Philippe Violeau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Philippe Violeau
Image illustrative de l’article Philippe Violeau
Biographie
Nationalité Drapeau : France Français
Naissance (51 ans)
Challans (Vendée)
Taille 1,78 m (5 10)
Période pro. 1989-2006
Poste Milieu défensif
Parcours junior
Années Club
-Drapeau : France Froidfond
-Drapeau : France La Roche VF
Parcours professionnel1
AnnéesClub 0M.0(B.)
1989-1993 Drapeau : France Chamois niortais 135 (11)
1993-1997 Drapeau : France AJ Auxerre 101 0(0)
1997-2003 Drapeau : France Olympique lyonnais 269 (11)
2003-2006 Drapeau : France AJ Auxerre 136 0(3)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
Dernière mise à jour : 1er octobre 2012

Philippe Violeau est un footballeur français né le à Challans (Vendée). Il évolue au poste de milieu de terrain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il commence le football au club de Froidfond puis à la Roche-sur-Yon en Vendée [1]. Devenu professionnel aux Chamois niortais, il évolue tout d'abord en Ligue 2.

Repéré par Guy Roux, il s'engage en 1993 avec l'AJ Auxerre, où il va connaître ses premiers titres de footballeur professionnel et une renommée dans le championnat français. En effet, il remporte à deux reprises la Coupe de France (1994 et 1996) et le titre de Champion de France (1996).

En 1997, il s'engage dans le club français qui monte, l'Olympique lyonnais. Dans le Rhône, il va contribuer aux premiers succès de ce club : il remporte ainsi la Coupe de la Ligue en 2001 et de nouveau le Championnat de France de ligue 1 en 2001-2002, en 2002-2003 et 2003-2004. Cependant, il n'a qu'une infime part dans le dernier titre de Champion de France, car il retourne à l'AJ Auxerre en .

À l'OL, il joue en effet de moins en moins, c'est pourquoi il retourne en Bourgogne, sous la coupe de Guy Roux. Il y remporte une nouvelle Coupe de France en 2005. À l'été 2006, après une dernière saison sous les ordres de Jacques Santini, Philippe est en fin de contrat et décide de raccrocher les crampons. Il aura notamment marqué 13 buts lors de son parcours en Ligue 1.

Une fois sa carrière de footballeur terminée, il exerce la profession de conseiller en gestion de patrimoine pour les footballeurs professionnels, associé avec Romain Battiston. En 2019, il devient le président de son club formateur, La Roche-sur-Yon Vendée Football[2], avec pour ambition de lui redonner « une place de choix dans le paysage footballistique ». Sa première saison à la tête du club, alors en National 3, se déroule de façon honorable, puisque l'équipe première occupe la tête de sa poule de championnat. Cependant, alors que l'épidémie de covid-19 sévit, les championnats amateurs sont brusquement stoppés et la montée est attribuée dans chaque poule à l'équipe possédant le rapport points par match le plus important. Ce sont ainsi les Voltigeurs de Châteaubriant, qui comptent un match en moins, qui accèdent à l'échelon supérieur. Le club tente alors tous les recours possibles pour conserver les égards dus à son classement[3]. Néanmoins, après une saison à la tête du club, marquée par l'échec de l'accession en N2, Violleau quitte la présidence et le conseil d'administration du club[4].

En tant que joueur, il laisse le souvenir d'un joueur discret, ratisseur infatigable de ballons. Même s'il ne devint jamais un joueur de renommée internationale, il possède l'un des plus beaux palmarès du football français.

Statistiques[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. En 2007, son village lui rend hommage en inaugurant le stade Philippe Violeau (Vendée-Matin du 13 août 2007).
  2. « UN NOUVEAU PROJET AMBITIEUX POUR LA ROCHE VF PORTÉ PAR PHILIPPE VIOLEAU , NOUVEAU PRÉSIDENT . », sur www.lrvf.com (consulté le )
  3. Michel Le Tutour, « Football. N3. Philippe Violeau (La Roche VF) : « On nous coupe l'herbe sous le pied ! » », sur Ouest-France.fr, (consulté le )
  4. « PHILIPPE VIOLEAU LAISSE LA PRÉSIDENCE DE LA ROCHE VF », sur www.lrvf.com (consulté le )
  5. « Fiche de Philippe Violeau (), l'actu le palmares et les stats de Philippe Violeau », sur L'Équipe (consulté le ).

Liens externes[modifier | modifier le code]