Philippe Edmond-Mariette

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mariette.
image illustrant un homme politique image illustrant français image illustrant la Martinique
Cet article est une ébauche concernant un homme politique français et la Martinique.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Philippe Edmond-Mariette
Fonctions
Parlementaire français
Député 2003-2007
Gouvernement Ve République
Groupe politique Députés non-inscrits
Biographie
Date de naissance (60 ans)
Résidence Troisième circonscription de la Martinique

Philippe Edmond-Mariette est une personnalité politique française, né le 15 octobre 1955 à Fort-de-France en Martinique. Il a été du 15 mars 2008 au 13 juin 2012, le premier adjoint au maire du Lamentin.

Biographie[modifier | modifier le code]

Philippe Edmond-Mariette a été membre de Bâtir le pays Martinique, parti politique créé par Pierre Samot, maire du Lamentin de 1998 jusqu'à sa démission le 13 juin 2012.

Avocat de profession, il a été député de la Martinique du 1er juin 2003 au 16 juin 2007. Il avait succédé en 2003 à Pierre Samot dont l'élection avait été invalidée par le Conseil constitutionnel. Philippe Edmond-Mariette a été de 2001 à 2008, 11e, puis de 2008 à 2012, 1er adjoint au maire du Lamentin, chargé de la prévention de la délinquance, des affaires juridiques et contentieux. Il a été président du centre hospitalier du Lamentin ainsi que président de l'Office des Missions d'Actions Sanitaires et Sociales (OMAS) et président de la Commission de prospectives financières de programmation de la ville.

8e vice-président de la CACEM (communauté d'agglomération du centre de la Martinique) il était chargé du personnel et président du jury de recrutement. Aux élections législatives de 2007, Philippe Edmond-Mariette avec 32,23 % (7 636 voix) est battu au second tour par Serge Letchimy (PPM), maire de Fort-de-France, 67,77 % (16 055 voix) avec une abstention de plus de 59 % des inscrits.

Lors des élections municipales des 9 et 16 mars 2008, Pierre Samot est réélu maire du Lamentin et Philippe Edmond-Mariette figurait en 5e position sur sa liste intitulée « Lamentin passionnément ». Le 15 mars 2008, il est élu par le conseil municipal 1er adjoint au maire du Lamentin.

Comme parlementaire, il est tour à tour membre de la Commission des lois puis membre de la commission des Affaires économiques. Il est le premier parlementaire à soulever l'épineuse question de santé publique sur la pollution par le chlordécone. Non-inscrit, il n'arrive pas à obtenir une Commission d'enquête mais grâce au concours du président de l'époque de l'Assemblée nationale, Jean-Louis Debré, et du président de la commission des Affaires économiques, Patrick Ollier, il est nommé président de la Mission d'Information Parlementaire sur la problématique chlordécone aux Antilles. Il ne partage qu'une partie des conclusions du rapport d'information avec Joël Beaugendre, le rapporteur de la mission d'information. Depuis, il a continué aux côtés des associations la lutte contre ce type de pollution. Avocat de l'AMSES, il obtient du tribunal administratif la suspension puis l'annulation des arrêtés préfectoraux autorisant, en 2012 puis en 2013, le traitement aérien phytosanitaire de la banane.

Aux élections législatives françaises de 2012, il présente sa candidature dans la première circonscription de la Martinique mais il obtient seulement 4182 voix et est éliminé au 1er tour. Philippe Edmond-Mariette démissionne le 13 juin 2012 de Bâtir le pays Martinique. Il reproche aux cadres de son parti leur faible mobilisation autour de sa candidature. À la suite de cette défaite, il annonce dans un communiqué qu'il met en parenthèse sa vie politique. Il se consacre désormais à son métier d'avocat au barreau de Fort-de-France. Philippe Edmond-Mariette plaide de nombreuses affaires criminelles très médiatisées mais aussi financières ou administratives. Il a, par ailleurs, été pendant une dizaine d'années directeur du centre de formation professionnelle des avocats de Martinique et de Guyane.

Ancien sportif, il a été, comme joueur et comme entraîneur, champion Antilles-Guyane de hand-ball (Évolution de Coridon - Gauloise de Trinité - Hommes et UJ Redoute - Femmes), entraîneur des sélections féminines puis masculines de la Ligue de Martinique de hand-ball. Il a été tour à tour secrétaire général puis président de la ligue de hand-ball de la Martinique. Il a reçu la médaille d'argent de la FFHB.

Philippe Edmond-Mariette a été également pendant 15 ans, et jusqu'en 2000, président de l'association d'action éducative près le tribunal pour enfants (milieu ouvert AEMO, milieu fermé Centre du Bois-Joli).

Aujourd'hui comme avocat, il traite particulièrement les affaires pénales et financières, le droit des victimes de toute nature et le droit administratif. Il est actuellement chargé d'enseignement de procédure pénale à l'université des Antilles-Guyane.

Par décret du 6 novembre 2015 publié au Journal officiel du 7 novembre 2015, il est nommé membre du Conseil économique, social et environnemental pour la mandature 2015-2020. Lors de la séance plénière d'installation du 1er décembre, sur proposition du groupe de l'Outre-Mer, il a été élu membre du bureau et secrétaire du CESE, aux côtés du nouveau président Patrick Bernasconi.

Mandats électifs[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]