Photobombing

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Une photobomb délibérée.

Le photobombing est l'acte accidentel ou intentionnel d'apparaitre au moment de la capture d'une photographie au premier plan ou en arrière-plan de manière clairement visible et qui attire l'attention du spectateur.

Le but est, la plupart du temps, de faire une farce au photographe ou aux sujets photographiés en gâchant le contexte de la photo[1].

Historique[modifier | modifier le code]

Le terme est inventé aux États-Unis en 2008[2], où il reçoit une couverture importante depuis 2009[3]. La tendance du photobombing obtient également une exposition mondiale, principalement alimentée par l'abondance de clichés instantanés faite par des caméras de smartphones et d'autres appareils mobiles qui permettent une diffusion rapide sur Internet. Certains sites web incluent des sections sur les photobombs ou sont entièrement consacrés au phénomène.

En 2014, photobomb a été nommé mot de l'année par le Collins English Dictionary (en)[4].

Il existe un terme connexe qui est le videobombing, il applique le concept à des séquences vidéo au lieu de photographies.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Definition of photobomb », Oxford English Dictionary (consulté le 13 juin 2015).
  2. (it) « Photobombing », Focus, .
  3. (en) Andrea DenHoed, « A Few Words About the Stingray Photobomb », The New Yorker,‎ (lire en ligne).
  4. (en) Corey Charlton, « After receiving Royal seal of approval photobomb beats twerk, Tinder, bakeoff and normcore to be named Word of the Year », Daily Mail,‎ (lire en ligne).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]