Phototaxie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la biologie
Cet article est une ébauche concernant la biologie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

La phototaxie (ou le phototaxisme ou encore le phototactisme) est l'un des types de taxies, phénomène par lequel des cellules corporelles, des bactéries ou d'autres organismes uni- ou pluricellulaires (plantes, champignons, animaux) se dirigent ou dirigent leurs mouvements en fonction de la lumière présente dans leur environnement.

On parle de phototaxie positive lorsqu'il y a attirance, et de phototaxie négative lorsqu'il s'agit de répulsion.

Exemples de phototaxie[modifier | modifier le code]

  • La puce de mer présente une phototaxie négative le jour, et une phototaxie positive la nuit.
  • Les euglènes ont un capteur photosensible unique qui leur permet de s'orienter en fonction de la lumière.

Perturbations de la phototaxie[modifier | modifier le code]

Elles peuvent provenir de la pollution lumineuse qui apporte de la lumière à un moment anormal du cycle chronobiologique.

De même que certains médicaments peuvent causer une photophobie, certains produits toxiques (éléments-traces métalliques ou métaux lourds ou métalloïdes par exemple) peuvent interférer négativement avec la phototaxie[1], par exemple chez le crabe Carcinus maenas ou la crevette Palaemon serratus.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-Claude Amiard, « Les variations de la phototaxie des larves de crustacés sous l'action de divers polluants métalliques. Mise au point d'un test de toxicité subléthale », Marine Biology, vol. 34, no 3,‎ , p. 239-245 (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]