Piaf de B'Neville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Piaf de B'Neville
Race Selle français
Père Cap de B’Neville
Mère Homélie III
Père de mère Rêve d'Elle
Sexe Mâle hongre
Robe Bai
Naissance
Pays de naissance Drapeau de la France France
Éleveur Jean-Baptiste Thiébot
Propriétaire Ben et Partner, puis Julie Lemarinel
Cavalier Astier Nicolas

Piaf de B'Neville (né en 2003), surnommé Ben, est un cheval hongre bai du studbook selle français, né en 2003. Ce hongre, découvert dans un poney-club, n'était pas prédestiné à devenir un champion. Concourant en concours complet d'équitation avec le cavalier français de complet Astier Nicolas, il est médaillé d'or par équipes et d'argent en individuel aux Jeux olympiques de Rio en 2016. Il est mis à la retraite en 2018.

Histoire[modifier | modifier le code]

Piaf de B'Neville naît le chez Jean-Baptiste Thiebot[1] au haras de B’Neville, à Benoîtville dans la Manche[2]. Ses naisseurs avaient acheté Homélie III, sa mère, dans le but de la monter en compétition, mais en raison de son mauvais caractère, l'ont gardée comme jument poulinière. Cap de B’Neville, le père de Piaf, n'est pas un cheval de complet, mais d'obstacle[3]. Le hongre n'était pas destiné à devenir un bon cheval de compétition au début de sa carrière. Il est repéré par Astier Nicolas dans un poney-club[4].

En 2009, le mécène d'Astier Nicolas, Michel de Châteauvieux, choisit ce cheval pour permettre au cavalier d'évoluer au niveau international. Il crée dans ce but un syndical de copropriétaires divisé en une centaine de parts, Ben et Partner[5]. En 2012, le couple décroche une médaille de bronze par équipes aux championnat d'Europe de concours complet d'équitation, à Malmö[4]. Piaf réalise de bonnes performances en 2013, mais ne concourt que cinq fois en 2014 en raison de douleurs aux membres postérieurs[6].

Après une absence de plusieurs mois, il reprend la compétition avec Astier Nicolas en avril 2015, terminant 8e du CCI3* de Belton en Angleterre[7]. S'il ne participe pas aux championnats d'Europe de 2015 en raison d'un problème respiratoire momentané[8],[9], il remporte l'édition 2015 du CCI 4* de Pau[10].

En 2016, lors des Jeux olympiques d'été à Rio de Janeiro, Astier Nicolas, monté sur Piaf de B'Neville, est médaillé d'or au concours complet par équipes[11], notamment grâce à un parcours de cross impeccable[4]. Il déroche aussi la médaille d'argent en individuel[12]. Après sa double médaille à Rio, Piaf reçoit une semaine de thalassothérapie[13].

Il est mis à la retraite en avril 2018[14]. Une cérémonie d'adieu lui est consacrée à Pau, le week-end du 27 et 28 octobre 2018. Le cheval retrouve en novembre 2018 son ancienne groom, Julie Lemarinel, installée comme agricultrice sur les terres de Gréville-Hague[15].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Il atteint un ICC (indice de concours complet) de 169[4].

Description[modifier | modifier le code]

Piaf de B'Neville est surnommé « Ben »[17],[4].

C'est un hongre inscrit au studbook du Selle français, section A (ce qui signifie l'absence de croisements avec des chevaux non-français), de robe baie[17]. Astier Nicolas le décrit comme ayant beaucoup de qualités dans les trois disciplines du concours complet, comme étant fiable et généreux[18]. Il ajoute que Piaf est un cheval volontaire, qui veut travailler, mais qui était un peu émotif à ses débuts[4]. Il est néanmoins doué d'une bonne frappe, et de respect[4].

Pedigree[modifier | modifier le code]

Piaf de B'Neville est un fils de l'étalon performer Cap de B'Neville, lui-même ISO 174[4].

Origines de Piaf de B'Neville
Père
Cap de B'Neville
Selle français
Starter
Selle français
Rantzau Foxlight
Rancune
Kaironnaise Jus de pomme
Tamise
Prima Dona II
Selle français
Quastor Ibrahim
La Citadelle
Emeraude Herquemoulin
Nenette
Mère
Homélie III
Selle français
Rêve d'Elle
Selle français
Jalisco B Almé
Tanagra
Havane d'Espoir Francilius
Gazelle
Tania du Hequet
Selle français
Kayack Rakozi
Tahitienne
Rara Debuche
Evrapeaux

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Piaf de B'Neville-JO/JEM », sur http://www.ffe.com/ (consulté le 9 août 2016)
  2. « JO de Rio : un cheval de la Manche médaille d'or », sur http://www.lamanchelibre.fr, (consulté le 10 août 2016)
  3. http://www.grandprix-replay.com/article/4764/piaf-de-b-neville-un-legionnaire-devoue-a-la-patrie
  4. a b c d e f g h i j et k SF 2018, p. 67.
  5. Lhermine 2017, p. 52.
  6. Yeelen Ravier, « Piaf de B’Neville prêt à repartir », sur GrandPrix-replay.com, (consulté le 9 août 2016).
  7. « CIC 3* Belton – Piaf de B’Neville et Astier Nicolas : un retour en forme - Equidia Life », (consulté le 9 août 2016).
  8. « Championnat d'Europe : Nicolas Touzaint remplace Astier Nicolas - Equidia Life », (consulté le 9 août 2016).
  9. « Astier Nicolas : C'était plus sage de ne pas l'emmener », sur GrandPrix-replay.com (consulté le 9 août 2016).
  10. « Biographie d'Astier NICOLAS », Fédération française d'équitation.
  11. « JO Rio 2016 : L'équipe de concours complet d'équitation remporte l'or à Rio », france-info.fr,‎ (lire en ligne).
  12. Alexandre Coiquil, « Nicolas ne s'arrête pas : après l'or en équipe, voici l'argent en individuel ! », Eurosport, (consulté le 9 août 2016).
  13. leperon.fr, « Michel de Chateauvieux : "Piaf vient de recevoir une semaine de thalasso !" / RIO 2016 / Accueil - leperon.fr » (consulté le 12 août 2016).
  14. Claire Feltesse, « Nouvelle vie pour Piaf, le cheval de leur vie », L'Eperon,‎ (lire en ligne, consulté le 16 avril 2018).
  15. « Un cheval olympique arrive en retraite dans la Hague », sur actu.fr (consulté le 11 décembre 2018)
  16. Le service des sports, « Olympiades 2016 Médaille : le cavalier Astier Nicolas décroche l'argent », (consulté le 9 août 2016).
  17. a et b Lhermine 2017, p. 51.
  18. Anne-Claire Letki, « L'esprit d'équipe », Cheval magazine,‎ , p. 30.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • [2016] « Piaf de B'Neville, un légionnaire dévoué à sa patrie », Grand Prix magazine,‎
  • [Lhermine 2017] Mélina Lhermine, « Piaf de B'Neville, un guerrier », Cheval magazine, no 545,‎ , p. 51-52
  • Selle français, l'excellence depuis 1958, , 90 p. (ISSN 1969-0169)