Phlomis fruticosa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Sauge de Jérusalem, Phlomis ligneux, Phlomis frutescent

Phlomis fruticosa
Description de cette image, également commentée ci-après
Fleurs et feuilles de Phlomis fruticosa
Classification APG III (2009)
Règne Plantae
Clade Angiospermes
Clade Dicotylédones vraies
Clade Noyau des Dicotylédones vraies
Clade Astéridées
Clade Lamiidées
Ordre Lamiales
Famille Lamiaceae
Genre Phlomis

Espèce

Phlomis fruticosa
L., 1753

Synonymes

  • Beloakon luteum Raf.[1]
  • Phlomis angustifolia Mill.[1]
  • Phlomis collina Salisb.[1]
  • Phlomis latifolia Mill.[1]
  • Phlomis pichleri Vierh.[1]
  • Phlomis salviifolia Stokes[1]

Phlomis fruticosa, la Sauge de Jérusalem[2], est une espèce de plantes à fleurs de la famille des Lamiaceae, originaire d'Albanie, Chypre, Grèce, Italie, Turquie, et d'autres régions de l'ancienne Yougoslavie.

Dénominations[modifier | modifier le code]

Description[modifier | modifier le code]

C'est un petit arbuste sempervirent, pouvant atteindre 1 m de haut et 1,5 m de diamètre. Les feuilles, aromatiques et rappelant la sauge, sont ovales, longues de 5 à 10 cm, vert-gris, blanches sur la face inférieure, et couvertes de poils fins. Les fleurs jaune clair sont tubulaires, longues de 3 cm, disposées en verticilles d'une vingtaine sur de courts épis en été[7].

Classification[modifier | modifier le code]

Cette espèce a été décrite en 1753 par le naturaliste suédois Carl von Linné (1707-1778). En classification phylogénétique APG III (2009), comme en classification classique de Cronquist (1981), elle fait partie de la famille des Lamiaceae.

Étymologie[modifier | modifier le code]

L'épithète spécifique fruticosa signifie « arbustif »[8].

Utilisation[modifier | modifier le code]

C'est une plante ornementale commune, qui a obtenu le Award of Garden Merit décerné par la Royal Horticultural Society[9].

Échappée de jardins, cette espèce s'est naturalisée en plusieurs endroits du sud-ouest de l'Angleterre[10].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e et f The Plant List (2013). Version 1.1. Published on the Internet; http://www.theplantlist.org/, consulté le 12 juin 2017
  2. « Phlomis fruticosa L., 1753 », INPN (consulté le ).
  3. USDA, Agricultural Research Service, National Plant Germplasm System. Germplasm Resources Information Network (GRIN-Taxonomy). National Germplasm Resources Laboratory, Beltsville, Maryland., consulté le 12 juin 2017
  4. a b et c Meyer C., ed. sc., 2015, Dictionnaire des Sciences Animales. [lire en ligne]. Montpellier, France, Cirad. [12/05/2015].
  5. a et b Phlomis fruticosa sur Téla Botanica, consulté le 12 juin 2017.
  6. Phlomis fruticosa sur EOL consultée le 12 juin 2017.
  7. (en) RHS A-Z encyclopedia of garden plants, United Kingdom, Dorling Kindersley, , 1136 p. (ISBN 978-1-4053-3296-5 et 1-4053-3296-4).
  8. (en) Lorraine Harrison, RHS Latin for gardeners : Over 3000 Plant Names Explained and Explored, United Kingdom, Mitchell Beazley, , 224 p. (ISBN 978-1-84533-731-5).
  9. (en) « RHS Plant Selector - Phlomis fruticosa » (consulté le ).
  10. (en) « Phlomis fruticosa », sur Online Atlas of the British and Irish flora (consulté le ).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • L. E. Craker & J. E. Simon, Herbs, spices, and medicinal plants, 2 vol. ,  éd. 1986–1987.
  • P. H. Davis, Flora of Turkey and the east Aegean islands,  éd. 1965–1988.
  • W. Greuter et al., Med-Checklist,  éd. 1984.
  • A. Huxley, The new Royal Horticultural Society dictionary of gardening,  éd. 1992.
  • V. L. Komarov et al., Flora SSSR,  éd. 1934–1964.
  • T. G. Tutin et al., Flora europaea,  éd. 1964–1980.

Iconographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :