Photoprotection

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La photoprotection désigne tous les moyens, naturels ou artificiels, visant à limiter l'exposition de la peau au rayonnement solaire.

Justification[modifier | modifier le code]

Si le soleil a certains effets bénéfiques pour l'homme (action antirachitique et antidépressive notamment), il a également des effets délétères (photodermatoses et photo-cancérogenèse notamment) qui peuvent s'avérer redoutables, causés par les effets des ultraviolets UVA et UVB sur la peau[1]. Les effets de la lumière visible et des infrarouges sur la peau sont moins bien connus mais plusieurs études dermatologiques[2],[3],[4] semblent montrer qu'ils ne sont pas négligeables.

Classification[modifier | modifier le code]

Il existe plusieurs types de photoprotection[1] :

  • la protection naturelle qui repose sur les constituants de la peau et les systèmes de réparation de l’ADN ;
  • la photoprotection artificielle qui comprend :
    • la photoprotection externe dite « passive » (vêtements et crèmes solaires), qui tente de limiter l'exposition de la peau au rayonnement.
    • la photoprotection interne, qui apporte par voie interne des produits dont le but est de limiter les effets nocifs des ultraviolets.
    • la photoprotection adaptative qui tente de bloquer les effets déclenchés par les ultraviolets (surexpression des processus biologiques protecteurs endogènes, induction de l'action du système protecteur).

Efficacité[modifier | modifier le code]

La meilleure photoprotection est l'absence d'exposition solaire, ou à défaut la protection vestimentaire[5].

Les produits antisolaires s'avèrent efficaces contre les coups de soleil, mais leur effet protecteur contre les autres conséquences de l'exposition solaire n'est pas clairement établi[5]. L'effet d'une crème solaire est représentée par l'indice de protection. Plus il est élevé, plus son taux d’absorption des UV est important[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b P. Amblard, « Photoprotection », sur http://www.therapeutique-dermatologique.org (consulté en )
  2. Orlando Chiarelli-Neto, Alan Silva Ferreira, Waleska Kerllen Martins et Christiane Pavani, « Melanin Photosensitization and the Effect of Visible Light on Epithelial Cells », PLoS ONE, vol. 9,‎ , e113266. (PMID 25405352, PMCID PMC4236153, DOI 10.1371/journal.pone.0113266, lire en ligne)
  3. (en) « Photoprotection of human skin beyond ultraviolet radiation - Grether-Beck - 2014 - Photodermatology, Photoimmunology & Photomedicine - Wiley Online Library », sur onlinelibrary.wiley.com (consulté le 10 juin 2015)
  4. (en) Ludger Kolbe, « How Much Sun Protection Is Needed?: Are We on the Way to Full-Spectrum Protection? », Journal of Investigative Dermatology, vol. 132,‎ , p. 1756-1757. (ISSN 0022-202X, DOI 10.1038/jid.2012.148, lire en ligne)
  5. a et b BEANI J. C., « La photoprotection », Revue française d'allergologie et d'immunologie clinique - Congrès Journées nationales de la société française d'allergologie et d'immunologie clinique, Grenoble, FRANCE (10/06/1999), vol. 39, no 4,‎ 1999, p. 311-323 (ISSN 0335-7457, résumé)
  6. http://www.biafine.fr/la-peau-fragile-au-soleil/comment-choisir-un-indice-de-protection-solaire

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]