Philippe Boivin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Philippe Boivin est un compositeur français contemporain, né en 1954 à Metz.

Biographie[modifier | modifier le code]

Philippe Boivin naît en 1954 à Metz[1]. Après des études de musicologie à la Sorbonne, il obtient en 1976 son Certificat d'aptitude au professorat d'enseignement du second degré, ce qui lui permet d'enseigner. Entre 1977 et 1979, Philippe Boivin étudie l'écriture au Conservatoire de Paris et suit les cours d'harmonie de la classe d'Alain Bernaud. Il étudie ensuite la composition à l'École normale supérieure de Paris avec Max Deutsch. Inscrit à l'Université de Vincennes en 1979, il se forme aux nouvelles technologies, notamment avec Iannis Xenakis. L'année suivante, il suit une formation sur la composition musicale assistée par ordinateur à l'Ircam. Il part ensuite en Californie au Center for Music Experiment de l'Université de Californie à San Diego. De 1985 à 1988, il est producteur régulier à Radio France. Depuis 1990, Philippe Boivin se partage entre la composition musicale et des activités pédagogiques, participant régulièrement à des séminaires et donnant des conférences. Il poursuit ses activités à la direction du Conservatoire de musique et de danse d'Ivry-sur-Seine, et depuis 2008 au Centre de formation des musiciens intervenants de l'Université de Provence.

Ses compositions sont écrites pour des effectifs variés, du soliste au grand orchestre, avec une prédominance de formations de chambre[1].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Comme sur des roulettes, conte musical, 1978.
  • Monopoly pour 1 ou 2 saxophones, 1980.
  • Septuor en trio pour 3 clarinettes, trio à cordes, contrebasse, 1980.
  • TéléCom j’éCout’ pour zarb et un instrument à anche, 1983.
  • La sangsue pour 12 instrumentistes, 1981.
  • Chalumeau pour clarinette, 1982.
  • Photo de classe pour 12 clarinettes, 1982.
  • Zab ou la passion selon Saint-Nectaire pour contrebasse, 1983.
  • Ouverture pour orchestre d’harmonie, 1983.
  • Domino I pour piano, 1986.
  • Concerto pour alto et orchestre, 1986.
  • Concerto pour alto et orchestre de chambre, 1987.
  • Domino II pour violoncelle, 1987.
  • Big bug pour 6 percussionnistes, 1989.
  • Cadence pour alto
  • Chaconne pour 4 timbales et 2 synthétiseurs, 1989.
  • Aulos pour hautbois, 1990.
  • Cinq algorithmes pour les Évangiles des grenouilles pour contrebasse, 1990.
  • Domino III pour timbales, 1990.
  • Trois petites lectures pour hautbois, 1990.
  • Deux esquisses pour violon ou alto, 1992.
  • Domino IV pour quatuor à cordes, '1993.
  • Concerto pour cuivres et percussions, 1993.
  • Domino V pour vibraphone, 1995.
  • L'homme dans le désert pour soprano et piano, 1996
  • Vue sur la mer, fragments pour un opéra de chambre pour soprano, clarinette, violoncelle et 2 pianos, 1998.
  • Six algorithmes pour orchestre, 1999.
  • Star burst pour flûte à bec, flûte en sol, bugle, cor anglais et clarinette basse, 2004.
  • Ce soir on improvise… pour violon, violoncelle et accordéon, 2005
  • TriOméga pour quintette à vent, piano et quatuor à cordes.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a et b Biographie