Photostéréosynthèse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Photostéréosynthèse est un procédé de photographie en relief inventé par Auguste et Louis Lumière en 1920.

Les Frères Lumière, inventeurs, entre autres, de la Photostéréosynthèse.

Il consiste en un empilement de vues sur plaques photographiques du même sujet (par exemple un portrait) prises avec un décalage progressif de la mise au point, et que l'on regarde toutes ensemble par transparence.

S'agissant d'une sensation visuelle difficilement imaginable et de toute façon intransmissible par Internet, une visite au Conservatoire National des Arts et Métiers, à Paris - qui en possède de fort beaux exemplaires (mais sont-ils exposés de manière permanente ?) - vaut mieux, pour commencer, qu'une longue lecture. Pour simplifier il s'agit d'une sorte de superposition de différents plans de l'image (cf. liens externes).

Le succès du procédé est celui qu'on imagine d'une expérience de laboratoire compliquée et incommode dans sa réalisation. Mais il fonctionne. Tous ceux qui ont la vision binoculaire et ont vu au moins une de ces œuvres peuvent l'attester.

Il semble que personne n'ait jamais retenté l'expérience. On peut se demander s'il s'agit ou non d'un phénomène proprement stéréoscopique.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]