Piaractus brachypomus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Piaractus brachypomus est un pacu d'Amazonie, parent proche des piranhas. Ce poisson peut atteindre une longueur de plus de 80 cm. L'espèce ne dispose pas de nom commun avéré précis en français mais elle est parfois rencontrée sous le nom de pirapitinga notamment au Brésil[2]. Un certain désordre quant à la nature et aux besoins des différentes espèces impliquées en découle : les besoins d'une espèce pouvant être par erreur prêtés à une autre. À cause de leurs ressemblances physiques, P. mesopotamicus, Colossoma macropomum ou bien Pygocentrus nattereri sont parfois confondus avec P. brachypomus.

Description[modifier | modifier le code]

Crâne de l'espèce vu de profil et du dessus.

Piaractus brachypomus a un corps fin dont les côtés sont argentés. Le dessous du corps, les nageoires pelviennes et pectorales, et parfois les nageoires anales sont de couleur rouge. Une nageoire adipeuse est située entre la nageoire dorsale et la nageoire caudale. Cette dernière ainsi que la nageoire anale présentent une bordure noire. Le poisson dispose de deux rangées de dents dures et plates. Dans la nature, les plus grands individus connus mesurent 88 cm et pèsent 25 kg ; les tailles sont généralement inférieures en captivité. Il n'y a pas de dimorphisme sexuel majeur mais les jeunes présentent plusieurs tâches sur le corps.

Biologie et écologie[modifier | modifier le code]

P. brachypomus est omnivore : il se nourrit de graines et de noix à la saison humide et de crustacés et petits poissons à la saison sèche. La reproduction de ce poisson ovipare a lieu à la saison humide (entre septembre et février) : les 150 000 à un million d'œufs pondus éclosent 12 à 20 heures après la fécondation. Les larves mesurent environ 2 mm. La maturité sexuelle est atteinte à 3 ans. L'espérance de vie est de 25 ans.

Répartition et habitat[modifier | modifier le code]

Originaire des bassins de l'Amazone et de l'Orénoque et d'Amérique du Sud plus largement, l'espèce a été rencontrée en Amérique du Nord après que des individus se sont échappés d'aquariums. Dans la nature, le jeune poisson vit dans les plaines inondables où abondent les substances nutritives ; il rejoint plus tard les cours d'eau plus importants en amont. On trouve P. brachypomus jusqu'à une profondeur de 8 m.

Relations avec l'homme[modifier | modifier le code]

L'espèce est prisée par les aquariophiles même si elle demande un bassin important pour se développer dans de bonnes conditions : quatre individus demandent un bassin de 6 000 litres[3]. La température de l'eau recommandée est comprise entre 23 et 28 °C, un pH neutre est préféré[4]. Des individus échappés de bassins sont à l'origine d'un peuplement invasif en Amérique du Nord et en Europe[5]. Le poisson est également consommé par l'homme et est élevé en pisciculture en Amérique du Sud ainsi qu'en Inde.

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. ITIS, consulté le 3 décembre 2014
  2. (en) « Gamefish of the Amazon Basin », sur acuteangling.com (consulté le 3 décembre 2014)
  3. « Poisson : Piaractus brachypomus », sur aquabase.org, (consulté le 3 décembre 2014)
  4. (en) « Piaractus brachypomus Red-bellied Pacu », sur seriouslyfish.com (consulté en décembre 2014)
  5. (en) « Piaractus brachypomus », sur NAS - Nonindigenous Aquatic Species (consulté en décembre 2014)

Annexes[modifier | modifier le code]

Références taxonomiques[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]