Philippe Gustin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gustin.
Philippe Gustin
Image illustrative de l'article Philippe Gustin
Fonctions
Délégué interministériel pour la reconstruction des îles de Saint-Barthélemy et de Saint-Martin
En fonction depuis le
Directeur de cabinet et directeur général des services de l'Eure
Ambassadeur de France en Roumanie
Biographie
Nom de naissance (57 ans)
Date de naissance Châlons-sur-Marne
Nationalité Drapeau de France Français
Parti politique UMP puis LR
Diplômé de ENA
Profession Enseignant, Haut fonctionnaire (préfet, ambassadeur)
Site web philippegustin.eu

Philippe Gustin est un haut fonctionnaire et homme politique français.

Origine et études[modifier | modifier le code]

Philippe Gustin est issu d'une famille de bouilleurs de cru de Fougerolles en Haute-Saône, qui vécurent depuis le début du XVIIIe siècle du commerce du kirsch.

Né le au hasard des mutations de son père militaire à Châlons-sur-Marne, il suit sa scolarité au lycée de Luxeuil-les-Bains.

En 1977, il intègre l'école normale de Vesoul, dont il sort instituteur en 1979. Il mènera dès lors en parallèle une carrière d'enseignant en Allemagne puis en Hongrie et en Autriche dans le réseau français de coopération et d'action culturelle relevant du ministère des Affaires étrangères et des études d'histoire.

Il soutient en 1991 une thèse de doctorat en histoire sociale sur le thème : « Die Familienregister der Stadt Landau ».

Il passe le concours de l'École nationale d'administration en 1999 et opte à la sortie en 2001 (promotion Nelson Mandela) pour le corps préfectoral.

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

À la sortie de l'ENA, il est successivement, sous-préfet de Cosne-sur-Loire, secrétaire général de la préfecture de Mayotte, chef du bureau au ministère de l'Intérieur puis directeur de cabinet du préfet de l'Isère[1].

En 2007, il rejoint le cabinet de Christine Lagarde à l'Agriculture puis à Bercy, où il est son conseiller chargé des restructurations et de l'outre-mer. En 2008, il prend en plus les fonctions de directeur adjoint de cabinet de Luc Chatel, secrétaire d'État à l'industrie. De juin 2009 à février 2012, il est directeur de cabinet de Luc Chatel, ministre de l'Éducation nationale.

De février 2012[2] à mai 2014, il est ambassadeur de France en Roumanie.

En juin 2014, il suit Luc Chatel, nommé secrétaire général par intérim de l'UMP en tant qu'administrateur délégué du parti avec pour mission de remettre à flot les finances et de préparer les élections à la présidence de décembre 2014. Il est qualifié par L'Express[3] de « Monsieur Économies de l'UMP ». Le journal L'Opinion[4] le décrit ainsi : « Durant un peu moins de six mois, c'est lui qui dans l'ombre, va faire tourner une machine au bord du gouffre ».

Du 2 avril 2015 au 31 décembre 2016, il est directeur général des services et directeur de cabinet du président du conseil départemental de l'Eure, Sébastien Lecornu.

Il est par ailleurs nommé en mai 2015, coordinateur de l'Union des Français de l'étranger pour les pays de la 7e circonscription des Français de l'étranger. En juin 2016, il est investi par Les Républicains pour cette circonscription, en vue des élections législatives de 2017[5]. Il termine quatrième avec 8,16 % des voix.

Le , il est nommé délégué interministériel pour la reconstruction des îles de Saint-Barthélemy et de Saint-Martin[6] après l'ouragan Irma.

Publications[modifier | modifier le code]

Philippe Gustin est l'auteur de plusieurs ouvrages dont une monographie sur les préfets du Morbihan et un essai, France-Allemagne : relancer le moteur de l'Europe, qu'il a co-écrit avec Stephan Martens, ancien recteur, professeur de civilisation allemande à l'université de Cergy-Pontoise.

Références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]