Philippe Sanmarco

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sanmarco.

Philippe Sanmarco
Illustration.
Fonctions
Député 1981-1993
Gouvernement Ve république
Groupe politique socialiste
Biographie
Date de naissance
Parti politique PS
LGM
Gauche moderne et républicaine
Résidence troisième circonscription des Bouches-du-Rhône

Philippe Sanmarco, né le à Ebolowa (Cameroun), est un homme politique français.

Il est un ancien député socialiste des Bouches-du-Rhône il est conseiller municipal de Marseille. Il est président fondateur de Convention citoyenne et membre de la Gauche moderne et républicaine.

Formation[modifier | modifier le code]

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Mandats électifs et responsabilités politiques[modifier | modifier le code]

  • 1983 - : conseiller municipal de Marseille
  • 2001 - : Président fondateur de Convention citoyenne
  • 1981-1986 : conseiller régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur
  • 1981-1993 : député socialiste des Bouches-du-Rhône
  • Élu des 1er et 7e arrondissements de Marseille. Conseiller communautaire

Autres responsabilités publiques[modifier | modifier le code]

  • Vice-président de l'agence de coopération internationale et le développement local en Méditerranée (ACIM)
  • Vice-président de l'association Finances Méditerranée
  • membre du comité permanent pour le partenariat euroméditerranéen des pouvoirs locaux et régionaux (COPPEM)
  • 1983-1987 : président de l'OPAC des Bouches-du-Rhône
  • 1983-1990 : président de l'association pour le développement des relations intercommunautaires à Marseille (ADRIM - structure locale d'animation sociale et d'insertion)

Affaire Urba[modifier | modifier le code]

Philippe Sanmarco a été condamné dans le cadre du volet marseillais de l'Affaire Urba (système de financement occulte du Parti socialiste de 1987 à 1989)

Ouvrages et rapports[modifier | modifier le code]

  • 1988 : « Marseille, l’état du futur » (Edisud)
  • 1991 : « L’État et la politique de la ville » (Édition CEPIIS)
  • 1992 : Rapport d’enquête sur la gestion du Fonds d’action sociale (Assemblée nationale)
  • 1993 : Rapport de la loi relative à la maîtrise des dépenses de santé (Assemblée nationale)
  • 2000 : « Marseille capitale » Éditions Edisud

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]