Pierangelo Summa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Pierangelo Summa
Pierangelo Summa, 2011.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 67 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Conjoint
Enfant
Autres informations
Parti politique

Pierangelo Summa (né le à Côme et mort le à Paris)[1], connu aussi sous le nom de Piero Summa, est un metteur en scène[2], sculpteur de masques[3],[4],[5], et marionnettiste italien[6]. Il est considéré comme étant l'un des chefs de file du mouvement théâtral italien des années 70[7].

Biographie[modifier | modifier le code]

Issu d'une famille originaire du Sud de l'Italie, impliquée en partie et à échelle variable dans la politique (il est notamment le neveu du député et secrétaire d'État italien Elio Rosati), Pierangelo Summa étudie les sciences physiques à l'université de Milan. Bien qu'issus de familles aisées, ses parents sont eux-mêmes modestes. Il doit, au décès de son père en 1968, se dédier à plusieurs emplois successifs, dont teneur de paris sportifs, ou encore enseignant contractuel de mathématiques, avant d'obtenir le concours de fonctionnaire à la caisse italienne des retraites (INPS), où il exercera en qualité d'expert comptable (activité qu'il cessera à son départ pour la France, au début des années 1980). Il est alors aussi un militant très actif au Parti communiste italien (PCI), et syndicaliste.

Il entreprend parallèlement, dès 1966[8], ses premières expériences théâtrales autour du théâtre d'objet. Il fondera au début des années 1970 plusieurs compagnies familiales de burattini : La Gabbia dei Giuppitt, I burattini col randell, I viandanti, impliquées principalement dans l'intervention auprès de publics populaires (écoles, quartiers "isolés"...)[9]. C'est avec La Gabbia dei Giuppitt qu'il animera pendant trois ans, accompagné de son frère jumeau, de sa sœur, de leurs époux respectifs, et de son épouse Mireille Gettler-Summa[10], une émission pour les enfants à la télévision suisse (Televisione della Svizzera italiana - TSI) : Il Giudice di Roccastorta[11].

Il rencontre à cette époque Italo Gomez, Giuliano Scabia, Dario Fo, l’Odin Teatret, Roberto Leydi, Mario Lodi, Carlo et Alberto Colombaioni, Augusto Boal[12].

À son arrivée en France, au début des années 1980[13], il se concentre davantage sur la création de masques, en particulier pour la Commedia dell'Arte[14] - il vendra dans plusieurs pays d'Europe -, et sur la mise en scène. Il exercera dans le cadre de nombreux festivals et théâtres parisiens, en Italie, mais aussi en Allemagne, en Suisse[15], au Liban, en Géorgie[16], ou encore en Arménie[17].

En 1987, son atelier, qu'il partage avec son épouse Mireille, est situé à Montreuil[18].

Il anime, jusqu'à la fin de sa vie, de nombreux ateliers autour du masque, en France[19] et en Italie[20].

À partir de 2010, son activité de créateur de masques a d'abord été reprise par sa fille Sara Summa, aujourd'hui réalisatrice[21], puis par son fils Robin[22],[23],[24],[25],[26],[27].

Il reste, pendant toute sa vie, impliqué dans la défense de la place du théâtre au cœur de la cité, des lieux de vie communs et populaires.[28]

Le 22 août 2020 est inauguré à Naples l'atelier-boutique La Maschera è Libertà, premier espace pérenne centré sur la vente des masques idéés par Pierangelo Summa et recréés par son fils Robin, ainsi que sur les créations originales de ce-dernier[29].

Théâtre (listes incomplètes)[modifier | modifier le code]

Bien qu'abordant de nombreux thèmes et réflexions (dont, centralement, la question du masque), les travaux de mise en scène de Pierangelo Summa accordent une attention particulière aux thématiques de la folie, de la marginalité, de l'individualité (voire de la solitude), des rapports de domination[30], et de l'émancipation féminine.

Voici une liste incomplète de ses mises en scène.

Pierangelo Summa (au centre, visage non-masqué), animant un atelier sur le masque, années 1980
  • 1992 : L'Œuf de Colomb de Jean Pierre Serisier, Théâtre Espace Acteur, Festival de la Butte Montmartre[31] : metteur en scène
  • 1994 : À la recherche de Omar Khayyam en passant par les croisades, Théâtre national de la Colline, Paris, mise en scène François Abou Salem : assistant à la mise en scène[32]
  • 1994-1995 : Les Fourberies de Scapin de Molière, co-mise en scène avec Olivier Roy
  • 1997 : Les Paravents de Jean Genet, Théâtre de l’Agora d’Evry
  • 1998 : Le Théâtre et la peste d’Antonin Artaud, Festival d’Avignon 1998[33]
  • 2001 : Pour un homme seul de Thérèse Aouad Basbous, Théâtre Monnot, Beyrouth[34],[35]
  • 2001 - 2002 : Le Théâtre et la peste d’Antonin Artaud, Les Déchargeurs, Paris
  • 2002 : Le Cabaret moderne de Karl Valentin, avec la compagnie "1, 2, 3 soleil"[36], Festival de Pau[37], Festival d’Avignon[38],[39]
  • 2004 : Les Bonnes de Jean Genet, co-mise en scène Richard Soudée, projet européen "Culture 2000", tournée européenne[40],[41],[42]
  • 2004 - 2005 : Le Théâtre de Don Cristobal de Federico-Garcia Lorca, Festival de la Foire St Germain, Paris ; Le Mois Molière, Versailles[43]
  • 2007 : La Nuit du Bossu, pièce inspirée des Mille et une Nuits, Festival de la Foire St Germain, Paris
  • 2008 : Œdipe Roi de Sophocle, Festival d’Argenteuil[44]
  • 2009 : Comme un oiseau sur son vélo de Thérèse Aouad Basbous, théâtre de la Girandole, Montreuil
  • 2010 - 2012 : Les Bonnes de Jean Genet, Avignon OFF 2010, Laurette Théâtre, Avignon[45] ; Mois de la Francophonie 2011, Théâtre Hamazgaïn, Erevan, Arménie[46] ; Les Déchargeurs, Paris[47],[48] ; Festival du théâtre francophone 2012, La Ménagerie, Berlin[49],[50]
  • 2011 : Une Femme seule de Dario Fo et Franca Rame, Les Déchargeurs, Paris[51],[52],[53],[54],[55],[56]
  • 2014 : Moi je ne supporterai plus, création sur la base des textes d'Antonin Arthaud : Voyage au pays des Tarahumaras, Festival Francophone de Berlin[57]

Carnavals et manifestations artistiques[modifier | modifier le code]

  • 1989 : Le Masque anthropophage, Les vingt ans de Parly 2, Le Chesnay[58]
  • 2001-2011 : Palio di Isola Dovarese, Isola Dovarese[59]
    Pierangelo Summa et quatre masques de sa création (Pantalone, Pulcinella...) au Commedia dell'Arte Day, Turin, 2011[60]

Masques et manifestations autour du masque[modifier | modifier le code]

Entre 1980 et 2010, Pierangelo Summa aurait produit plus de 6000 masques[61], et anima de nombreux ateliers, rencontres, conférences et manifestations autour de ce thème. En voici une liste non-exhaustive.

  • 1986 : Théâtres d'été, Centre Commercial de La Combe, Nyon, Suisse, exposition et vente
  • 1990 : Le Plongeur de Paestum de Pier Paolo Picinato[62], travail sur le masque, Centre G. Pompidou, Paris
  • 23 janvier - 3 mars 1995 : Co-animation avec Guy-Joël Paris d'un atelier de travail du masque et du monologue classique, Compagnie NINI, à la Ménagerie de Verre, Paris
  • 7 août - 15 septembre 1995 : Co-Animation du "stage le Corps masqué", Aria Teatro, Paris
  • décembre 1995 : Masques pour Arlequin Serviteur de deux maîtres de Carlo Goldoni, mise en scène Serge Lipszyc, Compagnie du Matamore, Théâtre le Ranelagh, Paris[63],[64]
  • 2004 : Gioco di maschere. Gioco del Cucù ovvero la nascita del personaggio, atelier sur le masque de théâtre, Bologne, Teatro Testoni Ragazzi[65]
  • 2006 : L'Île du trésor oublié de Philippe Pillavoine, coréalisation « Le Bateau ivre théâtre » et Ville de Melin[66]
  • février 2011 : exposition au Commedia dell'Arte Day, Turin
  • 2014 : Yvonne, princesse de Bourgogne de Witold Gombrowicz, Adaptation pour théâtre masqué : Cie Théâtre à Coulisses[67]
  • 2020 (posthume) : Pulecenella et nous, masques renaissants, avec Robin Summa : exposition de masques recréés sur la base des créations de Pierangelo Summa, Institut français de Naples, Naples[68]
  • 2020 (posthume) : La Maschera è libertà, avec Robin Summa, Galleria Spazio Papel, Milan[69]

Marionnettes[modifier | modifier le code]

  • 1977 : Il Giudice di Roccastorta, avec la compagnie La Gabbia dei Giupitt, émission télévisée pour la Televizione della Svizzera italiana[70],[71]
  • 24, 25 et 26 avril 1990 : invitation et animation d'ateliers aux Rencontres théâtrales de l'Académie de Créteil, "Marionnettes en tête", organisées par l'Académie de Créteil (Mission d'action culturelle) et la Maison des Arts de Créteil

Citations[modifier | modifier le code]

"Le théâtre est gardien de ce monde possible, qui pourrait représenter le réel" (À propos de "Pour un homme seul" de Thérèse Aouad Basbous, 2001)[72]

"Quand on écoutait ces textes par exemple, on se disait : tiens, il y a peut-être un double sens, il y a peut-être un mot caché ; et en fait, non. Tout ce qui est dit est tout ce qui doit se dire, c'est-à-dire : rien. (rires)" (À propos du Cabaret Moderne de Karl Valentin, 2002)[73]

Publications[modifier | modifier le code]

  • Pierangelo Summa, « Création et naissance d’un masque », in Les Créateurs de Masques, Les Cahiers du Masque n° 001, Paris, 2009, pp. 34-36
  • Pierangelo Summa, a cura di Robin Summa, La Maschera è Libertà, Storia di un'insurezione teatrale. Libretto 1: le origini della Commedia dell'Arte et qualche suo personaggio, Boscoreale, Il Quaderno Edizione, 2019 (posthume), (ISBN 9788832098167)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Générique de fin de l'émission Il Giudice di Roccastorta, par "La Gabbia dei Giupitt", coanimé par Luce Glauca Michelini, Laura Mantovani, Mireille "Mirella" Gettler-Summa, Maurizio Michelini, Pierangelo "Piero" Summa, Massimo Summa et Luca Michelini, Radiotelevisione svizzera di lingua italiana (RSI), 20 janvier 1977.
  1. (it) Robin Summa, La Maschera è libertà : Storia di un'insurrezione teatrale. Libretto 1 : Le origini della Commedia dell'Arte e qualche suo personaggio, Il Quaderno Edizioni, (ISBN 978-88-32098-16-7), p. Introduzione
  2. Alain Amengual, « Invités 2011 », Pierangelo Summa, invité de Radio Alligre le 25/09/2011 pour sa mise en scène d'Une Femme seule de Dario Fo et Franca Rame, sur www.aligre-cappuccino.fr (consulté le 14 décembre 2017)
  3. « Interview télévisée de Pierangelo Summa, extrait de l'émission Mouséia, France 3 Paris Île de France, 10 janvier 1997 »
  4. Les Créateurs de masques, Les Cahiers du Masque n°001, , p. 34
  5. « Le mouffetard », Hommage à Pierangelo Summa lors d'une rencontre des créateurs de masques au théâtre Mouffetard, sur lemouffetard.com (consulté le 25 décembre 2017)
  6. « Pierangelo Summa - Auteur - Ressources de la Bibliothèque nationale de France », sur data.bnf.fr (consulté le 13 décembre 2017)
  7. Association C.R.I.S, « En savoir plus - Pierangelo Summa, actualités, textes, spectacles, vidéos, tous ses liens avec la scène - theatre-contemporain.net », sur www.theatre-contemporain.net (consulté le 15 juillet 2019)
  8. (it) « chi siamo », sur Maschere Summa (consulté le 20 mai 2020)
  9. (it) Lalla Ticredo, « Con i burattini di Como a caccia di favole », Corriere del Ticino,‎ , p. 31
  10. « Mireille Gettler Summa mathématicienne du 06 avril 2013 - France Inter », sur www.franceinter.fr (consulté le 4 juin 2019)
  11. Voir Marionnettes
  12. « Pierangelo Summa », Les Déchargeurs,‎ (lire en ligne, consulté le 15 décembre 2017)
  13. « L'art de jouer le masque », Trouvailles, no 47,‎ , p. 68 (ISSN 0396-6356)
  14. « L'île du trésor oublié | Les Archives du Spectacle », sur Les Archives du Spectacle (consulté le 19 décembre 2017)
  15. J.P. Buffe, « Sous le masque de Piero », Journal de Nyon - Ouest lémanique, Nyon, CH,‎ , Théâtre d'Eté 86
  16. Journal Télévisé de la Première Chaîne géorgienne პირველი არხი, mars 2011, 9h38. Consultable en ligne https://www.youtube.com/watch?v=kEyRJhowQ_Y&feature=share
  17. Voir "Théâtre"
  18. (it) Francesca de Carolis, « I gioielli di Checco », Il Mattino,‎ , p. 18
  19. Voir Masques et manifestations autour du masque
  20. (it) baffa, « laboratorio “Dalla maschera al personaggio" », AltraComo,‎ 12-13 février 2011 (lire en ligne, consulté le 15 décembre 2017)
  21. « Sara Summa », sur IMDb (consulté le 23 mars 2019)
  22. « Les Créateurs de Masques », sur www.lescreateursdemasques.fr (consulté le 27 décembre 2017)
  23. « Robin Summa - Sculpteur de masques », sur InSitu, (consulté le 11 mai 2019)
  24. (it) « Un francese napoletano... », sur Dodici Magazine, (consulté le 29 novembre 2019)
  25. (it) Aurora Bergamini, « Dalla Sorbona a Napoli inseguendo Pulcinella : Robin Summa, artigiano ed erede della tradizione », Corriere del Mezzogiorno,‎ (lire en ligne)
  26. « "Masques et subversion. La Commedia dell’Arte, entre l'Italie et la France." | Institut français Centre Saint-Louis », sur www.ifcsl.com (consulté le 7 janvier 2021)
  27. « Masques et subversion. La Commedia dell’Arte, entre l’Italie et la France. | Madinin'Art » (consulté le 7 janvier 2021)
  28. « Une femme seule, acte unique de Dario Fo et Franca Rame », sur www.italieaparis.net, (consulté le 9 février 2020)
  29. (it) « “La Maschera è Libertà": a Napoli apre la bottega di maschere di teatro », sur NapoliToday (consulté le 24 août 2020)
  30. Hélène Bernard, Denise Maréchal, Sophie Saulnier et Laure Warot, Français 1re technologique Bac 2021 : Prépabac Réussir l'examen : nouveau programme de Première 2020-2021, Hatier, , 320 p. (ISBN 978-2-401-07508-5, lire en ligne), p. 171
  31. 30 millions d'amis, TF1, 13 juin 1992
  32. « La Bellone - Maison du Spectacle/House of Performing Arts », sur www.bellone.be (consulté le 8 mai 2020)
  33. « Artaud, le Théâtre et la Peste »
  34. Thérèse Aouad Basbous, Vingt-deux soleils pour toi, Paris, L'Harmattan, , 150 p. (ISBN 978-2-296-09060-6, lire en ligne), Quatrième de couverture
  35. Z. Z., « THÉATRE - Au Monnot, les 19, 20 et 21 avril - « Pour un homme seul » : une pièce poétique de Thérèse Basbous - Z. Z. », L'Orient-Le Jour,‎ (lire en ligne, consulté le 25 mai 2018)
  36. A.R., « "Un auteur jubilatoire" », Sud-Ouest,‎ , p. 17
  37. Journal télévisé 19/20 Aquitaine, France 3 Aquitaine, 1er juillet 2002
  38. « Compagnie de Lula », p. 6
  39. Willem, « Festival Avignon », Libération,‎ samedi 27 et dimanche 28 juillet 2002, p. 29 :

    « Comme j'aime assez le slapstick desespéré de Karl Valentin, je suis allé voir "Le Cabaret Moderne de Karl Valentin" au Forum (Pierangelo Summa & Dominique Chevaucher), montage des textes écrits entre 1920 et 1947 »

  40. summapierangelo, « Les Bonnes de Jean Genet, mise en scène par Pierangelo Summa et Richard Soudée », (consulté le 25 décembre 2017)
  41. « Il viaggio di Edgar Walpor », sur www.damaerastyle.com (consulté le 8 février 2018)
  42. (pl) Joanna Targoń, « Na granicy wytrzymałości », Gazeta Świąteczna - Kraków,‎ 2-3 octobre 2004, p. 6 (lire en ligne)
  43. « Don Cristobal | Les Archives du Spectacle », sur Les Archives du Spectacle (consulté le 25 décembre 2017)
  44. summapierangelo, « Oedipe Roi de Sophocle, Mise en scène par Pierangelo Summa », (consulté le 26 décembre 2017)
  45. « Laurette Théâtre, Archives » (consulté le 19 mars 2018)
  46. « Pièce de théâtre en français », sur La France en Arménie (consulté le 27 décembre 2017)
  47. « LES BONNES - Déchargeurs | THEATREonline.com », sur www.theatreonline.com (consulté le 14 décembre 2017)
  48. Clément Solym, « Théâtre : Les Bonnes de Jean Genet, mise en scène Pierangelo Summa, Compagnie Racine de Deux, critique », ActuaLitté,‎ (lire en ligne)
  49. « Les Bonnes », Festival du Théâtre francophone à Berlin,‎ (lire en ligne, consulté le 18 mars 2018)
  50. « Programme officiel du festival »
  51. « Une femme seule | Les Déchargeurs », sur www.lesdechargeurs.fr (consulté le 14 décembre 2017)
  52. Patrice Gaspari, La Voce, septembre 2011, critique pour Une femme seule aux Déchargeurs : "Pierangelo Summa nous donne ici une belle expression de son talent"
  53. « Dossier de presse « Une femme seule » », Gabriella Merloni,‎ (lire en ligne, consulté le 25 décembre 2017)
  54. « Une femme seule, de Dario Fo et Franca Rame », sur www.pariscilaculture.fr (consulté le 18 mars 2018)
  55. « Une femme seule - Déchargeurs », sur www.regarts.org (consulté le 4 décembre 2019)
  56. « Un Fauteuil Pour l'Orchestre – Le site de critiques théâtrales parisien » Critique • « Une femme seule » de Dario Fo et Franca Rame par la Cie I.THALIE aux Déchargeurs » (consulté le 9 février 2020)
  57. Programme du Festival du théâtre francophone à Berlin, édition 2012, p. 2
  58. Association C.R.I.S, « Présentation de Pierangelo Summa, artiste de théâtre contemporain - tous ses textes, mises en scène, activités - theatre-contemporain.net », sur www.theatre-contemporain.net (consulté le 25 décembre 2017)
  59. (it) Juri Meda, Di Quattro Colori... : Storia del Palio delle Contrade di Isola Dovarese in occasione della cinquantesima edizione (1967-2016), Net People srl, (lire en ligne)
  60. (en) « Commedia dell'Arte Day 2011 », sur www.commediadellarteday.org (consulté le 15 décembre 2017)
  61. Les Créateurs de masques - Claude Dessimond, Les créateurs de masques : première rencontre (transcription de Claude Dessimond), Théâtre Romain Rolland de Villejuif, Archives de l’association des créateurs de masques, , 78 p.
  62. (it) « PICCINATO A PARIGI COL SUO TUFFATORE - la Repubblica.it », Archivio - la Repubblica.it,‎ (lire en ligne, consulté le 25 décembre 2017)
  63. MATAMORE admin, « Compagnie du MATAMORE - Arlequin, serviteur de deux maîtres », sur compagniedumatamore.fr (consulté le 25 décembre 2017)
  64. « Arlequin, serviteur de deux maîtres | Les Archives du Spectacle », sur Les Archives du Spectacle (consulté le 25 décembre 2017)
  65. Curriculum vitae de Cristina Sedioli, Comune di Rimini, Italie, p.2
  66. Billy DEYLORD, « « L’île du trésor oublié » | Dossier de production », slideshare,‎ (lire en ligne, consulté le 27 décembre 2017)
  67. « Théâtre / 2014 / Theatra Saint Louis / Witold Gombrowicz - Yvonne, princesse de Bourgogne | Mascarille, portail des photographes du spectacle vivant », sur www.mascarille.com (consulté le 24 juillet 2020)
  68. « Pulecenella e noi. Maschere rinascenti | Institut français Napoli », sur www.institutfrancais.it (consulté le 11 août 2020)
  69. (en-US) « Spazio Papel » LA MASCHERA È LIBERTÀ » (consulté le 11 août 2020)
  70. Televisione Della Svizzera Italiana, 6 janvier 1977, 18h ; 20 janvier 1977, 18h ; 31 mars 1977, 18h ; 12 mai 1977, 18h
  71. (it) « Zap Zap TV • Leggi argomento - Tv Svizzera dei Ragazzi e dei piccoli degli anni 70 », sur www.tv-pedia.com (consulté le 15 décembre 2017)
  72. « Coup de théâtre poétique pour un homme seul », Magazine Prestige,‎ , p. 98
  73. Interview de Pierangelo Summa pour le 19/20 Le journal d'Aquitaine, France 3 Aquitaine, 1er juillet 2002

Liens externes[modifier | modifier le code]