Philippe Bourguignon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Philippe Bourguignon est un homme d'affaires et chef d'entreprise français né en 1948 à Salins[Lequel ?]. Il a effectué une grande partie de sa vie professionnelle dans le secteur du tourisme, où il a fait une carrière internationale et a été coprésident du Forum économique mondial.

Parcours[modifier | modifier le code]

Il est diplômé d'une maîtrise en économie de l'université d'Aix-en-Provence et également diplômé de l'IAE de Paris.

Il a notamment dirigé :

  • de 1974 à 1988, chargé du développement sur l'Asie et le Pacifique pour le groupe Accor
  • de 1988 à 1992, responsable du développement immobilier de la Walt Disney Company (Europe)
  • de 1992 à février 1997, PDG d'Euro Disney SCA et simultanément d'octobre 1996 à mars 1997, vice-président de la Walt Disney Company (Europe)[1]
  • d'avril 1997 à janvier 2003, PDG du Club Méditerranée
  • depuis 1999, membre du directoire de eBay et du site de rencontres Meetic depuis 2003
  • d'août 2003 à mars 2004, administrateur délégué du Forum économique mondial de Davos, poste duquel il démissionne en mars 2004, a priori pour prendre la présidence du conseil commun d'Eurotunnel début avril mais une fronde des actionnaires l'en empêchera.
  • d'avril 2004 à octobre 2005, PDG d'Aegis Média (ex-Carat), société de recherches en marketing et communications
  • depuis le 28/11/05, vice-PDG de Revolution Resorts[2], une nouvelle filiale de la société Revolution LLC de Steve Case[3]

Il est membre du conseil d'administration d’eBay, de Meetic (France) et a été administrateur de Canal+, du journal Libération et de l’Institut Aspen France. Il a également été Président du Conseil Scientifique « Attractivité Économique du droit », au Ministère de la Justice, en 2004 et 2005.

Décorations[modifier | modifier le code]

Chevalier de la Légion d'honneur, officier dans l'Ordre national du Mérite, Philippe Bourguignon a également été décoré de l'Ordre du Ordre du Wissam Al Alaoui du Maroc.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]