Philosopher (collection)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

« Philosopher », est une collection des Éditions Larousse fondée en 2008 par Vincent Cespedes. Rassemblant des essais philosophiques ancrés dans le réel et défendant des thèses originales, elle plaide pour une philosophie « dans la rue », qui dépasserait la neutralisation de la philosophie par l'histoire de la philosophie[1].

Les titres parus[modifier | modifier le code]

  1. Mai 68, La philosophie est dans la rue ! (le manifeste de la collection), Vincent Cespedes, 2008.
  2. Le Charme. Un pouvoir si singulier…, Jérôme Laurent, 2008.
  3. La Vieillesse. De quoi avons-nous peur ?, Véronique Le Ru, 2008.
  4. La Sincérité. Ce que l'on dit, ce que l'on est, Elsa Godart, 2008.
  5. La France. Autopsie d'un mythe national, Saïd Bouamama, 2008.
  6. L'Image. Ce que l'on voit, ce que l'on crée, Rachida Triki, 2008.
  7. La Virilité. À quoi rêvent les hommes ?, Thierry Hoquet, 2009.
  8. Le Terrorisme. La tentation de l'abîme, Frédéric Neyrat, 2009.
  9. Le Sport. Petit abécédaire philosophique, Isabelle Queval, 2009.
  10. Le Fascisme. Un encombrant retour ?, Michela Marzano, 2009.
  11. Le Propriété. Chacun pour soi ?, Cyrille Ferraton, 2009.
  12. La Philosophie. Là où on ne l'attend pas, Rosi Braidotti, 2009.
  13. L'Autre. Petit traité de narcissisme intelligent, Cyrille Deloro, 2009.
  14. Parce que ça nous plaît. L'invention de la jeunesse, François Bégaudeau/Joy Sorman, 2010.
  15. Grandeurs et misères des hommes. Petit traité de dignité, Éric Fiat, 2010.
  16. Magique étude du Bonheur, Vincent Cespedes, 2010
  17. Le Corps ou le fruit de l'expérience, Laura Fanouillet et Guillaume Allardi, 2010.
  18. L'Amour à l'épreuve du Couple, David Simard, 2011.
  19. Petit traité de l'Imposture, Philippe Di Folco, 2011.
  20. Racisme : mode d'emploi, Rokhaya Diallo, 2011.

Références[modifier | modifier le code]