Philippe Bronson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Marchand et Philippe Marchand (homonymie).
Philippe Bronson
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité

Philippe Bronson de son vrai nom Philippe Marchand (né le à Neuilly-sur-Seine), est un journaliste et critique français spécialiste de la bande dessinée.

Carrière[modifier | modifier le code]

À 23 ans il devient professeur maître auxiliaire en mathématiques et technologie et est employé dans divers collèges de la région parisienne. Il quitte l'éducation nationale en 1980 pour devenir antiquaire-brocanteur spécialisé dans les jouets anciens, objets publicitaires, et bandes dessinées de collection.

Parallèlement à son activité il anime « Bretzel liquide », une émission traitant de bande dessinée, sur Canal Versailles Stéréo à partir de 1982. Il y reçoit divers auteurs et rencontre notamment Nikita Mandryka qui lui propose d'intégrer la rédaction de Charlie mensuel en 1983.

Il cesse son activité de brocanteur en 1984, et son émission en 1985, accaparé par son travail de journaliste-critique pour les éditions Dargaud (Charlie, Pilote, Spot BD), Glénat (Circus) et la presse non spécialisée (Livre-Hebdo, Le Matin de Paris, Junior, etc.)

Il signe divers ouvrages sur la bande dessinée et participe à de nombreux collectifs (Encyclopédie du XXe siècle, ed. Bordas, L’Année de la bande dessinée ed. Temps Futurs puis Glénat, etc.).

En 1988, il devient formateur en bureautique pour des centres de formation privés et à l’Asfored (centre de formation du SNE) pour la formation continue et les étudiants du BTS édition.

En 1990 il est engagé pour réaliser le Larousse de la BD mais doit se désister pour raison de santé et présente Patrick Gaumer pour lui succéder. À partir de cette date il cesse son activité de critique professionnel et ne participe plus sur la bande dessinée que pour des projets précis comme le montage de plusieurs expos lors du festival d'Angoulême.

En 1991, il forme également les étudiants du Mastère Asfored-ESCP de l’édition à l'Asfored, et devient responsable de la formation continue et de l’informatique en 1994-1995. Parallèlement à cette activité, il est aussi président du festival BD Boum de Blois de 1992 à 1995.

De 1995 à 1998 il est Directeur artistique et responsable du studio maquette aux éditions Dargaud.

Coordinateur pédagogique des BTS éditions de l'Asfored de 2004 à 2009, il y est aussi formateur en PAO et prépresse jusqu'en juin 2011, où son contrat n'est pas reconduit. Ce renvoi crée un grand mouvement de soutien au sein de l'école (lettres ouvertes d'élèves anciens et actuels, démissions de collègues) au point d'être rapporté dans la presse professionnelle[1], et de déclencher une action au prudhomme avec deux autres enseignant[2].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Article sur le site de Livre Hebdo
  2. Nicolas Gary, "Asfored : histoire d'un malaise que l'on cherche à étouffer ?" sur Actualitté