Philippe Weigel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Philippe Weigel
Vigel', Filipp Filippovich.jpg

Filipp Vigel

Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
Ouïezd de Penza (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 69 ans)
MoscouVoir et modifier les données sur Wikidata
Activités

Philippe Philipovitch Weigel (ou Vigel’ ; 1786-1856) est un aristocrate russe d'origine suédoise qui fit partie de l'ambassade du comte Golovkine en Chine, puis fut ministre des cultes non-chrétiens et gouverneur de Kertch.

Weigel assista aux principaux événements du règne d'Alexandre Ier et s'est entretenu avec la plupart des célébrités littéraires de cette période, notamment ses amis de l’École d’Arzamas, dont Alexandre Pouchkine qui a tourné en dérision ses tendances homosexuelles dans une lettre en vers.

Weigel est passé à la postérité pour ses copieux mémoires, qui couvrent l’histoire de la Russie, depuis le règne du tsar Paul jusqu’à l’Insurrection de novembre 1830. Ils ont été publiés par Mikhaïl Katkov en 1864 ; l’édition augmentée (1892) comprend sept volumes. Ces Mémoires sont très détaillés, mais, à l'instar de ceux de Loménie, peu fiables, dans la mesure où ils dénoncent le point de vue des penseurs pro-occidentaux comme Nikolaï Gogol et Piotr Tchaadaïev, que Weigel détestait, et qu'il a d'ailleurs dénoncés à la police secrète.

Source[modifier | modifier le code]

Voir également[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notices d'autoritéVoir et modifier les données sur Wikidata : Fichier d’autorité international virtuel • International Standard Name Identifier • Bibliothèque nationale de France (données) • Bibliothèque du Congrès • Gemeinsame Normdatei • Bibliothèque universitaire de Pologne • Bibliothèque nationale tchèque • Bibliothèque nationale de Lettonie • WorldCat