Philippe Autexier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Philippe Autexier
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Historien de la musiqueVoir et modifier les données sur Wikidata

Philippe Autexier est un historien français de la musique, né à Châtellerault (France) en 1954 et mort à Poitiers (France) en 1998.

Parcours[modifier | modifier le code]

Étudiant brillant, il s’est passionné pour la musique. Ses recherches l’ont conduit à devenir historien de la musique et musicologue. Il faisait également partie du cercle des dix-huitièmistes. Il a enseigné dans plusieurs conservatoires et universités en France, en Italie, en Allemagne, en Grande-Bretagne ou encore aux États-Unis. Il a écrit des articles de critiques musicales pour plusieurs journaux spécialisés, et bien sûr de nombreux ouvrages en particulier sur Mozart, Bartók et les musiciens francs-maçons. Réalisant de nombreux cycles de conférences, il a également participé à de nombreuses émissions radiophoniques notamment sur France-Musique, France-Culture, la BBC, et les chaînes suisses et allemandes. À la suite de nombreux problèmes personnels il se donne la mort en 1998.

La passion pour Mozart[modifier | modifier le code]

En 1987 Philippe Autexier publie « Mozart » chez Champion, un ouvrage qui renouvelle la vision du parcours ainsi que de l’œuvre de Mozart. Cette publication consacre le travail passionné d’Autexier qui a lu et comparé toutes les publications précédentes, qui est remonté aux sources, qui a fait des découvertes et a même reconstitué une œuvre partiellement perdue de Mozart (le Meistermusik en do mineur pour chœur et orchestre). Ces travaux ont valu à Philippe Autexier une reconnaissance internationale dans le milieu de la recherche.

Sa passion pour le compositeur autrichien était telle que Philippe Autexier a dédié son premier fils à Mozart. Le jeune Wolfgang Autexier, a reçu une formation musicale pour qu’il devienne lui-même un musicien et compositeur. Préférant la composition graphique et la construction, Il n’a pas suivi les projets de son père pour se tourner vers l’architecture et les beaux arts avant de percer à l'international dans le milieu très fermé de la photographie animalière.

Beethoven - La force de l'absolu[modifier | modifier le code]

C'est son seul ouvrage destiné au grand public ; appartenant à la collection Découverte Gallimard il a été traduit dans de nombreuses langues, est simple et concis et est accessible à tous à l'inverse du reste de sa production qui est élitiste.

Quelques publications[modifier | modifier le code]

  • Béla Bartók, Musique de la Vie (Stock Musique, 1981) : ouvrage récompensé par le Prix international Béla Bartók en 1981 ;
  • Les œuvres témoins de Mozart (Éditions A. Leduc, 1982) ;
  • Mozart & Liszt Sub-rosa (Centre Mozart, 1984) ;
  • Mozart (Champion, 1987) : ouvrage de référence sur Mozart ;
  • Don Giovanni (Éditions Philippe Olivier, 1990) ;
  • La Colonne d'harmonie, histoire théorie et pratique (Détrad, 1991) ;
  • La Lyre maçonne (Détrad, 1991) ;
  • Beethoven - La force de l'absolu, coll. « Découvertes Gallimard » (no 106), Gallimard, 1991 ;
  • Une approche mozartienne du symbolisme tonal (Centre Mozart, 1994) ;
  • L'art de la planche (Detrad, 1996) ;

Fonds Philippe Autexier[modifier | modifier le code]

Un fonds Philippe Autexier a été créé à Bayreuth. Il regroupe ses travaux et la majeure partie de sa bibliothèque.

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]