Philippe Cohen Solal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Philippe Cohen Solal
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (60 ans)
Nationalité
Activités
Autres informations
Membre de
Label
Ya Basta Records (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Genres artistiques
Site web
Distinction

Philippe Cohen Solal est un compositeur français, né en . Il est notamment l'un des fondateurs du trio Gotan Project.

Biographie[modifier | modifier le code]

À 20 ans, Philippe Cohen Solal devient programmateur musical. À 95.2 FM (station créée par Europe 1), il est aussi animateur, proposant quotidiennement des interviews de chanteurs et de groupes internationaux, avec une prédilection pour les musiques venues d’Angleterre. Il passe trois années difficiles chez Polydor avant d'être licencié. Il y réalise tout de même Raft, un disque qui se vend à 650 000 exemplaires.

Il découvre Keziah Jones jouant devant une terrasse parisienne durant sa courte période de chômage et produit ses premières maquettes. C’est lui aussi qui présente Zazie au label Mercury. Directeur musical pour Virgin, il est l'un des premiers music supervisor en France et travaille sur les musiques de films d’Arnaud Desplechin, Nikita Mikhalkov, Lars von Trier, Bertrand Tavernier ou Kieslowski, puis compose plus tard pour Tonie Marshall, Christian Vincent et Didier Le Pêcheur. À l’époque, ce sont les styles house et techno qui le passionnent. C'est en 1992 qu'il participe à la première compilation de musique électronique française, PUR (Paris Union Recording), et fonde sa première entreprise, Science & Mélodie, spécialisée dans la composition de musiques pour l’image.

Il lance en 1995 le label Ya Basta Records, inspiré du nom du livre du sous-commandant Marcos. Le son produit s'éloigne de la musique pop-rock et des excès du marketing de la techno/house pour trouver son style mélangeant musique acoustique, électronique et grandes traditions musicales (musiques brésilienne et argentine, bluegrass, country, tango).

En 1997, sort le film Clubbed to Death (Lola in Technoland) de Yolande Zauberman, pour lequel Philippe Cohen Solal conçoit la première bande originale techno et house jamais éditée, avec notamment Daft Punk, The Chemical Brothers et Masters at Work.

Cette même année, il est l'officiant artistique de Métamorphose autour de la Messe pour le Temps Présent de Pierre Henry et Michel Colombier, pour lequel il re-mixe le culte Psyché Rock entouré de Fatboy Slim, St Germain, Coldcut et William Orbit.

Sa grande réussite demeure Gotan Project, groupe créé avec le musicien argentin Eduardo Makaroff et son complice de Boyz from Brazil, Christoph H. Müller. Gotan Project revisite le tango en associant une partition électronique à différents instruments acoustiques, tel le bandonéon. Son projet personnel $olal presents The Moonshine Sessions, album acoustique enregistré dans la campagne du Tennessee avec la crème des chanteurs et musiciens country et bluegrass de Nashville, est plébiscité de Paris à Sydney et l'impose comme un véritable songwriter. Il signe sur son label David Walters, qui chante un électro-folk d’inspiration caribéenne, El Hijo de la Cumbia, un des créateurs de la Nueva Cumbia et Féloche, qui sort un premier album électro cadien avec une collaboration avec Dr. John de la Nouvelle-Orléans puis l'album Silbo. Il réalise et co-compose l'album Talé de Salif Keita (avec des participations de Bobby Mc Ferrin, Esperanza Spalding, Manu Dibango et Roots Manuva).

En 2007, il réalise la Bande originale de film du long métrage Je déteste les enfants des autres réalisé par Anne Fassio.

En 2014, il co-compose avec Christophe Chassol la bande originale du film Tu veux ou tu veux pas de Tonie Marshall.

En 2015, Philippe Cohen Solal a réalisé un EP intitulé Henry J. Darger en hommage à Henry Darger, un artiste de Chicago dont l'œuvre a été découverte après sa mort. Cet EP de folk songs a été composé avec Mike Lindsay du groupe Tunng. Les textes d'Henry Darger sont personnifiés par la voix du jeune crooner Adam Glover et les chœurs d'Hannah Peel (The Magnetic North). L'album éponyme paraît en 2021.[1]

Son premier album solo depuis Gotan Project sort en 2018. Paradis Artificiel(s) est composé sur des textes de Charles Baudelaire, et inspiré du Club des Hashischins de Théophile Gautier. De nombreux artistes figurent sur cet album, parmi eux: Marie Modiano, Peter von Poehl, Maïa Barouh, Daniel Mille, Alice Lewis... Ces chansons aux accents rétro-futuristes, créent une collision inédite entre la poésie française du XIXe siècle et les rythmes digitaux que Libération qualifiera d’ "album à la grâce vénéneuse."

Discographie[modifier | modifier le code]

Avec Gotan Project[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Compilations/Best Of/Live[modifier | modifier le code]

Albums solo[modifier | modifier le code]

  • 2007 : $olal presents: The Moonshine Sessions
  • 2018 : Paradis Artificiel(s)
  • 2020 : Mind Food
  • 2021 : Outsider avec Mike Lindsay ft. Adam Glover et Hannah Peel

EP/Singles[modifier | modifier le code]

Collaborations[modifier | modifier le code]

Musiques de films[modifier | modifier le code]

Supervision musicale[modifier | modifier le code]

Productions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]