Philippe Zacharie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Philippe Zacharie
Image dans Infobox.
Farniente (Le nu enfumé)
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 65 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nationalité
Domicile
Formation
École municipale de dessin de Rouen
Activité
Autres informations
Membre de
Maître

Philippe Zacharie, né le à Radepont, mort le à Paris, est un peintre français.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1874, Philippe Zacharie est nommé professeur adjoint au lycée de Rouen. En 1879, il devient professeur à l'École des beaux-arts de Rouen. Il obtient une 3e médaille au Salon des artistes français de 1883. Il perd la quasi-totalité de ses œuvres réalisées pendant 30 ans lors de l'incendie du musée des antiquités le [1].

Vers 1900, il réalise des peintures pour l'église Saint-Clément[2], la salle des Actes du lycée Corneille[3] et l'église Saint-Godard à Rouen. En 1904, il est reçu membre de l'Académie des sciences, belles-lettres et arts de Rouen[4]. Il prend sa retraite en [5].

Il est domicilié au no 35 rue Henri-Lafosse à Rouen[6].

Ses obsèques sont célébrées dans l'église Saint-Romain de Rouen avec Marcel Dupré à l'orgue[7]. Il est inhumé au cimetière monumental de Rouen. Une rue de Rouen porte son nom.

Les œuvres de Philippe Zacharie sont exposées régulièrement à la galerie Bertran à Rouen[8].

Œuvres exposées au Salon des artistes français[modifier | modifier le code]

  • 1875 : Un vieux bouquiniste
  • 1876 : Le soir de l'Épiphanie, Fleurs des champs
  • 1877 : La Punition de Caiaphas, Le jeune amateur
  • 1878 : Le Bon Samaritain
  • 1900 : Crucifixion
  • 1901 : Femme à l'oiseau
  • 1902 : La Femme qui dort, Portrait de Mlle X.
  • 1903 : Judith
  • 1904 : Biblis, Jeune fille dessinant
  • 1911 : La Veillée in extremis

Œuvres exposées au Salon de peinture et de sculpture[modifier | modifier le code]

  • 1880 : Le Jardinier fleuriste, Réflexion[9]
  • 1900 : Le Christ expirant[10]

Collections publiques[modifier | modifier le code]

Élèves[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Incendie au musée d'antiquités », Journal de Rouen, no 112,‎ , p. 2 (ISSN 2430-8242, e-ISSN 2505-1911, notice BnF no FRBNF44432236, lire en ligne, consulté le 7 janvier 2017)
  2. « Les peintures décoratives de l'église Saint-Clément », Journal de Rouen, Rouen, no 106,‎ , p. 2 col. 2-3 (ISSN 2430-8242, e-ISSN 2505-1911, notice BnF no FRBNF44432236, lire en ligne, consulté le 17 avril 2021)
  3. « Les peintures du lycée Corneille », Journal de Rouen, Rouen, no 344,‎ , p. 2 col. 1-2 (ISSN 2430-8242, e-ISSN 2505-1911, notice BnF no FRBNF44432236, lire en ligne, consulté le 17 avril 2021)
  4. « Une réception à l'Académie de Rouen », Journal de Rouen, Rouen, no 331,‎ , p. 2 col. 4-5 (ISSN 2430-8242, e-ISSN 2505-1911, notice BnF no FRBNF44432236, lire en ligne, consulté le 17 avril 2021)
  5. Journal de Rouen, 23 juin 1910
  6. Archives départementales de la Seine-Maritime, Liste électorale de Rouen (5e canton) 1913
  7. « Les obsèques de M. Philippe Zacharie », Journal de Rouen, Rouen, no 29,‎ , p. 2 (ISSN 2430-8242, e-ISSN 2505-1911, notice BnF no FRBNF44432236, lire en ligne, consulté le 17 avril 2021)
  8. « Galerie Bertran », sur http://www.galeriebertran.com/, (consulté le 13 mars 2019)
  9. F.-G. Dumas, Catalogue illustré du Salon de 1880, édition autorisée par le Ministère de l'Instruction publique et des beaux-arts, p. 69.
  10. « Le Salon de 1900 : les artistes normands », Journal de Rouen, Rouen, no 167,‎ , p. 3 col. 1 (ISSN 2430-8242, e-ISSN 2505-1911, notice BnF no FRBNF44432236, lire en ligne, consulté le 17 avril 2021)

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • François Lespinasse (préf. François Bergot), L'École de Rouen, Sotteville-lès-Rouen, Rouen-Offset, , 221 p. (OCLC 18496892, LCCN 80155566), p. 16-17
  • Ghilaine Lhermitte, Le Quartier Jouvenet : 2 siècles d'histoire, Rouen, Roussel, , 239 p. (ISBN 2-911408-03-9, OCLC 492045554), « Philippe Zacharie », p. 228
  • Henri Paulme, Un peintre rouennais du XIXe siècle : réponse au discours de réception de M. Philippe Zacharie (25 novembre 1904), Rouen, (OCLC 701735559)
  • Guy Pessiot (préf. Daniel Lavallée), Histoire de Rouen 1850-1900, Rouen, P'tit Normand, , 249 p., p. 227

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :