Philippe Chevallier (philosophe)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Philippe Chevallier.

Philippe Chevallier est un philosophe français, né à Rennes le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Philippe Chevallier est docteur en philosophie de l'université Paris-Est. Il travaille à la Bibliothèque nationale de France.

Publications[modifier | modifier le code]

Livres[modifier | modifier le code]

  • Michel Foucault, Le Pouvoir et la Bataille, Nantes, Pleins Feux, 2004, nouvelle édition revue et complétée, Paris, Presses universitaires de France - PUF, 2014, 120 p. (ISBN 978-2-13-063115-6)
  • (dir. avec Tim Greacen), Folie et Justice : relire Foucault, Toulouse, éditions Erès, 2009, 240 p. (ISBN 2749210844 et 978-2749210841)
  • Être soi. Actualité de Søren Kierkegaard, Paris, François Bourin, coll. « Actualité de la philosophie », 2011, 152 p. ; traduction en portugais (Brésil) : Ser Eu. Atualidade de Søren Kierkegaard, trad. C. Dittrich & E. de Sousa, Florianópolis, Editora da Universidade Federal de Santa Catarina, 2017
  • Michel Foucault et le christianisme, Lyon, ENS éditions, coll. « La croisée des chemins », 2011, 374 p.
  • Philippe Chevallier (dir.), Antoine de Baecque (dir.) et al., Dictionnaire de la pensée du cinéma : deuxième édition revue et augmentée, Paris, Presses universitaires de France - PUF, coll. « Quadrige dicos poche », (1re éd. 2012), 812 p. (ISBN 978-2-13-065293-9)
  • La Chanson exactement, L'art difficile de Claude François, Paris, Presses universitaires de France - PUF, 2017, 288 p. (ISBN 978-2-13-078904-8)

Articles scientifiques[modifier | modifier le code]

Éditions[modifier | modifier le code]

  • Michel Foucault, « Préface à la transgression », « Les utopies réelles ou Lieux et autres lieux », « Le corps utopique », « Nietzsche, la généalogie, l’histoire », « La vie des hommes infâmes », « Inutile de se soulever ? », « De l’amitié comme mode de vie », in Œuvres, t. 2, Frédéric Gros (dir.), Paris, Gallimard, « Bibliothèque de la Pléiade », 2015.

Liens externes[modifier | modifier le code]