Philippe Parès

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Philippe Parès
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité

Philippe Parès, né le dans le 4e arrondissement de Paris et mort le dans le 14e arrondissement de Paris[1], est un compositeur français de musique de film, d'opérette et de musique légère

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de Gabriel Parès, chef d'orchestre de la Garde Républicaine, Philippe Parès rencontre, au début des années 1920, après des études secondaires au lycée Charlemagne, Georges Van Parys au cours Edmond Lavagne. Georges Van Parys, d'un an son cadet, commence dès 1925 à composer de petites œuvres (opérettes en un acte ou sketches musicaux) et des chansons. En 1927, ils collaborent une première fois pour La Petite dame du train bleu, dont la création a lieu à Lyon. La même année, Lulu est représentée à Paris, au Théâtre Daunou. Ils collaborent jusqu'en 1931. Ils écrivent notamment la musique du film de René Clair, le Million, en collaboration avec Armand Bernard.

Philippe Parès fait ensuite une carrière de producteur de disques et d'éditeur de musique (musique de film et d'ambiance, pédagogie, œuvres pour enfants...). Il produit notamment vers 1928-1929 plusieurs partitions importantes de la fin du cinéma muet : La Femme et le Pantin pour Jacques de Baroncelli et La Passion de Jeanne d'Arc de Carl Dreyer (musique de Victor Alix et Léo Pouget), entre autres.

Opérettes et comédies musicales[modifier | modifier le code]

Avec Georges van Parys :

  • Lulu, opérette en trois actes, livret et lyrics de Serge Veber, 1927
  • La Petite dame du train bleu ou Quand y en a pour deux, comédie musicale en trois actes, livret de Goerges Lignereux et Léopold Marchès, 1927
  • L' Eau à la bouche, opérette en trois actes, livret de Serge Veber, 1928
  • Louis XIV, opérette en 3 actes et 5 tableaux, livret de Serge Veber, 1929
  • Le Cœur y est, comédie musicale en 3 actes et 4 tableaux, livret de Raoul Praxy, lyrics de Roger Bernstein, 1930
  • Couss-Couss, opérette à grand spectacle en 3 actes et 5 tableaux, livret de Jean Guitton, 1931

Seul :

  • La bride sur le cou, comédie musicale, livret d' André Huguet, Henri Lemarchand et Max Eddy, 1947

Musique de film[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Acte de naissance no 667 du 6 mai 1901 avec mention marginale du décès, sur le site des archives de Paris.

Liens externes[modifier | modifier le code]