Philippe Oddo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les personnes ayant le même patronyme, voir Oddo.

Philippe Oddo, né le dans le 8e arrondissement de Paris, est un financier français, associé-gérant du groupe ODDO BHF.

Biographie[modifier | modifier le code]

Philippe Oddo est le fils de Bernard Oddo, agent de change, et de Colette Rathery. Le général Paul Oddo était son oncle.

Philippe Oddo est élève à l'école Saint-Martin de France à Pontoise et est diplômé de l'École des hautes études commerciales de Paris (HEC) en 1984. Il a également étudié à l'Université Paris-Dauphine, l'Université de New York et l'Université de Cologne en Allemagne[1].

Il entre chez Oddo & Cie en 1984 et devient associé-gérant en 1987[2].

À la tête du groupe, Philippe Oddo a diversifié les activités de la banque, notamment dans les métiers de banque privée et de banque d'affaires. Plusieurs opérations de croissance externe ont été menées, comme l'achat de Delahaye Finances (1997)[3], de Pinatton[4], de Crédit Lyonnais Securities Europe[5],[6] ou encore de la Banque d'Orsay[7],[8] et de la Banque Robeco[9],[10].

ODDO BHF est l'une des banques qui consacre le plus de moyens à la recherche et à l'analyse financière par rapport à ses revenus[réf. nécessaire].

En 2017, Philippe Oddo et sa famille sont classés 101ème fortune française par le magazine Challenges avec 800 millions d'euros[11].

Phillipe Oddo est membre du club d'influence Le Siècle[12].

Autres responsabilités[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Philippe Oddo, poids lourd de la finance franco-allemande », sur http://www.entreprendre.fr/index.php, (consulté le 20 février 2018)
  2. Luc de Barochez, « Philippe Oddo (Banque Oddo et Cie): «Il y a beaucoup plus d’argent en Allemagne qu’en France, et il y reste». », L'Opinion,‎ (lire en ligne)
  3. P. B.-B. et PH. G., « La société de Bourse Oddo achète Delahaye Finance à la Société Générale », Les Echos,‎ (lire en ligne)
  4. PH. G., « Le groupe Oddo Pinatton se positionne sur le marché des introductions boursières en ligne », Les Echos,‎ (lire en ligne)
  5. Nicolas Cori, « Les courtiers du Lyonnais, excédent du Crédit agricole », Libération,‎ (lire en ligne)
  6. Stéphane Le Page, « Oddo & Cie boucle la reprise de Crédit Lyonnais SE », Les Echos,‎ (lire en ligne)
  7. « Oddo & Cie achète les activités de la Banque d'Orsay », La Tribune,‎ (lire en ligne)
  8. Nessim Ait-Kacimi, « En achetant la Banque d'Orsay, Oddo accélère sa mue en gérant d'actifs », Les Echos,‎ (lire en ligne)
  9. Matthieu Pechberty et Thierry Serrouya, « Oddo et Cie sur le point de racheter Banque Robeco en France », La Tribune,‎ (lire en ligne)
  10. Jérôme Porier, Philippe Oddo dans « Le Monde Économie »: « Si on pousse les Français fortunés à s’installer à l’étranger, leurs capitaux ne seront plus gérés chez nous », Le Monde, 11 avril 2012
  11. « Philippe Oddo et sa famille » (consulté le 19 février 2018)
  12. Emmanuel Ratier, Au cœur du pouvoir, Facta,
  13. « Mouvement des entreprises de taille intermédiaire - Gouvernance » (consulté le 20 février 2018)
  14. « Fondation pour la Recherche sur la Alzheimer - Nos comités » (consulté le 23 février 2018)
  15. « Fondation Bettencourt Schueller - Gouvernance » (consulté le 20 février 2018)

Article connexe[modifier | modifier le code]