Philippe Corentin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Corentin.
Philippe Corentin
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Nationalité
Activités
Fratrie
Distinctions
Prix Sorcières ()
Kinderbuchpreis des Landes Nordrhein-Westfalen (d) ()
Q1642654 ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Philippe Corentin, né le 16 février 1936 à Boulogne-Billancourt, est un auteur et illustrateur français pour la jeunesse. Il est le frère jumeau d'Alain Le Saux[1].

Après une enfance quimpéroise, il publie des dessins en 1968 dans une revue, L'Enragé, et se lance dans le dessin d'humour. Il commence par illustrer ses nouvelles puis devient l'un des auteurs/illustrateurs de jeunesse les plus appréciés et commentés.

Son humour, que servent un trait gouailleur et une narration malicieuse, aide à surmonter les angoisses comme la peur du loup (Patatras, 1994), la peur dans le noir (Papa !, 1995), les relations avec les autres (Mademoiselle tout-à-l'envers, 1989 ; Pipioli la terreur, 1990)…

Œuvres[modifier | modifier le code]

Années 1970 et 1980[modifier | modifier le code]

  • Conte n°3, texte de Eugène Ionesco, illustrations de Philippe Corentin, Harlin Quist, 1971 ; rééd. J.-P. Delarge, 1976 ; rééd. Gallimard, 1985
  • Ah ! si j'étais un monstre, texte de Marie-Raymond Farré, illustrations de Philippe Corentin, Hachette, 1979
  • Le Loup blanc : conte à régler, Hachette, 1980
  • Les Avatars d'un chercheur de querelle, Hachette, 1981
  • Totor et Lili chez les moucheurs de nez, avec Alain Le Saux, Rivages, 1982
  • Al Capone : le crime organisé, texte de Jean-François Ménard, illustrations de Philippe Corentin, Hachette, 1983
  • C'est à quel sujet ? : questions idiotes, Rivages, 1984
    Réédité en 2017 sous le titre Questions idiotes, L’École des loisirs.
  • Nom d'un chien, Rivages, 1985
  • Porc de pêche et autres drôles de bêtes, Rivages, 1985
  • Papa n'a pas le temps, Rivages, 1986 ; et rééd.
  • Guide SAS, Gérard de Villiers, ill. de Philippe Corentin, G. de Villiers, 1988
  • Mademoiselle tout-à-l'envers, l'École des loisirs, 1988
  • Pie, thon et python : rébus, Hatier, 1988
  • La Flèche du Parthe : ou comment suivre à la lettre les mots grecs et latins de notre langue, texte de Catherine Eugène, ill. de Philippe Corentin, Hatier, 1989
  • Le Père Noël et les fourmis, L’École des loisirs, 1989
  • Le Chien qui voulait être chat, l'École des loisirs, 1989

Années 1990[modifier | modifier le code]

  • 365 devinettes, énigmes et menteries, réunies et présentées par Muriel Bloch, ill. de Philippe Corentin, Hatier, 1990
  • L'Afrique de Zigomar, L'école des loisirs, 1990
    Prix Sorcières 1991 catégorie Album
  • Pipioli la terreur, L'école des loisirs, 1990
  • Plouf !, L'école des loisirs, 1991
  • L'ogrionne, L'école des Loisirs, 1991
  • Zigomar n'aime pas les légumes, L'école des Loisirs, 1992
  • Biplan, le rabat-joie, L'école des loisirs, 1992
  • Le Roi et le roi, L'école des loisirs, 1993
  • Zigomar n'aime pas du tout les légumes et il a bien raison, l'École des loisirs, 1993
  • Patatras !, L'école des loisirs, 1994
  • Papa !, L'école des loisirs, 1995
  • L'Ogre, le loup, la petite fille et le gâteau, L'école des loisirs, 1995
    Prix Sorcières 1996 catégorie Album
  • Papa, maman, ma soeur et moi, l'École des loisirs, 1996
  • Les deux goinfres, l'Ecole des loisirs, 1997
  • Mademoiselle Sauve-qui-peut, L'école des loisirs, 1996
    Grand Prix du Livre Jeunesse 1997[2] - « Liste d'Honneur » 1998 de l'IBBY[2]
  • Tête à claques, L'école des loisirs, 1998
  • L'Arbre en bois, L'école des loisirs, 1999

Années 2000 et 2010[modifier | modifier le code]

  • Machin chouette, l'École des loisirs, 2002
  • Zzzz...zzzz... : d'après une histoire vraie, l'École des loisirs, 2007
  • N'oublie pas de te laver les dents !, L'école des loisirs, 2009
  • Zigomar et zigotos, l'École des loisirs, 2012
  • Questions idiotes, L’École des loisirs, 2017
    Réédition de l'album C'est à quel sujet ? : questions idiotes, Rivages, 1984.

Quelques prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Léonor De Recondo, « Alain Le Saux, le papa des «Papas», est parti », Libération,‎ (lire en ligne)
  2. a, b, c et d Fiche du livre sur le site de l'éditeur

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Yvanne Chenouf (dir.), Rencontre d'un auteur ou le regard en surplomb, Association française pour la lecture, Aubervilliers, 2011, 105 p. (ISBN 978-2-905377-70-8)
  • Philippe Corentin, BNF-Centre national de la littérature pour la jeunesse-La joie par les livres, Paris, 2012, 177 p. (ISBN 978-2-35494-043-0) (numéro de La Revue des livres pour enfants, 2012, no 266)
  • Philippe Corentin, l'École des loisirs, Paris, 2012, 63 p. (ISBN 978-2-211-11464-6)

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • Arrête tes clowneries : scénario pour une rencontre autour de l'album 'Tête à claques' (Philippe Corentin), film documentaire de Jean-Christophe Ribot, Tumultes, Paris, AFL, Compiègne, 2011, 17 min (DVD + brochure)

Liens externes[modifier | modifier le code]