Philippe Lacarrière

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Philippe Lacarrière
Description de cette image, également commentée ci-après
Philippe Lacarrière en conférence de presse avant la finale de la coupe de France de hockey sur glace 2013-2014.
Nationalité Drapeau de la France France
Naissance ,
Paris
Position Attaquant
A joué pour Français Volants / Racing Club de France / PUC / Paris Hockey Club / ACBB / COC

Temple de la renommée français : 2011

Philippe Lacarrière, né le 20 avril 1938 à Paris[1] est un joueur de hockey sur glace et un dirigeant du hockey sur glace français et international, fils de Jacques Lacarrière

Carrière en club[modifier | modifier le code]

Comme son illustre père, il aura incontestablement marqué d’une empreinte indélébile l’histoire du hockey sur glace français.

Cet avant-centre talentueux et très polyvalent (il joua également en défense) effectua une brillante carrière de joueur dans divers clubs parisiens dont certains ont disparu aujourd’hui comme le PUC, le PHC et le Racing Club de France.

Il porta haut les couleurs de l’ACBB dont il fut capitaine. Associé en attaque avec les canadiens Laliberté, Gélinas et autre Cruikshank, l'ACBB domina le hockey Européen au début des années 1960, remportant la plupart des grandes coupes dont la fameuse Coupe Spengler.

Il fut ensuite (avec son frère Thierry), joueur et capitaine de l'équipe des Français Volants de Paris et entraineur bénévole des jeunes espoirs du hockey Français dans l'enceinte de ce même club.

En 1972, il fonde le Club Olympique de Courbevoie où il achève sa longue carrière sportive à 44 ans.

Carrière internationale[modifier | modifier le code]

Le célèbre numéro 7 fut également un joueur emblématique de l’équipe de France avec laquelle il disputa 68 matchs[2] de 1961 à 1968 et dont il fut le capitaine de 1965 à 1967. .Il participa aux championnats du monde 1961, 1962, 1963 et 1967. Il disputa également les jeux olympiques de 1968 à Grenoble.

Meilleur buteur du Championnat du Monde de 1961 à Genève avec 11 buts en 5 matchs.

Meilleur défenseur du Championnat du Monde de 1967 à Vienne.

En 1964, on lui décerne un oscar de la glace.

Carrière de dirigeant[modifier | modifier le code]

Philippe Lacarrière devint ensuite un ambassadeur très apprécié du hockey sur glace français en endossant le costume non seulement de membre permanent du CNHG de 1972 à 1998, mais surtout en étant élu au mois de juin 1994 au Council de l’IIHF dans lequel il effectua deux mandats successifs jusqu’en 2003. Membre de la commission de discipline de l’IIHF avant même son élection (de 1990 à 1994), il fut ensuite le « chairman » de plusieurs comités internationaux comme celui des règles de jeu, des arbitres, des juniors et des équipements. Nommé membre à vie de la Fédération internationale, Philippe Lacarrière est redevenu un élu écouté et respecté aussi en France depuis la création de la FFHG en 2006.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. (en) Profil olympique de Philippe Lacarrière sur sports-reference.com
  2. Entrée sur azhockey.com