Piaroa (langue)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Crystal Clear app fonts.svg Cette page contient des caractères spéciaux ou non latins. Si certains caractères de cet article s’affichent mal (carrés vides, points d’interrogation…), consultez la page d’aide Unicode.
Piaroa
Wotjüja, de'aruwa
Pays Venezuela, Colombie
Région Amazonas (Venezuela)
Nombre de locuteurs 14 580[1]
Classification par famille
Codes de langue
ISO 639-3
Variétés :
pid – piaroa
wpc – wirö (en)
Étendue individuelle
Type vivante
IETF pid
Linguasphère 87-FAA-a

Le piaroa (ou wotjüja, de'aruwa) est une langue indigène du Venezuela et de la Colombie parlée par l'ethnie Piaroa. Elle appartient à la famille des langues salivanes[2] et n'a développé une écriture que récemment en alphabet latin. Elle est parlé par 14 580 personnes dont 14 500 en 2001 au Venezuela[1]

Nom[modifier | modifier le code]

Le piaroa est aussi appelé de'aruwa, dearuwa, adole, ature, ature, guagua, kuakua, quaqua, maco, mako, huǫttųją, wötʰïhä, wóthuha, wõthhã, wo’tiheh, wotjüja, th hã, ttö ja, uwotjuja[3].

Wóthuha est également orthographié huǫttųją (orthographe du SIL International) et Wötʰïhä (orthographe de l'alphabet phonétique international)[4].

Variétés[modifier | modifier le code]

Des variations dans la prononciation distinguent les locuteurs d'au moins trois régions: Sipapo-moyen Orénoque, haut Cuao-Parguaza et Ventuari-Manapiari[5].

Le wirö (en) (appelé couramment « maco ») est parfois répertorié séparément, ou laissé sans classement. Il est très mal attesté, mais les quelques mots qui sont connus sont suffisants pour mettre en évidence que c'est un dialecte du piaroa, ou du moins qu'il y est très étroitement lié[6].

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (es) Germán Nicolás Freire et Stanford Rhode Zent, « Los Piaroa », dans Germán Nicolás Freire et Aimé Tillett (dirs.), Salud Indígena en Venezuela, vol. 1, GEA,‎ , 383 p. (ISBN 9-80226048-7 et 978-9802260485, présentation en ligne, lire en ligne), p. 137-203.
  • (es) Joanna Overing, « Los Wothuha », dans Jacques Lizot (dir.) et al., Los Aborígenes de Venezuela : Etnología contemporánea 2, Fundación La Salle de Ciencias Naturales-Instituto Caribe de Antropología y Sociología,‎ , 736 p. (ISBN 9-80010241-8 et 978-9800102411, présentation en ligne).
  • Paul Rivet, « Affinités du Saliba et du Piaróa », Journal de la Société des Américanistes, vol. 12, no 12,‎ , p. 11-20 (lire en ligne).
  • (en) Stanford R. Zent, « Piaroa », dans David Levinson (dir.) Johannes Wilbert (dir.) et al., Encyclopedia of World Cultures : South America, vol. 7, G.K. Hall,‎ , 488 p. (ISBN 0-81611813-2 et 978-0816118137, lire en ligne), p. 275.
  • (en) Harald Hammarström, « The status of the least documented language families in the world », Language Documentation & Conservation, vol. 4,‎ , p. 177-212 (ISSN 1934-5275, lire en ligne).

Liens externes[modifier | modifier le code]