Philippe Ier du Palatinat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Philippe Ier.
Philippe Ier du Palatinat
Pfalzgraf-Philipp-1483.jpg

Philippe l'Ingénu, vitrail de l'église évangélique de Neckarsteinach

Fonction
Prince-électeur
Biographie
Naissance
Décès
Nom dans la langue maternelle
Philipp von der PfalzVoir et modifier les données sur Wikidata
Père
Mère
Conjoint
Marguerite de Bavière (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Louis V du Palatinat
Jean III de Palatinat (en)
Henri du Palatinat (en)
Amélie du Palatinat (en)
Hélène du Palatinat (en)
Wolfgang du Palatinat (en)
Georges du Palatinat (en)
Frédéric II du Palatinat
Élisabeth du Palatinat (en)
Philippe du Palatinat (en)
Ruprecht du Palatinat (en)
Katharina von der Pfalz (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

Philippe Ier l'Ingénu (Philipp der Aufrichtige en allemand) (né le 14 juillet 1448 à Heidelberg, mort le 28 février 1508 à Germersheim), issu de la famille des Wittelsbach, fut comte palatin du Rhin de 1476 à 1508.

Ses parents étaient le comte Louis IV (fils de Louis III du Palatinat) et Marguerite de Savoie.

Louis IV mourut alors qu'il n'avait qu'un an et Philipper Ier fut placé sous la tutelle de son oncle, le comte Frédéric Ier, qui l'adopta par la suite. En 1474, il épousa Marguerite de Bavière-Landshut, fille du duc Louis IX de Bavière, et reçut l'Oberpfalz. Après le décès de son père adoptif en 1476, Philippe devint lui-même comte palatin du Rhin.

En 1481, Philippe alla chercher l'humaniste Johann von Dalberg pour le nommer évêque de Worms et chancelier de l'université de Heidelberg. En 1490, le Palatinat-Mosbach et le Palatinat-Neumarkt[1] furent à nouveau rattachés au Palatinat du Rhin.

Après la Guerre de succession de Landshut (1503-1505), à laquelle Philippe avait participé en attaquant Landshut en 1504, son fils Frédéric II put administrer le Duché du Palatinat-Neuburg nouvellement créé.

En 1508, Philippe mourut à Germersheim et fut enterré à l'Église du Saint-Esprit de Heidelberg. Son fils aîné Louis V lui succéda.

Mariage et enfants[modifier | modifier le code]

Il épousa en 1474 Marguerite de Bavière, fille de Louis IX de Bavière-Landshut, dont il eut:

  • Philippe de Palatinat, 1480-1541, Évêque de Freising.
  • Georges, 1486-1529, Évêque de Spire.
  • Henri, 1487-1552, Évêque d'Utrecht.
  • Jean, 1488-1538, Évêque de Ratisbonne.
  • Guillaume, 1494-1558.
  • Catherine, 1499-1526, Abbesse à Neubourg.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ces deux territoires avaient été séparés du Palatinat du Rhin en 1410 après la mort de Robert III.

Sources[modifier | modifier le code]