Pic Sans Nom

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Pic Sans Nom
Face Sud
Face Sud
Géographie
Altitude 3 913 m[1]
Massif Massif des Écrins (Alpes)
Coordonnées 44° 53′ 36″ nord, 6° 23′ 00″ est[1]
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département Hautes-Alpes
Ascension
Première par J.-B. Colgrove et Richard Pendlebury avec Gabriel et Josef Spectenhauser
Voie la plus facile Versant SE depuis le refuge du Pelvoux (PD)
Géolocalisation sur la carte : Hautes-Alpes
(Voir situation sur carte : Hautes-Alpes)
Pic Sans Nom
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Pic Sans Nom

Le pic Sans Nom est un sommet du massif des Écrins qui culmine à 3 913 mètres dans le département des Hautes-Alpes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le pic Sans Nom est situé au milieu de l'alignement mont Pelvoux - Pic Sans Nom - Ailefroide, qui constitue une des plus remarquables « trilogies » du massif des Écrins.

Histoire[modifier | modifier le code]

Plusieurs éboulements massifs ont touché le pic Sans nom : celui de 1860 lui fait perdre 15 mètres d'altitude, et le tremblement de terre de Chamonix, en 1905, provoque d'autres éboulements qui le rabaissent encore de 9 mètres[2].

Alpinisme[modifier | modifier le code]

  • 1877 - Première ascension par J.-B. Colgrove et Richard Pendlebury avec Gabriel et Josef Spectenhauser, le 10 juillet
  • 1936 - Arête nord par Raymond Leininger avec Jean Vernet, Georges Vernet et Jean-Antoine Morin
  • 1976 - Première hivernale en solitaire du pic Sans Nom, en face nord (voie Russenberger), par Pierre Béghin
  • 1976 - Ouverture de la goulotte Raie des fesses en face nord par Jean-Marc Boivin, François Diaferia et Gérard Vionnet-Fuasset.
  • 2015 - Ouverture de Le Prestige des Écrins dans la face nord par Benjamin Brochard, Fred Degoulet et Jonathan Joly.

La voie normale, délicate et désagréable, est peu faite pour elle-même et essentiellement utilisée comme voie de descente d'itinéraires plus difficiles.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • François Labande, Guide du Haut-Dauphiné : Massif des Écrins, t. 2 : Partie est : Écrins, Ailefroide, Pelvoux, Roche Faurio, Combeynot, Agneaux, Clouzis, Éditions de l'envol,

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Carte IGN classique » sur Géoportail.
  2. Ludovic Ravanel et Philip Deline, « La face ouest des Drus (massif du Mont-Blanc) : évolution de l’instabilité d’une paroi rocheuse dans la haute montagne alpine depuis la fin du petit âge glaciaire », Géomorphologie : relief, processus, environnement, 4/2008-2009, p. 261-272.