Phoebe Nahanni

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Phoebe Rose Nahanni, née le dans les Territoires du Nord-Ouest du Canada et morte le à Almonte est une géographe et cartographe slavey-dénés. Elle serait la première femme Slavey-Dénés à obtenir une maîtrise. Elle joue un rôle central dans le projet de cartographie de la nation dénés, ce qui permis de dresser une carte sur la manière dont la nation dénés utilisait activement environ 450 000 mille carré de terre (soit 1 165 494 km2). Ce travail est repris dans la recommandation de l'enquête sur le pipeline de la vallée du Mackenzie pour devenir un des facteurs retenu contre la construire de pipelines dans la vallée du fleuve Mackenzie. Phoebe Nahanni est également active dans l'étude des sciences sociales des communautés arctiques et subarctiques.

Biographie[modifier | modifier le code]

Phoebe Nahanni nait le près de la rivière Jean Marie dans les Territoires du Nord-Ouest[1]. Elle fait ses études à l'Université Western Ontario, ce qui fait d'elle l'une des premières personnes dénés à fréquenter l'université. Elle obtient son diplôme de géographie en 1972[2]. La géographie est un sujet d'étude particulièrement pertinent en raison des différends actifs sur les revendications territoriales que les Dénés subissaient [3]. Alors qu'elle est étudiante de premier cycle, Phoebe Nahanni joue un rôle de premier plan dans une expérience de formation à distance afin de rendre l'enseignement supérieur plus accessible dans le Nord[4]. Phoebe Nahanni et un groupe d'étudiants travaillent avec des membres du département d'informatique de l'Université de Western Ontario afin d'expérimenter le développement d'un réseau de communication par ondes hertziennes afin de créer une « université volante » accessible depuis l'Arctique[4]. L'historienne Amanda Graham attribue à Phoebe Nahanni le mérite d'avoir incité les universitaires à se lancer dans ce projet lors d'un séminaire universitaire en 1969[4].

Travaux[modifier | modifier le code]

Après ses études de géographie, Phoebe Nahanni travaille sur la cartographie de la nation Dénés[2]. L'objectif de ce projet est de documenter l'activité étendue du peuple Dénés sur les terres qu'ils habitaient, de créer un dossier complet de l'utilisation historique et contemporaine de la terre par les Dénés, en mettant particulièrement l'accent sur l'utilisation de cette information dans les négociations sur les terres[5]. Phoebe Nahanni est l'une des premières signataires de la Déclaration d'autodétermination des Dénés. Elle dirige une équipe de 20 chercheurs et chercheuses Dénés pour interviewer 546 personnes sur leurs pratiques sur le territoire[5]. Ces informations sont utilisées dans l'enquête sur le pipeline de la vallée du Mackenzie pour déterminer si un pipeline devrait être construit ou non dans la vallée du fleuve Mackenzie[2]. Nahanni utilise les centaines d'entrevues et les cartes détaillées que son équipe a produites pour affirmer que les Dénés possédaient et comptaient activement sur 450 000 milles carrés de terres, terres sur lesquelles le pipeline proposé empiéterait et causerait des dommages[5].

Nahanni reprend des études en 1985 et, en 1992, elle obtient une maîtrise en géographie de l'Université McGill[6]. Son mémoire s'intitule Les femmes Dénés dans l'économie traditionnelle et moderne du Nord à Denendeh, Territoires du Nord-Ouest, Canada[6]. Ce diplôme fait sans doute de Phoebe Nahanni la première femme Slavey-Dénés à obtenir une maîtrise[7]. Elle continue ses recherches et à publier ses travaux en lien avec la communauté des chercheurs et chercheuses en sciences sociales qui étudient les régions arctiques et subarctiques. Elle contribue par exemple à un chapitre de Gossip: A Spoken History of Women in the North[8]. Elle est co-autrice du livre Social Sciences in the North[9]. Elle est également intervenue fréquemment lors de conférences universitaires, comme à la conférence The Man in the North sur le développement communautaire à Inuvik en 1970[10]. Phoebe Nahanni est également la première conférencière invitée au premier Congrès international des sciences sociales de l'Arctique, à l' Université Laval en 1992[2].

Engagement[modifier | modifier le code]

Phoebe Nahanni est la première directrice de recherche de The Indian Brotherhood, une organisation basée dans les Territoires du Nord-Ouest[2]. Elle est également directrice de l'Original Peoples Library Association[11].

Mort[modifier | modifier le code]

Phoebe Nahanni meurt à Almonte, en Ontario le [12][13], bien que son lieu de décès soit également mentionné à Montréal[2].

Hommage[modifier | modifier le code]

Après la mort de Phoebe Nahanni, les Premières Nations Deh Cho mettent en place la bourse commémorative Phoebe Nahanni. Depuis 2020, elle offre un financement de 12 000 $ par an aux « personnes descendant des peuples Dehcho Dénés poursuivant un doctorat, une maîtrise ou un diplôme de premier cycle en sciences naturelles, en droit ou en sciences politiques »[14][15].

Œuvre[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « avis de décès », sur federationgenealogie.qc.ca (consulté le )
  2. a b c d e et f (en) « Phoebe Nahanni », Northern notes,‎ , p. 19 (lire en ligne)
  3. Graham, Amanda (2015). "The University Project in the Canadian North, 1964 to 2014". Historical Studies in Education. 27: 1
  4. a b et c Graham, « The University Project in the Canadian North, 1964 to 2014 », Historical Studies in Education, vol. 27,‎ , p. 1
  5. a b et c Kidd, « Extra-activism: counter-mapping and data justice », Information, Communication & Society, vol. 22, no 7,‎ , p. 954–970 (DOI 10.1080/1369118X.2019.1581243)
  6. a et b « Dene women in the traditional and modern northern economy in Denendeh, Northwest Territories, Canada », McGill University (consulté le )
  7. Youngs, « In Memory of Phoebe Nahanni », Canadian Women and Geography Newsletter, (consulté le )
  8. « Gossip: A Spoken History of Women in the North », WorldCat (consulté le )
  9. (en) « Man in the North Project Report », The Arctic Institute of North America,‎ (lire en ligne)
  10. « The Man in the North Conference on Community Development », Arctic Institute of North America]] and The [[Mackenzie Institute, Inuvik, (consulté le )
  11. « Original Peoples Library Association », Open Corporates (consulté le )
  12. (en-CA) Derek Neary, « Degrees of Success: Scholarship opportunities abound », sur NNSL Media, (consulté le )
  13. « In Memoriam », sur mcgillnews-archives.mcgill.ca (consulté le )
  14. Derek Neary, « Degrees of Success: Scholarship opportunities abound », Northern News Services,‎ (lire en ligne, consulté le )
  15. (en-CA) Bruce publisher, « Scholarships », sur NNSL Media, (consulté le )

 Liens externes[modifier | modifier le code]