Philippe Corbé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Philippe Corbé
Philippe Corbé.jpg
Philippe Corbé en 2014.
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour

Philippe Corbé, né le à Morlaix, est un journaliste français.

Carrière[modifier | modifier le code]

Philippe Corbé grandit dans le village de Cléder en Bretagne. Sa mère Denise est secrétaire[1] et son père Guy Corbé est conducteur de poids lourd. Il étudie le journalisme à l'Institut d'études politiques de Lyon et est diplômé de l'École supérieure de journalisme de Lille. Il est aussi titulaire en 2015 d’un Executive Master Management des médias et du numérique[2] à Sciences Po. Il remporte en 2003 la Bourse Dumas, un concours de jeunes journalistes, et est embauché par la radio RTL au service politique puis présente des journaux ou joue le rôle du joker[3] de la matinale RTL Matin. En 2015, il devient le correspondant à New York de cette radio RTL[4].

Le pour Une Lettre d'Amérique, il reçoit le Grand Prix des Médias du meilleur podcast de l'année[5],[6].

En 2021, il est engagé par la chaîne d'information continue BFM TV pour en diriger le service politique[7] à la place de Camille Langlade[8]. Au sein de ce service, il est également présentateur du podcast éponyme, Le Service politique. Lancé en septembre 2021, il a pour but de relater les différents évènements de la campagne présidentielle sous la forme d'une discussion entre Philippe Corbé et un ou plusieurs journalistes politiques de la chaîne[9].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Il se marie le 1er juin 2019 à l’église épiscopalienne Saint Paul à Marfa au Texas avec Javier Miguel Céspedes, un réfugié cubain-américain avec qui il a vécu aux États-Unis lorsqu’il était le correspondant de la radio RTL à New York.

Le 28 juillet 2020, il est victime d’une agression homophobe alors qu’il se trouve sur la terrasse d’un restaurant new-yorkais. Il reçoit le soutien de personnalités en France[10].

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en-US) Rachel Monroe, « One Reluctant Night Out Leads to a Forever Date », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le )
  2. « Philippe Corbé en master class | Sciences Po École de journalisme », sur www.sciencespo.fr, (consulté le )
  3. « Philippe Corbé, le « bébé RTL » », Le Parisien,‎ (lire en ligne)
  4. (en) « https://charlierose.com/videos/30401 », sur charlierose.com,
  5. Cyril Lacarrière, « "Une lettre d’Amérique" qui méritait bien un prix CB News », sur lopinion.fr, L'Opinion (quotidien français), (consulté le )
  6. Francois Quairel, « Meilleur podcast de l'année : les secrets de Philippe Corbé (RTL) et sa "Lettre d'Amérique" », sur lalettre.pro, (consulté le )
  7. « Philippe Corbé (RTL) nouveau chef du service politique de BFMTV », sur ozap.com (consulté le )
  8. « Philippe Corbé (RTL) nouveau chef du service politique de BFMTV », sur ozap.com (consulté le )
  9. « “Ce podcast nous permet de dire des choses qui ne seraient pas dites sur le plateau de BFMTV” », sur Télérama (consulté le )
  10. « Philippe Corbé agressé avec son mari, Fogiel et Beaugrand sous le choc », sur www.purepeople.com (consulté le )
  11. L'ouvrage et sa quatrième de couverture, sur le site de l'éditeur, Grasset.
  12. Roy Cohn, l'avocat total, lepoint.fr, 10 septembre 2020, par Charles Consigny : "Philippe Corbé consacre une biographie passionnante à Roy Cohn, l'impitoyable avocat qui a fait Donald Trump et modelé l'Amérique moderne."
  13. Avec Roy Cohn, Donald Trump a pris des leçons de brutalité, tdg.ch, 16 septembre 2020, par Michel Audetat : "Le président des États-Unis a été son protégé et sa créature. Philippe Corbé consacre un livre passionnant au sulfureux Roy Cohn, «l’avocat du diable»"
  14. [radio]Vertigo L'invité : Philippe Corbé, "Roy Cohn, lʹavocat du diable", rts.ch, 29 septembre 2020, par Pierre Philippe Cadert et Anne-Laure Gannac
  15. Les 80 secondes "Roy Cohn, l'avocat du diable" de Philippe Corbé, 5 octobre 2020, par Nicolas Demorand : "Passionnant, original dans sa forme, Roy Cohn, l’avocat du diable se lit d’un trait et est publié chez Grasset"

Liens externes[modifier | modifier le code]