Philippe Kaltenbach

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Philippe Kaltenbach
Illustration.
Philippe Kaltenbach en 2010.
Fonctions
Sénateur français

(6 ans)
Élection 25 septembre 2011
Circonscription Hauts-de-Seine
Groupe politique SOC
Vice-président du Conseil
régional d'Île-de-France

(1 an, 6 mois et 5 jours)
Président Jean-Paul Huchon
Successeur Roberto Romero
Président de la communauté d'agglomération Sud de Seine

(3 ans, 3 mois et 14 jours)
Prédécesseur création de la collectivité
Successeur Marie-Hélène Amiable
Conseiller régional d'Île-de-France

(7 ans, 6 mois et 3 jours)
Président Jean-Paul Huchon
Successeur Laurent Dumond
Maire de Clamart

(13 ans et 4 jours)
Prédécesseur Marie-France Lambotte
Successeur Jean-Didier Berger
Biographie
Date de naissance (55 ans)
Lieu de naissance Le Cannet (Alpes-Maritimes)
Nationalité Française
Parti politique Parti socialiste
Diplômé de IEP d'Aix-en-Provence
Faculté de droit d'Aix-Marseille III

Philippe Kaltenbach, né le au Cannet (Alpes-Maritimes), est un homme politique socialiste français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est le fils de Jean-Daniel Kaltenbach, professeur de mathématiques, et de Rosine Milanini, institutrice[réf. nécessaire].

Formation[modifier | modifier le code]

Débuts dans la vie politique[modifier | modifier le code]

Après sa sortie de l'Institut d'études politiques d'Aix-en-Provence, il est assistant parlementaire de Philippe Bassinet, député de la 11e circonscription des Hauts-de-Seine, questeur de l'Assemblée nationale de 1990 à 1992.

Il est par la suite chargé de mission au cabinet d'Émile Zuccarelli, Ministre des Postes et Télécommunications (1992-1993) et administrateur à la direction de l'Agence nationale pour l'emploi, chargé de mission à la direction générale – ressources humaines (1997).

Maire et sénateur[modifier | modifier le code]

Il est élu maire de Clamart lors des élections municipales de 2001, puis réélu en 2008.

Élu au conseil régional d'Île-de-France de 2004 à 2011, il en sera vice-président en 2010. Il démissionne de son poste à la suite de son élection sur la liste de la Gauche et des écologistes dans les Hauts-de-Seine pour les élections sénatoriales du , succédant ainsi à Robert Badinter.

Philippe Kaltenbach soutient la candidature de Martine Aubry pour la primaire socialiste des 9 et 16 octobre 2011.

Lors des élections municipales de 2014, Philippe Kaltenbach ne se représente pas à la mairie de Clamart[2] et laisse sa place à son adjoint Pierre Ramognino. Ce dernier est battu au premier tour par Jean-Didier Berger (UMP)[3],[4].

Le , le site Médiacités révèle que Roxana Maracineanu loue depuis , avec son mari, un logement social situé à Clamart[5]. Le , quelques mois après avoir été élue conseillère régionale sur la liste départementale du Parti socialiste menée par Philippe Kaltenbach, elle avait déposé sa demande de logement, qui est attribué au bout d'un an et demi[6]. Philippe Kaltenbach se défend de tout favoritisme[6].

Affaires judiciaires[modifier | modifier le code]

Philippe Kaltenbach fait l'objet d'une information au sujet d'une affaire de corruption qui lui aurait permis de percevoir une somme d'argent en liquide de la part d'un de ses adjoints lorsqu'il était maire de Clamart contre une promesse d'attribution de logement social à un tiers.

L'enquête commence avec la publication sur YouTube d'une vidéo en [7],[8]. L'intéressé affirme être la victime d'un coup monté[9]. Il est mis en examen en 2013[10]. Le , il est condamné par la cour d'appel de Versailles (Yvelines), pour « corruption passive », à deux ans de prison, dont un an ferme, 20 000 euros d’amende et cinq ans d’inéligibilité[11].

Après un arrêt de cassation, il est à nouveau condamné par la cour d'appel de Versailles pour corruption passive le , écopant de 30 mois d'emprisonnement avec sursis, d'une amende de 20 000 euros et d'une peine de privation de droits civiques (vote et éligibilité) de cinq ans[12].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Il est marié à Delphine Krust, avocate. Ils ont deux enfants : Arno, né le , et Hadrien, né le . Lors des élections municipales de 2014 à Clamart, Delphine Krust était inscrite en 8e position sur la liste PS « Ensemble pour Clamart » menée par Pierre Ramognino. Elle n'est pas élue.

Détail des mandats et fonctions[modifier | modifier le code]

Mandats nationaux[modifier | modifier le code]

Mandats locaux[modifier | modifier le code]

Fonctions politiques[modifier | modifier le code]

  • Président de Clamart Habitat (O.P.H.), depuis .
  • Membre du Comité fédéral d'autocontrôle de la Fédération nationale des offices d'HLM
  • Vice-Président de l'Association des maires des Hauts-de-Seine
  • Président de l'Union des élus socialistes et républicains des Hauts-de-Seine (UDESR 92) depuis 2009.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Biographie sur le blog officiel de Philippe Kaltenbach
  2. Pascale Tournier, « Municipales à Clamart: fin de règne pour Philippe Kaltenbach » sur L'Express, 12 novembre 2013
  3. Municipales à Clamart : le coup de théâtre sur Le Parisien, 24 mars 2014
  4. Clamart (92140) : Les résultats du 1er tour sur Le Figaro, 24 mars 2014
  5. Sylvain Morvan, « Roxana Maracineanu, la nouvelle ministre des Sports, occupe un logement social », Mediacités,‎ (lire en ligne, consulté le )
  6. a et b Le Point.fr, « La nouvelle ministre des Sports occupe un logement social », Le Point,‎ (lire en ligne, consulté le )
  7. La vidéo qui accuse le sénateur-maire Kaltenbach, leparisien.fr
  8. Le PS Kaltenbach en position délicate, Le Figaro, 14 juillet 2012.
  9. Philippe Kaltenbach : "il s'agit d'un coup monté". Sur le site de France 3.
  10. Le maire de Clamart mis en examen, lefigaro.fr, 2/08/2013
  11. « Hauts-de-Seine : le sénateur Philippe Kaltenbach condamné à un an de prison ferme », sur www.leparisien.fr,
  12. « Corruption: peine allégée pour l'ex-sénateur Philippe Kaltenbach », sur lefigaro.fr, (consulté le ).