Photographisme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le photographisme — ou, parfois, photo-graphisme — est un genre de photographie[1], le plus généralement en noir et blanc, très contrastée où les demi-teintes ont été supprimées au tirage par l'emploi de papier à fort contraste, ou bien par l'intermédiaire de la sérigraphie ou bien, en numérique à l'aide d'un logiciel graphique. Sa simplicité de représentation tend à mener le photographisme vers un art abstrait[2],[3].

Artistes[modifier | modifier le code]

Parmi les graphistes notoires qui l'ont pratiqué on peut citer Gérard Ifert (d'origine suisse mais ayant créé son studio en France en 1960), le Polonais Wojciech Zamecznick ; le peintre, photographe, cinéaste et plasticien américain vivant et travaillant à Paris William Klein ; le Suisse Werner Jeker ; etc..

Exposition[modifier | modifier le code]

  • Werner Jeker, « PhotoGraphisme », musée de l'Élysée, Lausanne, 2004-2005.
  • Alain Azambuja, « Photographisme » Espace Canopy, Septembre 2007
  • « Photographisme. Klein, Ifert, Zamecznik », Galerie de photographies, centre Pompidou, 2017-2018.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Photographisme », TERMIUM Plus (consulté le 21 juillet 2018)
  2. Valérie Duponchelle, « Photographisme ou le petit laboratoire vibrant des photographes », Le Figaro, (consulté le 21 juillet 2018)
  3. Lisa Miquet, « Des images abstraites de Klein, Ifert, Zamecznik réunies dans l'exposition Photographisme », Cheese, (consulté le 21 juillet 2018)

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Guy Gauthier, « Photo-graphisme », dans : Communication et langages, 1976, Volume 29, no 1, pp. 24-35.
  • Henry Calba, Nu et photographisme, Photographie nouvelle, 1969.
  • Henry Calba, Photographisme (1969), 4e édition, VM, 1990.
  • Michel Frizot et al., Photo/Graphisme, Jeu de Paume, 2007.
  • Karolina Lewandoska, Julie Jones, Photographisme. William Klein, Gérard Ifert, Wojciech Zamecznik, Xavier Barral, 2017.

Articles connexes[modifier | modifier le code]