Piégeage animal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Piège fusil à déclenchement automatique, chasse au loup. Collection Musées départementaux de la Haute-Saône.

Le piégeage est une forme de chasse dite passive. Il se pratique à l'aide de dispositifs destinés à capturer ou tuer les animaux en l'absence du chasseur. Il vise la capture de l'animal pour la consommation, la domestication ou pour l'élimination d'espèces nuisibles. Chaque fois, le dispositif est adapté à la taille et au comportement de l'animal à piéger, donnant la grande variété décrite ci-après[1].

Typologie des pièges[modifier | modifier le code]

Pièges destiner à attirer[modifier | modifier le code]

miroir aux alouettes, Collection Musées départementaux de la Haute-Saône
  • Appelant
  • Miroir à alouette : Le miroir aux alouettes brille grâce aux miroirs qui sont sur sa partie mobile (en rotation via une ficelle qui permet de l'activer à distance). Cette lumière attire les oiseaux qui sont alors faciles à chasser au fusil.
  • Nasse : l'animal peut entrer mais ne peut plus ressortir.

Pièces destinés à capturer vivant[modifier | modifier le code]

piège à loup, Collection Musées départementaux de la Haute-Saône

Ce pièges ne tuent pas à priori, mais peuvent blesser gravement et entraîner la mort.

Pièges destinés à tuer[modifier | modifier le code]

Autres pièges[modifier | modifier le code]

Piège à bourdon[modifier | modifier le code]

Piège à carnassier[modifier | modifier le code]

Piège à collets[modifier | modifier le code]

Piège à dents[modifier | modifier le code]

Piège à glu[modifier | modifier le code]

Glue trap

Les pièges à glu (également appelés pièges à colle, pièges adhésifs ou collants) sont fabriqués à l'aide d'un adhésif appliqué sur du carton ou un matériau similaire. Un appât est placé au centre ou un parfum peut être ajouté à l'adhésif. Ces pièges peuvent également être placés sur les chemins empruntés par les animaux[2].

Ce type de piège est utilisé principalement à l'intérieur des bâtiments contre les rongeurs. Il est aussi employé par certaines tribus pour la chasse ou pour des études de zoologie.

Les animaux domestiques capturés accidentellement dans des pièges à glu peuvent être libérés en appliquant avec précaution de l'huile alimentaire ou de l'huile de bébé aux zones de contact.

Divers groupes de défense des animaux, tels que les associations américaines Humane Society of the United States et In Defense of Animals (en), s'opposent à l'utilisation de pièges à colle en raison de leur cruauté envers les animaux[3].

Piège à lacets[modifier | modifier le code]

Piège à lapin[modifier | modifier le code]

Piège à loutre[modifier | modifier le code]

Piège à merle[modifier | modifier le code]

Piège à mouche[modifier | modifier le code]

Piège à œuf[modifier | modifier le code]

piège à œuf, Collection Musées départementaux de la Haute-Saône

Le piège à œuf sert essentiellement à tuer les mustélidés comme la fouine, le putois, etc.



Piège à oiseau[modifier | modifier le code]

piège à oiseau, probablement à moineau, Collection Musées départementaux de la Haute-Saône


Piège à moineau[modifier | modifier le code]

Piège à pieuvre[modifier | modifier le code]

Piège à poteau[modifier | modifier le code]

Piège à queue[modifier | modifier le code]

Piège à rat[modifier | modifier le code]

Piège à renard[modifier | modifier le code]

Piège à sanglier[modifier | modifier le code]

piège à sanglier, Collection Musées départementaux de la Haute-Saône

Le piège à sanglier se distingue essentiellement par sa taille.



Piège à souris[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Piège à souris.


Piège à taupe[modifier | modifier le code]

piège à taupe, Collection Musées départementaux de la Haute-Saône


Piège traquenard[modifier | modifier le code]

Piège traquenard à palette[modifier | modifier le code]

Tapette[modifier | modifier le code]

Tapette à rat[modifier | modifier le code]

Tapette à souris[modifier | modifier le code]

Piège assommoir[modifier | modifier le code]

piège assommoir, Collection Musées départementaux de la Haute-Saône

Ce piège assomme, voire tue l’animal par effet de la culbute d’un poids ; piège à martre, fouine, hermine, belette.



Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Mérite Edouard (2011) Les pièges : Histoire et techniques de piégeage à travers le monde (réédition 25 mars 2011) ; Paris, Montbel
    (D Mérite né en 1867, mort en 1941) était ethnologue, collectionneur de pièges et peintre animalier au muséum à Paris)

Anciens guides ou manuels de piégeage[modifier | modifier le code]

  • Bellecroix Ernest () La chasse pratique (avec notes nouvelles sur le piégeage de Joseph Levitre..), Librairie de Paris, Firmin-Didot et Cie. Imprimeurs-éditeurs, 56, rue Jacob Paris
  • Chaigneau André (1935) - Moins de nuisibles plus de gibier
    (A Chaigneau était ex-professeur à l'école des gardes de cadarache, rédacteur au chasseur français, membre du St Hubert Club de France)
  • Chaigneau André (1948) Capture des animaux à fourrures ; Édition de la maison rustique
  • Chaigneau André ( ) Le piégeage moderne, Ed Saint-Hubert Club de France, 21, rue de Clichy paris
  • Chaigneau André (1965) Manuel du piégeur, 5ème édition revisitée et mise à jour, avec 89 dessins de l'auteur, Ed Payot Paris.
  • Chaigneau André (1976) Manuel du piégeur, 7ème édition, revue ; Ed Payot Paris .
  • Cleyet-Merle Jean-Jacques, Cueillette chasse pêche, Guides ethnologiques 2, Paris, MNATP-RMN
  • Dralet M (1880) L'Art du Taupier ou Méthode amusante et infaillible de prendre les taupes ; Ouvrage publié par ordre du gouvernement ; 17ème édition ; Librairie Audot, Lebroc et Cie.
  • Guerrier jean-Marie (1930), Chasse-le piégeage des animaux de rapine ; Paris, Emile Nourry Ed. Librairie cynégétique, 62, rue des écoles.
  • de Lesse André (1920) Chasse élevage et piègeage. Avec 168 figures ; Encyclopédie agricole publiée par une réunion d'ingénieurs agronomes sous la direction de G Wery, Ed J.B Baillère et fils . Paris,
  • Levître Joseph (1911). Alphabet du piégeage. Préface par E. Christophe. Paris, Lucien Laveur, Petit in-8° broché, couverture illustrée. 64 illustrations phototypiques dans le texte. Thiébaud, 592.
  • Philippon A (1925) Le piégeage moderne, Ed : Saint-Hubert Club de France, 132 pages, 25 planches, préfacé par Guillaume Vasse.
  • Syndicat des armuriers de l'Est (?) Sélection piégeage ; pour avoir du gibier, détruisez les nuisibles, Édité par le syndicat des armuriers de l'Est, avec la collaboration des fédérations de chasseurs

Références[modifier | modifier le code]

  1. Typologie des pièges pour l'inventaire des Musées de France en ligne
  2. (en) David Chapple, New Zealand Lizards, Springer, , 375 p. (ISBN 331941674X et 9783319416748, présentation en ligne, lire en ligne)
  3. (en) « Glue Boards », sur Humane Society of the United States (consulté le 29 septembre 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]

« Le piégeage d'utilité publique », Association des piégeurs agréés de Savoie, (consulté le 13 janvier 2017).