Philippe Baucheron de Boissoudy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Philippe Baucheron de Boissoudy
Image dans Infobox.
Fonction
Inspecteur général des armées – Marine
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 73 ans)
Saint-PèreVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
Famille
Enfant
Autres informations
Grade militaire
Conflit
Distinctions
Le vice-amiral de Boissoudy reçoit l'amiral Avellan, commandant de l'escadre russe, à Toulon en , pour sceller l'alliance franco-russe.

Philippe Baucheron de Boissoudy (Philippe Adrien-Armand Baucheron de Boissoudy) , né à Gien (Loiret) le et mort à Saint-Père (Nièvre) le , est un officier général de la Marine française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il appartient à une famille originaire du Berry (Issoudun, Indre).

Il sort de l'École navale et nommé aspirant le , puis, successivement, enseigne de vaisseau le , lieutenant de vaisseau le , capitaine de frégate le [1].

Il participe à la campagne de 1870-1871, commandant notamment le bélier cuirassé Taureau en [2]. De 1872 à 1874, il commande le Kersaint sur les bancs de Terre-Neuve, où il est chargé en tant que commissaire du gouvernement français de négocier des accords de pêche avec l'Angleterre. En 1883, il prend le commandement du croiseur Le Dupleix. Contre-amiral en 1885, il est nommé Major Général de la Marine et prend le commandement de la division cuirassée du Nord. En 1890, il accède au grade de vice-amiral et devint Inspecteur général de la Marine. En 1893, il est chargé de commander l'escadre de la Méditerranée et du Levant. C'est lui qui accueille à Toulon l'escadre russe commandée par l'amiral Avellan, pour sceller l'alliance franco-russe[3]. En 1895, il est admis à l'État-major général de la Marine.

Baucheron de Boissoudy a, au cours de sa carrière, beaucoup navigué ːil a exercé quatorze commandements, dont un comme enseigne, un comme lieutenant de vaisseau, quatre comme capitaine de frégate et huit comme capitaine de vaisseau.

Il est le père du général Antoine Philippe Thomas Joseph Baucheron de Boissoudy. Son petit-fils, Guy Baucheron de Boissoudy (1908-1972) sera également général, Grand Officier de la Légion d'honneur et Compagnon de la Libération.

Le personnage d'Adolphe Caterna dans le roman de Jules Verne Claudius Bombarnac travaille à son service à bord du Redoutable. L'écrivain, qui l'a rencontré effectivement lors d'une de ses croisières en Méditerranée à Oran le mercredi durant une soirée organisée en son honneur, le mentionne par ailleurs au chapitre X[4].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Étienne Tréfeu (préf. Ferdinand de Lesseps, ill. Ernest Langlois et Ginos), Nos marins : vice-amiraux, contre-amiraux, officiers généraux des troupes de la marine et des corps entretenus., Paris, Berger-Levrault, , 760 p., p. 501
  2. Éric Gille, Cent ans de cuirassés français, Nantes, Marines éditions, , 160 p. [détail de l’édition] (ISBN 2-909675-50-5, présentation en ligne), p. 48
  3. L'Illustration, n° 2642, 14 octobre 1893
  4. Alexandre Tarrieu, Dictionnaire des personnes citées par Jules Verne, vol. 1 : A-E, éditions Paganel, 2019, p. 117-118

Liens externes[modifier | modifier le code]