Philippe Mottet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne l'homme politique français. Pour les autres emplois de ce nom, voir Mottet.
image illustrant un homme politique image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant un homme politique français.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Philippe Mottet est un homme politique français, né le 8 août 1963. Se revendiquant du courant du centre-droit et des valeurs démocrates-chrétiennes, membre de l'UDF puis de l'UMP, il fut maire d'Angoulême de janvier 1997 à mars 2008, et membre du Conseil régional de Poitou-Charentes de 1992 à 2010.

Formation[modifier | modifier le code]

Philippe Mottet est docteur en droit public et en histoire de la faculté de Poitiers. Il est actuellement avocat au barreau de Saintes.

Mandats locaux[modifier | modifier le code]

De 1992 à 2010, il est conseiller régional de Poitou-Charentes (élu dans la Charente), il a été réélu en mars 1998 et en mars 2004. Il a également occupé le poste de vice-président du Conseil régional de Poitou-Charentes, en collaboration avec Jean-Pierre Raffarin qui en était le président. D'avril 1998 à avril 2004, il était président (UDF puis UMP) de la commission des Jeunes, de la Ville et du Sport au conseil régional de Poitou-Charentes.

Adjoint au maire d'Angoulême à partir de 1989, il a été, de juin 1995 à janvier 1997, premier adjoint au maire d'Angoulême, Georges Chavanes. Il est élu maire (UDF puis UMP) d'Angoulême en janvier 1997 et réélu en mars 2001. Il a été président de la communauté d'agglomération du Grand Angoulême (Comaga) au cours de ses mandats de maire.

Il est battu le 16 mars 2008 lors du second tour des élections municipales face à Philippe Lavaud (PS), qui devient le nouveau maire d'Angoulême. Plutôt que de siéger au conseil municipal pour incarner l'opposition, Philippe Mottet préfère démissionner.

En septembre 2014, Philippe Mottet marque son retour à la vie publique par un engagement associatif, celui de la présidence d'Angoulême Solidarité, une structure s'adressant aux plus démunis.

Candidature nationale[modifier | modifier le code]

En juin 2007, il est candidat aux élections législatives sur la quatrième circonscription de la Charente et est battu au second tour. En juin 1997, il avait déjà été candidat - sans succès - aux élections législatives sur la première circonscription de la Charente.