Philippe Bruneau (acteur)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Philippe Bruneau.

Philippe Bruneau de La Salle dit Philippe Bruneau, né à Caen (Calvados) le et mort le [1],[2] dans la même ville, est un acteur de théâtre et de cinéma, et un scénariste français.

Il est notamment connu pour sa participation aux émissions de télévision Co-Co Boy et Cocoricocoboy.

Carrière[modifier | modifier le code]

Philippe Bruneau débute au théâtre, jouant dans les Précieuses Ridicules sur la scène du théâtre de Chaillot en 1959 et dans plusieurs pièces de Marc'O sur celle d'Édouard VII[3].

Il participe à l'aventure du café-théâtre dans les années 1970. Il fait notamment partie de la troupe de La Veuve Pichard, aux côtés de Martin Lamotte, Roland Giraud ou Gérard Lanvin. Il écrit Elle voit des nains partout, pièce en alexandrins mettant en scène une Blanche-Neige nymphomane, qualifiée de « gaulois et débridé » par la critique. Il la joue avec Claire Nadeau pendant quatre ans à la Cour des miracles, avant qu'elle soit adaptée au cinéma[3].

Au cinéma, on le voit également dans Roi de cœur de Philippe de Broca en 1966, Salut l'artiste d'Yves Robert en 1973, Vous n'aurez pas l'Alsace et la Lorraine de Coluche en 1977, Les Babas Cool en 1981 ou dans Un Indien dans la ville d'Hervé Palud en 1994.

À la télévision, il sera un fidèle complice de Stéphane Collaro dans ses émissions[3].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Philippe Bruneau a été l'époux de l'actrice Élisabeth Wiener et de la comédienne Claire Nadeau avec qui il a eu une fille, la comédienne Zoé Bruneau[4].

Il est également l'oncle de la comédienne Justine Bruneau de La Salle.

Décédé au centre hospitalier de Caen le 26 mars 2012 à 73 ans des suites d'un cancer.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Au cinéma[modifier | modifier le code]

Courts-métrages[modifier | modifier le code]

À la télévision[modifier | modifier le code]

Théâtre (sélection)[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. La mort de Philippe Bruneau, lefigaro.fr, 26 mars 2012
  2. Philippe Bruneau est mort, Le Point, le 26 mars 2012
  3. a, b et c « Décès de Philippe Bruneau, ex-complice de Stéphane Collaro », sur Le Monde,‎ 26 mars 2012 (consulté le 27 mars 2012)
  4. « Le comédien caennais Philippe Bruneau est décédé ce lundi », sur Ouest-France,‎ 26 mars 2012 (consulté le 27 mars 2012)