Philosophie de la libération

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

La Philosophie de la libération ou Philosophie latino-américaine de la libération est un mouvement philosophique apparu en Argentine au début des années 1970. Ce courant adopte une position fortement critique vis-à-vis de la philosophie classique qu'elle qualifie d'eurocentrée et d'oppressive, et propose de penser depuis la situation des opprimés et de la périphérie. Pour ce faire, la Philosophie de la libération a élaboré une méthode de relation de l'universel avec le particulier dénommée «analectique» (analéctica).

En 1973 parait le livre Hacia una filosofía de la liberación latinoamericana, qu'on pourrait traduire par «Vers une philosophie de la libération latino-américaine», avec la participation de : Osvaldo Adelmo Ardiles, Mario Casalla, Horace Cerruti Guldberg, Carlos Cullen, Enrique Dussel, Rodolfo Kusch, Arturo Andrés Roig, Juan Carlos Scannone, et Juillet de Zan.

Sources bibliographiques[modifier | modifier le code]

  • Ardiles, Osvaldo A.; Casalla, Mario; Cerruti Guldberg, Horacio; Cullen, Carlos; Dussel, Enrique; Kusch, Rodolfo; Roig, Arturo Andrés; De Zan, Julio (1973). Hacia una filosofía de la liberación latinoamericana. Buenos Aires: Bonum.
  • Dussel, Enrique (1996). Filosofía de la liberación. Bogotá: Nueva América. 
  • Scannone, Juan Carlos (2009). «La filosofía de la liberación: historia, características, vigencia actual». Teología y Vida L: 59-73.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]