Pic de Crabère

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Pic de Crabère
Pic de Crabère et refuge de l'Étang d'Araing
Pic de Crabère et refuge de l'Étang d'Araing
Géographie
Altitude 2 629 m
Massif Pyrénées
Coordonnées 42° 49′ 32″ nord, 0° 51′ 29″ est[1]
Administration
Pays Drapeau de la France France
Drapeau de l'Espagne Espagne
Région
Communauté autonome
Occitanie
Catalogne
Départements
Province
Ariège, Haute-Garonne
Lérida
Géologie
Roches Schiste

Géolocalisation sur la carte : Catalogne

(Voir situation sur carte : Catalogne)
Pic de Crabère

Géolocalisation sur la carte : Ariège

(Voir situation sur carte : Ariège)
Pic de Crabère

Géolocalisation sur la carte : Haute-Garonne

(Voir situation sur carte : Haute-Garonne)
Pic de Crabère

Géolocalisation sur la carte : Pyrénées

(Voir situation sur carte : Pyrénées)
Pic de Crabère

Le pic de Crabère est un sommet des Pyrénées centrales d'une altitude de 2 629 mètres. Il constitue un tripoint entre les départements français de l'Ariège et de la Haute-Garonne, en région Occitanie, et la province espagnole de Lérida, en Catalogne.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Crabère provient de l’occitan cabra ou craba : « chèvre » ; crabèr, a : « chevrier, chevrière ».

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Sur son versant oriental, sur le territoire de la commune ariégeoise de Sentein, se trouve l'étang d'Araing formé par un barrage hydroélectrique sur l'Araing. Son versant nord-ouest, très boisé, se trouve sur la commune haut-garonnaise de Melles. Le versant sud appartient à la comarque du Val d'Aran.

Géologie[modifier | modifier le code]

Le secteur du Crabère est dominé par les schistes, avec apparition, vers les sommets, de longs filons de quartz et, ponctuellement, de dépôts morainiques caractérisés par la présence de blocs arrondis de granites.

Histoire[modifier | modifier le code]

C'est sur le versant nord-ouest que furent opérées les premières réintroductions dans les Pyrénées d'ours bruns (Ursus arctos) venus de Slovénie, comprenant d'abord les femelles Ziva et Mellba en 1996 puis le mâle Pyros en 1997[2].

Activités[modifier | modifier le code]

Randonnée[modifier | modifier le code]

Gardé à la bonne saison, le refuge Jacques-Husson est sur le GR 10, près de l'étang d'Araing.

Protection environnementale[modifier | modifier le code]

Le massif du Crabère, essentiellement pour sa partie haute-garonnaise, est une zone naturelle d'intérêt écologique, faunistique et floristique (ZNIEFF)[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Source : Google Maps
  2. Pays de l'ours- Adet, « Melles », sur www.paysdelours.com (consulté le 19 décembre 2018)
  3. Jean-Michel Parde, « Versant nord du massif du Crabère et massifs annexes de Saint-Béat à Saint-Lary (Identifiant national : 730011078) », sur https://inpn.mnhn.fr, (consulté le 22 février 2018)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]