Philippe Roger

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un historien image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant un historien français.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Philippe Roger
Defaut 2.svg
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
A travaillé pour

Philippe Roger, né en 1949, est un historien et critique français, spécialiste en particulier du XVIIIe siècle. Il est directeur d'études à l'École des hautes études en sciences sociales, directeur de recherche au CNRS, et dirige la revue Critique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Sade, la philosophie dans le pressoir (Grasset, 1976).
  • Sade : écrire la crise, dir. Michel Camus et Philippe Roger (Belfond, 1983).
  • Roland Barthes, roman (Grasset, 1986; Livre de poche, 1990).
  • La Légende de la Révolution au XXe siècle : de Gance à Renoir, de Romain Rolland à Claude Simon, dir. Jean-Claude Bonnet et Philippe Roger (Flammarion, 1988).
  • L'Homme des Lumières : de Paris à Pétersbourg, dir. Philippe Roger (Naples, Vivarium, 1995).
  • Rêves et cauchemars américains, Les États-Unis au miroir de l’opinion publique française (1945-1953) (Presses universitaires du Septentrion, 1996).
  • L'Encyclopédie, du réseau au livre et du livre au réseau, dir. Robert Morrissey et Philippe Roger (Champion, 2001).
  • L'Ennemi américain : généalogie de l'antiaméricanisme français (Seuil, 2002; coll. « Points », 2004).
  • Un siècle de deux cents ans ? Les XVIIe et XVIIIe siècles, continuités et discontinuités, dir. Jean Dagen et Philippe Roger (Desjonquères, 2004)

Références[modifier | modifier le code]