Philippe de Hesse-Darmstadt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Philippe de Hesse-Darmstadt
Philipphessdarm.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Père
Mère
Elisabeth Dorothea de Saxe-Gotha (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Frères
Sœurs
Marie-Élisabeth de Hesse-Darmstadt (en)
Sophie-Marie de Hesse-Darmstadt (en)
Madeleine-Sibylle de Hesse-Darmstadt (en)
Augusta-Madeleine de Hesse-Darmstadt (en)
Élisabeth-Dorothée de Hesse-Darmstadt (d)
Sophie-Louise de Hesse-Darmstadt (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Joseph Ignaz Philippe de Hessen-Darmstadt (en)
Léopold d'Assia-Darmstadt (d)
Théodora de Hesse-Darmstadt (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Philippe de Hesse-Darmstadt (Darmstadt, 20 juillet 1671 - Vienne, 11 août 1736) est un prince de la lignée de Hesse-Darmstadt, Feldmarschal impérial et gouverneur de Mantoue.

Biographie[modifier | modifier le code]

Philippe est le plus jeune fils de Louis VI de Hesse-Darmstadt (1630–1678) et de sa seconde épouse Élisabeth-Dorothée de Saxe-Gotha-Alternbourg (en) (1640–1709).

Philippe combat pour les Habsbourgs pendant la guerre de succession d'Espagne et devient Feld-maréchal en 1708, commandant les troupes impériales qui conquierent le royaume de Naples. Après la guerre 1714, sous l'influence du Eugène de Savoie, il devient gouverneur du Duché de Mantoue jusqu'à sa mort. Il est colonel-propriétaire du « Regiment de Hessen-Darmstadt Kürassiere » (Hesse-Darmstadt cuirassiers) de 1701 à 1737

Philippe était un grand amateur de musique. Quand il commandait les troupes autrichiennes à Naples, il était le patron de Nicola Porpora, et quand il devient gouverneur de Mantoue, il prit Antonio Vivaldi comme maitre de chapelle. Ce dernier écrivit l'opéra Tito Manlio en l'honneur de Philippe.

Famille[modifier | modifier le code]

Philippe épouse le 24 mars 1693 à Bruxelles, Marie-Thérèse de Croÿ (1673–1714), fille de Ferdinand François Joseph, duc de Croy-Havré. Pour ce mariage, il se convertit au catholicisme, malgré les protestations de sa mère.

Ils ont cinq enfants :

  • Joseph (1699−1768), évêque d'Augsbourg
  • Guillaume Ludwig (1704, mort jeune)
  • Théodora (6 février 1706 – 23 janvier 1784), mariée en 1727 à Antonio Ferrante Gonzaga (1687–1729), sans descendance.
  • Léopold (1708–1764), feld maréchal, marié en 1740 à Enrichetta d'Este de Modène (1702–1777)
  • Charles (1710-1710)