Pic de Mus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Pic de Mus
Le pic de Mus vu du sud-est
Le pic de Mus vu du sud-est
Géographie
Altitude 1 324 m
Massif Aubrac (Massif central)
Coordonnées 44° 36′ 24″ nord, 3° 12′ 01″ est
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Lozère
Ascension
Voie la plus facile Par le nord (le chemin s'enroule ensuite autour de la montagne)
Géologie
Roches Basalte

Géolocalisation sur la carte : Lozère

(Voir situation sur carte : Lozère)
Pic de Mus

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Pic de Mus

Le pic de Mus (1 324 m) est un sommet basaltique dominant le village de Saint-Laurent-de-Muret (Lozère) à l’est du plateau de l’Aubrac.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Situé à l'est de l'Aubrac, ce sommet permet d'embrasser un vaste panorama depuis les Cévennes (mont Aigoual, mont Lozère) au sud au Plomb du Cantal au nord, en passant par le sud de l’Aubrac et en particulier le massif du Mailhebiau à l'ouest (situé seulement à une dizaine de kilomètres) et la Margeride à l'est (signal de Randon).

Topographie[modifier | modifier le code]

De forme conique et en position élevée sur un bombement du socle granitique, le pic de Mus est repérable de très loin mais il ne s'agit toutefois pas d'un sommet présentant des dénivelés importants (tout au plus 150 à 200 m au sud vers Saint-Laurent, 120 m au nord vers Sinières). Le sommet est couronné par une statue de la Vierge (pèlerinage de Notre Dame de la Montagne).

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Géologie[modifier | modifier le code]

Le pic de Mus est une protrusion d'hawaiite microporphyrique[1], c'est-à-dire de trachybasalte sodique, lave moyennement visqueuse qui peut être susceptible d'ériger de petits reliefs en fin d'éruption. On est donc en présence d'un volcan autonome, distinct des grandes coulées de l'Aubrac situées une dizaine de kilomètres plus à l'ouest, mais contemporain à celles-ci (7,5 Ma).

Le sommet très voisin du truc de Muret est aussi un petit volcan du même âge mais d'une composition un peu différente (il s'agit d'une protrusion de basanite microporphyrique).

Flore[modifier | modifier le code]

Les abords immédiats du sommet sont recouverts d'une forêt de pins sylvestres qui laisse la place vers le haut, sur les pentes les plus fortes, aux rochers du côté nord et à une maigre lande de genêt purgatif du côté sud. Au nord, vers Sinières, s'étendent des prairies tourbeuses où l'on pourra trouver les espèces habituelles des tourbières de l'Aubrac : trèfle d'eau, parnassie des marais, gentiane pneumonanthe, etc. Sur les éboulis, on note la présence de plantes de rocailles comme la joubarbe d'Auvergne et l'orpin hérissé.

Histoire[modifier | modifier le code]

Randonnée[modifier | modifier le code]

Une variante du GR de pays Tour des Monts d'Aubrac passe sur le versant méridional du pic de Mus, au départ de Saint-Laurent-de-Muret. En bifurquant vers le nord depuis le sentier, il est possible de gravir le sommet. Toutefois, l'itinéraire normal part d'un chemin communal au nord et s'enroule autour du sommet.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [PDF] C. Legendre, B. Briand, J. Thierry, P. Lebret, A. Joly, C. Bertin, Saint-Geniez-d'Olt, Carte géologique de la France à 1/50 000, Bureau de recherches géologiques et minières