Piérides

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Métamorphose des Piérides en pies par Jean-Pierre Norblin de La Gourdaine, 1774-1783, Musée national de Varsovie

Dans la mythologie grecque, les Piérides sont les neuf filles de Piéros (roi de Macédoine) et d'Évippe.

Mythologie[modifier | modifier le code]

Excellentes chanteuses, elles se rendent sur le Parnasse et défient les Muses dans un concours musical. Les nymphes de la région sont les juges de celui-ci. Les Muses gagnent, et mauvaises perdantes, les Piérides invectivent violemment les divinités. Apollon s'interpose et les change en pies[1]. Selon d'autres sources, elles sont changées en divers oiseaux (chacune portait le nom d'un oiseau en particulier). Ainsi, Acalanthis, la plus douée des sœurs, est changée en chardonneret[2].

Après leur victoire, les Muses auraient adopté le nom de Piérides. Il est parfois employé pour les désigner[1].

Postérité[modifier | modifier le code]

Représentations dans les arts après l'Antiquité[modifier | modifier le code]

Les Piérides sont un sujet régulièrement représenté par les peintres européens bien après la fin de l'Antiquité. Vers la fin du XVIIIe siècle, Jean-Pierre Norblin de La Gourdaine peint un tableau intitulé Métamorphose des Piérides en pies. Vers la fin du XIXe siècle, le peintre symboliste français Gustave Moreau peint un tableau intitulé Les Piérides.

Taxonomie[modifier | modifier le code]

Plusieurs papillons de la famille des Pieridae sont appelés « piérides ».

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Pierre Commelin, Mythologie grecque et romaine, Pocket, , 516 p. (ISBN 2-266-06168-2), p. 93
  2. Gilles Lambert et Roland Harari, Dictionnaire de la mythologie grecque et latine, Paris, Le Grand Livre du Mois, , 256 p. (ISBN 2-7028-3443-4), p. 10

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :