Pic de Costabonne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pic de Costabonne
Vue du Costabonne depuis le sud.
Vue du Costabonne depuis le sud.
Géographie
Altitude 2 465 m
Massif Pyrénées
Coordonnées 42° 25′ 01″ nord, 2° 20′ 37″ est
Administration
Pays Drapeau de la France France
Drapeau de l'Espagne Espagne
Région
Communauté autonome
Occitanie
Catalogne
Département
Province
Pyrénées-Orientales
Gérone

Géolocalisation sur la carte : Catalogne

(Voir situation sur carte : Catalogne)
Pic de Costabonne

Géolocalisation sur la carte : Pyrénées-Orientales

(Voir situation sur carte : Pyrénées-Orientales)
Pic de Costabonne

Géolocalisation sur la carte : Pyrénées

(Voir situation sur carte : Pyrénées)
Pic de Costabonne

Le pic de Costabonne ou pic du Costabonne (en catalan : Costabona) est un sommet pyrénéen situé sur la frontière entre l'Espagne et la France, entre Prats-de-Mollo-la-Preste et Setcases. Il sépare les vallées du Tech (qui prend sa source sur ses flancs) et du Ter. Son sommet, situé à 2 465 mètres d'altitude, comporte une borne géodésique.

Vue du Costabonne depuis l'ouest.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Géographie[modifier | modifier le code]

Topographie[modifier | modifier le code]

Le pyrénéiste Georges Véron déclare : « Sans porter ombrage à la souveraineté de Canigou, le [pic du] Costabonne est l'incontestable seigneur du Vallespir. Quand on vient de la Méditerranée en suivant la chaîne frontière, c'est le premier « 2 000 » que l'on rencontre. Le Tech prend sa source sur le flanc de cette pyramide qui constitue un belvédère[1]. »

Géologie[modifier | modifier le code]

Climat[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Voies d'accès et randonnées[modifier | modifier le code]

Le départ s'effectue au grand parking terminal de La Preste. Plusieurs sentiers plus ou moins raides montent rapidement vers la crête frontière, dont une route forestière montant à l'ancienne mine de fer et un sentier par le col de Siern. Le sommet s'obtient en h 30 environ par des marcheurs habitués à une forte dénivellation (1 500 mètres). Une boucle de retour par la cabane forestière de l'Ouillat est possible[1].

Après mi-août les orages peuvent monter très rapidement.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Georges Véron, 100 sommets des Pyrénées, Randonnées Pyrénéennes, , 295 p. (ISBN 9782905521392), p. 285

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]