Philippe Constantin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Constantin.
Philippe Constantin
Surnom Tintin
Nom de naissance Philippe Constantin
Naissance
Monségur (Gironde)
Décès
Bordeaux
Activité principale Éditeur musical, producteur de musique, journaliste
Années actives 1966-1996
Labels Éditions Clouseau Musique
Mango France
Sankara Musique
Site officiel http://www.prixconstantin.com/

Philippe Constantin, né en 1944 à Monségur (Gironde) et mort le à Bordeaux, est considéré comme l'un des pionniers du rock en France.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il arrive à Paris en 1962 pour faire la prépa HEC à Louis-le-Grand, prépa dont il finira dernier. Il fut journaliste à Best, à Jazz Hot, à Rock & Folk dès le début du titre, et à Jeune Afrique.

Philippe Constantin utilisa le matériel de la LCR pour promouvoir un concert de Jimi Hendrix. Il fut débarqué du mouvement.

Il rentre chez Pathé Marconi en 1968 pour s'occuper du catalogue international (Blue Note, Pink Floyd, Deep Purple, Leonard Cohen). En 1973, il dirige les éditions Pathé. En 1978, il fonda sa maison d'éditions, nommée Clouseau Musique. Il fonda, avec Patrick Zelnik et Thierry Haupais (1952-2007), la branche française de Virgin en 1980.

Il partit en 1985, en compagnie de François Branchon et Sylvie Peyre, pour prendre la direction du « nouveau » Barclay à l'appel d'Alain Lévy. Il rénove le label en faisant signer des artistes rock comme Noir Désir ou Alain Bashung. En 1986, il expédia la reprise de Douce France de Charles Trenet par Carte de séjour à tous les députés, souhaitant donner une visibilité à la France en mouvement.

En 1990, il prend la tête de Mango Island, spécialisée dans les musiques du monde. Il y signera Angélique Kidjo et Salif Keita.

Il est décédé le du paludisme. Stephan Eicher lui a dédié son album 1000 vies et la chanson Der Rand der Welt.

Il est un de ceux qui ont lancé Julien Clerc, Jacques Higelin, Téléphone, Starshooter, Marquis de Sade, Étienne Daho, les Rita Mitsouko ou Valérie Lagrange. Le Prix Constantin a été nommé ainsi en son honneur.

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]