Pier Paolo Vergerio

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Pier Paolo Vergerio
Image dans Infobox.
Portrait de Pier Paolo Vergerio.
Fonctions
Environ évêque catholique
environ à partir de
Évêque diocésain
Diocese of Modruš (d)
à partir du
Šimun Kožičić Benja (en)
Biographie
Naissance
Décès
Pseudonymes
Publius Aesquillius, Publius Aesquillus, Atanasio, Athanasius, Bo de Bo, Marcus Valerius Philarchus, Anton SegnianinVoir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Autres informations
Religions
Reformed (d), Église catholiqueVoir et modifier les données sur Wikidata
Consécrateurs
Giovanni Battista Vergerio (en), Pietro Bonomo (en), Giovanni Barbo (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

Pier ou Pietro Paolo Vergerio (en latin Petrus Paulus Vergerius), né vers 1498 à Capodistria et mort le à Tubingen, est un théologien italien. D'abord opposant, puis supporteur de Primož Trubar, il a notamment contribué au développement de la littérature croate[1].

Carrière en droit[modifier | modifier le code]

Pier Paolo Vergerio naît à Capodistria (aujourd'hui Koper), qui fait partie à l'époque de la République de Venise. Il étudie puis enseigne, à partir de 1522, le droit à Padoue, tout en pratiquant le droit à Vérone, Padoue et Venise. En 1526, il se marie avec Diana Contarini. La mort prématurée de cette dernière est l'une des raisons de son choix d'une carrière ecclésiastique.

Carrière ecclésiastique[modifier | modifier le code]

En 1530, il représente, avec le cardinal Lorenzo Campeggio et l'archevêque de Rossano Vincenzo Pimpinella, Clément VII à la diète d'Augsbourg.

En 1533, il est nonce apostolique de Ferdinand Ier du Saint-Empire[2].

Il est nommé à la tête de l'évêché de Modruš, en Croatie, puis, en 1536, à la tête de l'évêché de Capodistria. En 1540, Vergerio reprend sa carrière diplomatique et se rend à une rencontre à Worms en tant que commissaire du roi François Ier. Tout comme pour le cardinal Gasparo Contarini, avec qui il a participé au colloque de Ratisbonne, on lui reproche d'avoir trop cédé aux protestants. Il reprend alors son travail à Capodistria.

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Pier Paolo Vergerio » (voir la liste des auteurs).
  1. (sl) Ivan Filipović, « Vergerius Peter Pavel ml. », Slovenski biografski leksikon, Vide Ogrin, Petra (édition électronique), 1925–1991 (édition papier), 2009 (édition électronique) (ISBN 978-961-268-001-5)
  2. Schutte 1969, p. 56

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]