Pierre-Ambroise Bosse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Pierre-Ambroise Bosse
Image illustrative de l’article Pierre-Ambroise Bosse
Pierre-Ambroise Bosse lors du Meeting de Paris 2018.
Informations
Disciplines 800 m
Période d'activité 2011 -
Nationalité Français
Naissance (30 ans)
Lieu de naissance Nantes
Taille 1,86 m (6 1) [1]
Poids 73 kg (161 lb) [1]
Club Lille Métropole Athlétisme
Records
Détenteur du record d'Europe du 600 m (min 13 s 21, 2016) et du record de France du 800 m (min 42 s 53, 2014)
Distinctions
Athlète français de l'année 2017
Palmarès
Championnats du monde 1 - -
Ligue de diamant - 1 -
Championnats d'Europe - - 2
Champ. d'Europe juniors 1 - -
Championnats de France 5 1 -

Pierre-Ambroise Bossé dit Pierre-Ambroise Bosse[2], souvent surnommé PAB, né le à Nantes, est un athlète français, spécialiste du 800 mètres, champion du monde en 2017 à Londres.

Il détient depuis 2014 le record de France du 800 mètres en min 42 s 53, et depuis 2016 le record d'Europe du 600 mètres en min 13 s 21.

Biographie[modifier | modifier le code]

Pierre-Ambroise Bosse réside depuis sa jeunesse sur le bassin d'Arcachon, et s'entraîne à l'INSEP (Paris). Il est licencié au Lille Métropole Athlétisme.

Champion d'Europe junior (2011)[modifier | modifier le code]

Il est vice-champion du monde UNSS du 1 000 m à Doha en 2010.

En 2011, il améliore à deux reprises le record de France junior du 800 m en réalisant successivement min 46 s 57 lors du meeting de Strasbourg puis min 46 s 18 le au meeting de Reims[3]. Il devient également recordman de France du 1 000 m en min 18 s 53. Il remporte ensuite le titre du 800 mètres des Championnats d'Europe juniors de Tallinn en min 47 s 14. Il devient vice-champion de France aux championnats de France élite à Albi en juillet de la même année.

Confirmation (2012)[modifier | modifier le code]

Pierre-Ambroise Bosse lors des championnats d'Europe de 2012.

En 2012, il réalise les minima pour les championnats d'Europe au meeting de la Ligue de Diamant à Doha au Qatar en battant son record personnel en min 45 s 69, à moins d'une demi-seconde des minima olympiques. Il améliore de nouveau son record personnel deux semaines plus tard au Meeting international Mohammed-VI de Rabat en parcourant la distance en min 45 s 36[4]. Il réalise finalement les minima olympiques lors du meeting Lille Métropole de Villeneuve-d'Ascq en courant en min 44 s 97, dans le sillage de l’Éthiopien Mohammed Aman, vainqueur de la course en min 44 s 32 ; c’est la première fois qu’il passe sous la barre de min 45 s[5].

Le , il devient pour la première fois de sa carrière champion de France du 800 mètres, alors qu’il n’a que 20 ans. Fin , à Helsinki, Pierre-Ambroise Bosse décroche sa première médaille lors d'une compétition internationale senior en terminant troisième des Championnats d'Europe d'Helsinki, en min 48 s 83, derrière le Russe Yuriy Borzakovskiy et le Danois Andreas Bube[6]. Lors des Jeux olympiques de Londres, en , il accède au stade des demi-finales du 800 m et y réalise la 11e performance, terminant à dix-sept centièmes de seconde du dernier qualifié au temps[7].

Finaliste mondial (2013)[modifier | modifier le code]

Il améliore son record personnel en lors de la première étape de la ligue de diamant, le Qatar Athletic Super Grand Prix de Doha, où il termine quatrième de la course en min 44 s 77[8]. Le , lors du Golden Gala, à Rome, il améliore encore son meilleur temps en min 43 s 91, réalisant au passage la 3e meilleure performance mondiale de l'année et la 3e meilleure performance française de tous les temps. Il établit par ailleurs un nouveau record de France espoirs[9]. Début juillet, à Tampere en Finlande, il devient champion d'Europe espoirs du 800 m en min 45 s 79[10]. Le , au Meeting Herculis de Monaco, il porte son record de France espoirs à min 43 s 76 en terminant deuxième de la course, derrière l'Américain Duane Solomon[11].

Lors des championnats du monde 2013 à Moscou, il se qualifie pour la finale en terminant 2e de sa demi-finale derrière Mohammed Aman[12]. Il termine 7e de la finale[13] en 1 min 44 s 79[14], remportée par le jeune Mohammed Aman.

Record de France (saison 2014, puis 2015)[modifier | modifier le code]

En , lors du Golden Spike d'Ostrava en Tchéquie, Pierre-Ambroise Bosse établit un nouveau record d'Europe espoirs du 1 000 mètres en min 15 s 31, l'enlevant à son compatriote Mehdi Baala. Début , à Reims, il enlève son deuxième titre de champion de France en plein air en établissant un nouveau record des championnats en min 45 s 57. Il confirme son état de forme le au cours du meeting Herculis de Monaco en terminant deuxième de l'épreuve du 800 m, derrière le Botswanais Nijel Amos, et en établissant un nouveau record de France de la discipline en min 42 s 53[15]. Il améliore de 62 centièmes l'ancienne meilleure marque nationale détenue depuis 2002 par Medhi Baala[16]. Gêné par de violentes douleurs au cœur, Bosse se classe dernier de la finale des Championnats d'Europe de Zurich en 1 min 46 s 55.

En 2015, il établit son meilleur temps de la saison à 1 min 43 s 88. Le , il devient le champion de France à Villeneuve-d'Ascq. Lors des Championnats du monde de Pékin, il prend la 5e place de la finale. Après la course, il déclare même : « Il n'est pas impossible qu'un jour je puisse récupérer la médaille de bronze. »[17]

Quatrième place aux Jeux olympiques de Rio (2016)[modifier | modifier le code]

Pierre-Ambroise Bosse (centre) dans la dernière ligne droite aux Championnats du monde de Londres, qu'il remporte.

Début 2016, il participe pour la première fois depuis 2011 à une saison hivernale : il y améliore son record personnel en salle en 1 min 46 s 79 lors du meeting de Düsseldorf le puis en 1 min 46 s 25 le à Karlsruhe[18]. Le , Pierre-Ambroise Bosse remporte son 1er meeting de la Ligue de diamant en s'imposant au Meeting international Mohammed-VI de Rabat en 1 min 44 s 51 (meilleur temps de sa saison), devant le champion olympique Taoufik Makhloufi (1 min 44 s 91) et le médaillé de bronze des mondiaux de 2015 Amel Tuka (1 min 45 s 41)[19],[20].

Le , lors du Birmingham Grand Prix, Bosse établit un nouveau record d'Europe du 600 m en 1 min 13 s 21, juste derrière le Kényan David Rudisha[21], champion olympique à Londres et détenteur du record du monde de la distance. Cette performance le place au rang de 3e meilleur performeur de tous les temps[21]. Trois jours plus tard, il prend la 3e place du 800 m lors du Meeting de Montreuil en 1 min 44 s 53, derrière Nicholas Kipkoech (1 min 43 s 85) et Jonathan Kitilit (1 min 43 s 89)[22].

Le , il prend la 2e place de sa série des Championnats de France mais déclare forfait pour la finale en raison d'une grippe persistant depuis quelques jours[23].

Aux Jeux olympiques de Rio, il termine premier de sa demi-finale avec le meilleur temps ex-æquo en 1 min 43 s 85. Il se classe quatrième en finale en 1 min 43 s 41, dans une course gagnée par Rudisha (1 min 42 s 15)[24], qui remporte son second titre olympique sur la distance. Interviewé en direct peu après cette défaite, Bosse fait preuve d'humour en s'adressant au travers de la caméra à son chat[25]. Comme promis, il amène son chat lors du Meeting de Paris le et réalise son interview d’après course en sa compagnie[26]. Il annonce lors de ce même meeting sa probable participation au décathlon du Décastar de Talence en .

Champion du monde à Londres (2017)[modifier | modifier le code]

Pierre-Ambroise Bosse après sa victoire aux championnats du monde de Londres, en 2017.

En 2017, Pierre-Ambroise Bosse est contraint de retarder son début de saison à la suite d'un décollement de l'aponévrose au grand fessier[27]. Il fait son retour à la compétition le à l'occasion du Meeting de Paris et se classe septième en 1 min 45 s 71, échouant de peu pour les minima des Championnats du monde de Londres (1 min 45 s 60)[28]. Il déclare forfait pour les Championnats de France de Marseille du 14 au en raison d'une gêne aux ischio-jambiers[29]. Ne disposant désormais que d’une grande chance de se qualifier, il s'aligne sur l'épreuve du Meeting Herculis de Monaco où il réalise un temps de 1 min 44 s 72[30].

Sélectionné pour les Mondiaux, il passe sans encombre les séries en se classant 2e de sa course (1 min 47 s 25). En demi-finale, il est 3e et se qualifie pour la finale en étant repêché (1 min 45 s 63)[31]. Le lors de la finale, sa troisième consécutive dans cette compétition, Pierre-Ambroise Bosse porte une accélération à environ 300 mètres de l'arrivée, ce qui pourtant lui a souvent coûté des médailles par le passé, mais cette fois sans faiblir dans la dernière ligne droite. Aucun de ses adversaires n'est en mesure de répondre à son attaque. Le Français atteint la ligne d'arrivée en 1 min 44 s 67 et décroche le titre mondial devant le Polonais Adam Kszczot (1 min 44 s 95) et le Kényan Kipyegon Bett (1 min 45 s 21), deux des favoris de la course[32]. Il remporte à cette occasion la onzième médaille d'or pour la France dans un championnat du monde et devient le sixième athlète français à remporter un titre individuel mondial[32]. Le lendemain, il fait la une du journal sportif L'Équipe[33].

Deux semaines après sa victoire, dans la nuit du samedi 26 au dimanche , Pierre-Ambroise Bosse est agressé sur un parking de sa ville de Gujan-Mestras par trois individus, lui laissant des fractures au visage et dix-huit jours d'ITT[34]. Il fait mention de cet événement sur sa page Facebook et y indique qu'il met un terme à sa saison, alors qu'il devait participer au DécaNation sur 800 m le et probablement au Décastar sur le décathlon[35]. Pour cette altercation, Pierre-Ambroise Bosse va être mis en examen pour violence avec usage ou menace d’une arme sans ITT[36], le , puis être condamné l’année suivante, le , à une amende de mille euros et à trois cents euros de dommages et intérêts[37].

Avant ces déboires judiciaires en 2018 et 2019, Bosse reçoit en le RMC Sport Award du champion sportif français de l'année[38]. Il termine également à la seconde place du trophée « Champion des champions de L'Équipe » derrière le judoka Teddy Riner[39]. Le , il est aussi élu athlète français de l'année 2017 par la Fédération française d'athlétisme avec 34,04% des suffrages, devant Kevin Mayer (30,87%) et Yohann Diniz (20,45%)[40].

Médaille de bronze aux Championnats d'Europe (2018)[modifier | modifier le code]

Le , Bosse réalise son meilleur temps de l'année au Meeting Herculis de Monaco, en 1 min 44 s 20[41],[42].

Le , dans le stade olympique de Berlin, il remporte la médaille de bronze du 800 m des championnats d'Europe en 1 min 45 s 30, derrière le Polonais Adam Kszczot (1 min 44 s 59) et le Suédois Andreas Kramer (1 min 45 s 03)[43].

Championnats du monde à Doha (2019)[modifier | modifier le code]

Victime d'une fracture d'un orteil en , Pierre-Ambroise Bosse signe une neuvième place pour sa rentrée au meeting de Monaco en 1 min 45 s 43, dans une course très rapide remportée par le Botswanais Nijel Amos[44]. Le , il remporte son cinquième titre national aux championnats de France de Saint-Étienne avec un temps de 1 min 48 s 82, devant Gabriel Tual et l'Algérien Khaled Benmahdi[45]. Il améliore son meilleur temps de la saison au Meeting de Paris le avec un temps de 1 min 45 s 03 et une cinquième place pour ce qui est son dernier 800 m avant les Mondiaux[46].

Le , Pierre-Ambroise Bosse est éliminé de sa demi-finale du 800 m aux championnats du monde de Doha, terminant dernier en 1 min 47 s 60[47]. Quelques jours plus tard, il provoque la colère du directeur technique national de la Fédération française d'athlétisme Patrice Gergès, pour avoir invité sans l'aval de la Fédération un hypnotiseur dans l'hôtel de l'équipe de France : y a été organisée une séance à laquelle ont notamment participé Renaud Lavillenie, Benjamin Compaoré, Wilfried Happio et Jean-Marc Pontvianne[48]. Si Patrice Gergès pointe du doigt le comportement de Bosse[49], le président de la Fédération André Giraud indique finalement le que l'athlète ne fera pas l'objet de sanctions[50].

Le , Bosse annonce sur Facebook qu'il se sépare de son entraîneur Alain Lignier[51], avec qui il était devenu champion du monde en 2017, et qu’il est remplacé par Philippe Dupont, ancien entraîneur de Mahiedine Mekhissi et de Morhad Amdouni[52].

Saisons 2020 et 2021[modifier | modifier le code]

Le , pour son premier 800 m en salle depuis 2016 (et sa première course en salle depuis 2018), Pierre-Ambroise Bosse se classe deuxième en 1 min 47 s 52 derrière le Kényan Collins Kipruto à l'occasion du meeting de Sastra en Suède[53]. Le au meeting de Liévin, il s'impose en 2 min 19 s 26 sur 1 000 m, la première victoire de sa saison, mais échoue à battre le record de France de Mehdi Baala qui date de 2005 (2 min 17 s 01)[54]. Ce sont ses seules courses de la saison, en raison de la pandémie de Covid-19 qui impose plusieurs confinements à compter de et l’interdiction des compétitions sportives avec public.

En 2021, il commence sa saison hivernale par une troisième place sur 800 m au meeting en salle de Karlsruhe, avec un temps de 1 min 46 s 40. Il apparaît à cette occasion avec un tee-shirt noir siglé de la mention « Coeur à prendre » et les nouvelles pointes Nike, car il n'a plus d'équipementier pour cette nouvelle saison, ne renouvelant pas le contrat avec Puma qui s'était terminé à la fin de l'année précédente[55]. Vice-champion de France en salle à Miramas le derrière Benjamin Robert[56], il améliore quatre jours plus tard son record personnel en salle du 800 m au meeting de Madrid, en terminant troisième en 1 min 45 s 95[57]. Aux Jeux olympiques de Tokyo qui se déroulent sans public, il est éliminé après avoir terminé sixième de sa demi-finale le dimanche avec un temps de 1 min 48 s 62 : il indique en effet que son pic de forme de la saison est plutôt attendu vers la fin août pour le Meeting de Paris[58].

Palmarès[modifier | modifier le code]

International[modifier | modifier le code]

Palmarès international
Date Compétition Lieu Résultat Temps
2010 Championnats du monde juniors Moncton 8e 1 min 53 s 52
2011 Championnats d'Europe juniors Tallinn 1er 1 min 47 s 14
2012 Championnats d'Europe Helsinki 3e 1 min 48 s 83
2013 Championnats d'Europe espoirs Tampere 1er 1 min 45 s 79
Championnats du monde Moscou 7e 1 min 44 s 79
2014 Championnats d'Europe Zurich 8e 1 min 46 s 55
2015 Championnats d'Europe par équipes Tcheboksary 2e 1 min 45 s 14
Championnats du monde Pékin 5e 1 min 46 s 63
2016 Championnats d'Europe Amsterdam 5e 1 min 45 s 79
Jeux olympiques Rio de Janeiro 4e 1 min 43 s 41
Ligue de diamant 2e détails
2017 Championnats du monde Londres 1er 1 min 44 s 67
2018 Championnats d'Europe Berlin 3e 1 min 45 s 30
2021 Championnats d'Europe en salle Toruń 6e 1 min 50 s 13

National[modifier | modifier le code]

Palmarès national
Date Compétition Lieu Résultat Temps
2011 Championnats de France Albi 2e 1 min 50 s 25
2012 Championnats de France Angers 1er 1 min 48 s 52
2014 Championnats de France Reims 1er 1 min 45 s 57
2015 Championnats de France Villeneuve-d'Ascq 1er 1 min 46 s 69
2018 Championnats de France Albi 1er 1 min 46 s 66
2019 Championnats de France Saint-Étienne 1er 1 min 48 s 82
2021 Championnats de France en salle Miramas 2e 1 min 46 s 16

Records[modifier | modifier le code]

Records personnels
Épreuve Performance Lieu Date Record
600 m Plein air 1 min 13 s 21 Birmingham ER
Salle 1 min 15 s 63 Moscou
800 m Plein air 1 min 42 s 53 Monaco NR
Salle 1 min 45 s 95 Madrid
1 000 m Plein air 2 min 15 s 31 Ostrava ER
Salle 2 min 17 s 63 New York NR

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Profil de Pierre-Ambroise Bosse » (consulté le ).
  2. « Bossé devient le Bosse », L'Humanité,‎ (lire en ligne, consulté le )
  3. (fr) « Record de France juniors sur 800 m pour Pierre Ambroise Bosse avec 1 min 46 s 18 au meeting de Reims », sur vo2.fr, (consulté le ).
  4. (fr)« Meeting de Rabat : Pierre Ambroise Bosse réalise 1’45’’36 sur 800 m », sur vo2.fr, (consulté le )
  5. (en)« JO 2012. Minima olympiques pour Pierre-Ambroise Bossé sur 800 m », sur ouest-france.fr, (consulté le )
  6. (en) « Russian rocket Borzakovskiy blasts to victory », sur european-athletics.org, (consulté le )
  7. « Athlétisme/JO-2012 - Pierre-Ambroise Bosse éliminé en demi-finales du 800 m », sur afp.com, (consulté le ).
  8. « Meeting de Doha : Pierre-Ambroise Bosse frappe un grand coup », sur athle.fr, (consulté le ).
  9. (en) « Meeting de Rome : Pierre-Ambroise Bosse bat le record de France espoir du 800 mètres en 1 min 43 s 91 », sur vo2.fr (consulté le ).
  10. « Bosse titré sur 800m », sur lequipe.fr, (consulté le ).
  11. Records de France espoirs en juillet 2013.
  12. « Sans complexe, Pierre-Ambroise Bosse passe en finale du 800 m », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  13. Le Monde avec AFP, « La corne de l'Afrique à l'honneur sur 800 m », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  14. « Athlétisme : Championnats du Monde, les résultats », sur www.lequipe.fr (consulté le ).
  15. « Record de France du 800 m pour Pierre-Ambroise Bosse (1'42"53) ! », sur lequipe.fr, (consulté le ).
  16. « Pierre-Ambroise Bosse explose le record de France du 800 m en 1'42"53 à Monaco », sur eurosport.fr, .
  17. « Quand un coureur français jette l'ombre du dopage sur son adversaire », Slate.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  18. Record personnel pour Bosse à Karlsruhe
  19. « Programme 2016 - Diamond League - Rabat », sur rabat.diamondleague.com (consulté le ).
  20. « Les minima pour Pierre-Ambroise Bosse sur 800m », sur L'Equipe.fr (consulté le ).
  21. a et b « Programme 2016 & Results - Diamond League - Birmingham », sur birmingham.diamondleague.com (consulté le ).
  22. « IAAF: Vicaut equals European 100m record with 9.86 in Montreuil| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le ).
  23. « ATHLE.FR | Championnats de France Elite : Du bleu à l’horizon », sur athle.fr (consulté le ).
  24. Nicolas Bamba, « JO 2016, athlé : Bosse « explose complet », la médaille lui échappe… », sur rmcsport.bfmtv.com, (consulté le )
  25. « Après sa 4e place au 800 mètres, Pierre-Ambroise Bosse fait une dédicace à son chat », La Dépêche, 16 août 2016.
  26. lefigaro.fr, « Comme promis, Pierre-Ambroise Bosse a amené son chat au Stade de France » (consulté le )
  27. M. V., « Pierre-Ambroise Bosse et Rénelle Lamote sont blessés », L'ÉQUIPE,‎ (lire en ligne, consulté le )
  28. S. L'H., à Paris, « Pierre-Ambroise Bosse prend la 7e place du 800m à Paris », L'ÉQUIPE,‎ (lire en ligne, consulté le )
  29. S. L'H., « Pierre-Ambroise Bosse forfait pour les Championnats de France d'athlétisme », L'ÉQUIPE,‎ (lire en ligne, consulté le )
  30. Rédaction, « 800m : Pierre-Ambroise Bosse réussit les minima pour les Mondiaux de Londres », L'ÉQUIPE,‎ (lire en ligne, consulté le )
  31. « Pierre-Ambroise Bosse se qualifie pour la finale du 800m des Mondiaux », sur L'Équipe, (consulté le ).
  32. a et b « Le Français Pierre-Ambroise Bosse champion du monde du 800 m », sur L'Équipe, (consulté le ).
  33. Rédaction, « «Un rêve de Bosse» en une de L'Equipe », L'ÉQUIPE,‎ (lire en ligne, consulté le )
  34. Rédaction, « Pierre-Ambroise Bosse agressé et blessé », L'ÉQUIPE,‎ (lire en ligne, consulté le )
  35. « Gironde : Pierre-Ambroise Bosse agressé sur un parking et sérieusement blessé », sur SudOuest.fr (consulté le )
  36. « L’athlète Pierre-Ambroise Bosse mis en examen pour violences », sur lemonde.fr, (consulté le ).
  37. « Pierre-Ambroise Bosse condamné à une amende », sur lequipe.fr, (consulté le ).
  38. « Le palmarès complet des RMC Sport Awards », sur rmcsport.bfmtv.com, (consulté le )
  39. « Tous sports - Le top 10 «champion des champions» France », L'Equipe.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  40. « ATHLE.FR | Athlètes de l’année : Mélina Robert-Michon et Pierre-Ambroise Bosse vainqueurs » (consulté le )
  41. Rédaction, « Pierre-Ambroise Bosse bat son record de la saison sur 800m à Monaco », L'ÉQUIPE,‎ (lire en ligne, consulté le )
  42. « IAAF: Chepkoech breaks steeplechase world record in Monaco – IAAF Diamond League| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le )
  43. « IAAF: Ingebrigtsen, 17, completes distance double at European Championships| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le )
  44. « Meeting de Monaco : Gatlin, Taylor et Lisek marquent leur territoire - Athlé - LD - Monaco », sur L'Équipe (consulté le )
  45. « Championnats de France: Pierre-Ambroise Bosse remporte le 800 m - Athlé - ChF (H) », sur L'Équipe (consulté le )
  46. « Meeting de Paris : Pierre-Ambroise Bosse sixième du 800 m - Athlé - LD - Paris », sur L'Équipe (consulté le )
  47. « Mondiaux : Pierre-Ambroise Bosse éliminé en demi-finales du 800 m - Athlé - Mondiaux (H) », sur L'Équipe (consulté le )
  48. « L'Équipe », sur www.lequipe.fr (consulté le )
  49. « Le DTN de la Fédé tacle Pierre-Ambroise Bosse - Athlé - Mondiaux », sur L'Équipe (consulté le )
  50. « Pierre-Ambroise Bosse ne sera pas sanctionné pour l'affaire de l'hypnotiseur de Doha - Athlé - Mondiaux », sur L'Équipe (consulté le )
  51. « Pierre-Ambroise Bosse se sépare de son entraîneur Alain Lignier - Athlé », sur L'Équipe (consulté le )
  52. « Pierre-Ambroise Bosse va travailler avec Philippe Dupont - Athlé », sur L'Équipe (consulté le )
  53. « Pierre-Ambroise Bosse signe 1'47"52 pour son retour sur 800 m à Sastra - Athlé - Indoor », sur L'Équipe (consulté le )
  54. « Meeting de Liévin (indoor) : Pierre-Ambroise Bosse s'impose sur le 1000 m - Athlé - Meeting de Liévin », sur L'Équipe (consulté le )
  55. « Pierre-Ambroise Bosse cherche partenaire particulier », sur L'Équipe (consulté le )
  56. « Thomas Jordier champion de France en salle du 400 m », sur L'Équipe (consulté le )
  57. « Pierre-Ambroise Bosse bat son record en salle du 800 m au meeting de Madrid », sur L'Équipe (consulté le )
  58. « JO de Tokyo 2021 : le Girondin Gabriel Tual se qualifie en finale du 800 m, pas Pierre-Ambroise Bosse », sur France Bleu, (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :