Pierre-Édouard Frère

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Frère (homonymie).
Pierre-Édouard Frère
Pierre-Edouard Frère - Baschet - Galerie.png

Portrait en photoglyptie (1877) par Ludovic Baschet.

Naissance
Décès
(à 67 ans)
Écouen
Nationalité
Activité
Formation
Maître
Élève
Mouvement
Fratrie
Enfant
Charles Edouard Frère (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Distinction

Pierre-Édouard Frère, né le à Paris et mort le à Écouen, est un peintre et graveur lithographe français, spécialisé dans les scènes de genre de la vie quotidienne représentant des enfants des milieux ruraux, qui furent très populaires notammment dans les pays anglo-saxons.

Il est le frère cadet du peintre orientaliste Charles-Théodore Frère.

Biographie[modifier | modifier le code]

La petite Cuisinière (vers 1858), New York, Brooklyn Museum.

Fils d’un éditeur de musique, il entre en 1836 dans l’atelier de Paul Delaroche[1] à l’École des beaux-arts de Paris, où il remporte de nombreuses distinctions.

Il débute au salon de 1843, et ne tarde pas à se faire une grande réputation dans la peinture de genre. Artiste prolifique, la plupart de ses compositions ont d’ailleurs été popularisées par la lithographie et la gravure sur bois, qu'il pratique lui-même. Il se fera connaître du grand public par ses gravures, d’enfants et d’intérieurs de gens modestes, avec une forme de sincérité, puisqu'il est l'un de premiers de son siècle à explorer ce thème, loin de Paris. En 1847, il s’installe en effet à Écouen. Il fait construire la villa Gabrielle[2] sur une parcelle boisée de plus d'un hectare. Aujourd'hui, cette demeure est devenue le collège Sainte-Thérèse.

Pierre-Édouard Frère est nommé chevalier de la Légion d'honneur en 1855[3].

Dans les années 1850 et 1860, il fait de fréquents séjour à Londres, où son art est reconnu. Il en ramène de nombreux dessins qu'il transpose en lithographies, publiées parfois dans L'Artiste. Il s'est essayé également à l'eau-forte, pour la Société des aquafortistes, en autres[4].

En 1860, il effectue un voyage en Égypte dont il rapportera des compositions orientalistes.

Collections publiques[modifier | modifier le code]

La Préparation du dîner (1858), Baltimore, Walters Art Museum.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Illustrations
  • Les Veillées littéraires illustrées, collection de divers romans illustrés publiés en fascicules puis reliés, Paris, J. Bry aîné, 1849-1856, 14 volumes — Frère est entre autres l'auteur des 200 dessins du volume I, gravé sur bois par François Rouget[5].
Œuvres présentées au Salon
  • 1843 : Mendiants de Dunkerque, Le petit Paresseux
  • 1844 : Le Petit Gourmand
  • 1872 : Garçons et filles vont à l’école
  • 1873 : La Glissade
  • 1877 : Intérieur à Écouen

Expositions[modifier | modifier le code]

  • Galerie Française à Londres, 1854
  • Académie royale du Canada
  • Grande Exposition de Londres, 1862

Iconographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Delaroche aura, entre autres, pour élèves Jean-François Millet, Charles-François Daubigny et Jean-Léon Gérôme.
  2. Second prénom de son épouse, Suzanne Gabrielle Bosquet.
  3. « notice LH/1034/52 », base Léonore, ministère français de la Culture — dossier détruit en 1871.
  4. Bailly-Herzberg (1985), op. cit.
  5. Notice du Catalogue général, BNF.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Collectif, Revue d’Art, Paris, 1873, article.
  • Collectif, Harper's Magazine, New York, novembre 1871, article.
  • C. H. Stranahan, A History Of French Painting: From Its Earliest To Its Latest Practice, New-York, Scribner’s & Sons, 1888, p. 393.
  • Gabriel P. Weisberg, The Realist tradition. French painting and drawing, 1830-1900, Cleveland, The Cleveland Museum of Art/Indiana University Press, 1980
  • Janine Bailly-Herzberg, Dictionnaire de l’estampe en France 1830-1950, Paris, Flammarion, 1985, p. 123.
  • (en) Extrait de la notice de Pierre-Édouard Frère dans le dictionnaire Bénézit sur le site Oxford Index. 2006, (ISBN 9780199773787)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :