Philippe Amouyel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Philippe Amouyel
Image dans Infobox.
Fonction
Directeur
Institut Pasteur de Lille
-
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (62 ans)
AlgerVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Directeur de thèse
Distinction

Philippe Amouyel, né le [1] à Alger[2], est un médecin français, professeur des universités et praticien hospitalier à l'Université de Lille et au CHU de Lille où il dirige le service de santé publique, épidémiologie, économie de la santé et prévention. Il est également directeur de l'unité Inserm 1167[3], et de la Fondation Alzheimer[4]. Il a dirigé l'Institut Pasteur de Lille de 2002 à 2011[3].

Biographie[modifier | modifier le code]

Études[modifier | modifier le code]

Après avoir obtenu un baccalauréat en série C avec mention très bien[3] dans un lycée lillois en 1976, il entreprend des études de mathématiques supérieures avant de bifurquer dès 1978 vers des études de médecine à la faculté de médecine de Lille. En 1983 il passe le concours de l'internat et se spécialise en neurologie[3],[5]. Il devient docteur en médecine en 1988, puis obtient un diplôme d'études approfondies en statistique et santé publique à l'Université Paris-Sud, avant de devenir docteur ès science en biologie cellulaire et moléculaire à l'Université de Lille 1[2]. Sa thèse de science, intitulée « Coopération d'oncogènes dans les neurorétines », a été dirigée par Dominique Stéhelin[6]. Il obtient l'habilitation à diriger des recherches à l'Université Lille II en 1994[2].

Carrière[modifier | modifier le code]

Il commence sa carrière en tant que chargé de recherche Inserm au titre de l'accueil des internes des hôpitaux en 1986-87, puis comme assistant hospitalo-universitaire au CHU de Lille à partir de 1988[3]. En 1991 il est nommé maître de conférences praticien hospitalier et professeur des Universités praticien hospitalier en Santé Publique (Epidémiologie, Economie de la Santé et Prévention) au CHU de Lille [3]. Depuis 1998, il dirige une unité mixte de recherche (Université de Lille Inserm CHU IPL) consacrée à la santé publique et à l’épidémiologie moléculaire des maladies liées au vieillissement. Une partie de ses travaux est consacrée aux maladies cardiovasculaires et à la compréhension des déterminants multiples de ces affections. L’autre partie de son activité de recherche se concentre sur l’étude des déterminants, principalement génétiques, des maladies neurodégénératives associées au déclin des fonctions cognitives et de la maladie d’Alzheimer en particulier. Il a publié plus de 800 articles scientifiques dans des revues internationales (ORCID 0000-0001-9088-234X, H-index >100) et a participé à la découverte de 95% des gènes prédisposant à la maladie d'Alzheimer sporadique connus dans le monde[7].

En 2001 il obtient le prix de recherche Inserm pour la santé publique[8]. Puis il devient directeur de l'Institut Pasteur de Lille en 2002, poste qu'il occupera jusqu'en 2012[5]. Au cours de cette période il participe à l'élaboration du plan gouvernemental pour la maladie d'Alzheimer 2008-2012, avant de prendre la direction de la fondation dédiée[5], la Fondation Alzheimer[9]. En 2012 il obtient un financement dans le cadre du programme d'investissements d'avenir pour la création du laboratoire DistAlz, fédération de 7 laboratoires de recherche étudiant la maladie d'Alzheimer[5].

Au niveau européen et international, il préside l’Initiative Européenne de Programmation Conjointe sur la recherche sur les maladies neurodégénératives et en particulier la maladie d’Alzheimer (JPND) qui regroupe 30 pays dont le Canada et l’Australie. L’objectif principal de cette initiative est de regrouper les forces de recherche européennes et internationale dans un effort de recherche mondiale afin de lutter plus efficacement contre ces maladies[10]. Philippe Amouyel est membre du Conseil Mondial de la Démence (World Dementia Council[11]) créé par le G7 pour une Action Mondiale contre la Démence (GAAD).

Le ,en tant qu'épidémiologiste, il rédige une tribune[12] dans le Journal du Dimanche avec un collectif de médecins sur l'annonce d'une seconde vague de COVID19 intitulées "Des mesures radicales dès ce week-end pour des vacances de la Toussaint sereines". Le , face à la progression de l'épidémie de COVID19 en France, il rédige une nouvelle tribune dans le Journal du Dimanche intitulée "Covid-19 : Pour un confinement écocompatible dès lundi[13]", conseillant un confinement de la population en dehors des heures de travail afin de maintenir l'économie tout en réduisant la circulation du virus dans la sphère privée.[14]

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Philippe Amouyel a notamment reçu les prix ou distinctions suivantes[2] :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Philippe Amouyel, Le guide anti-Alzheimer : les secrets d'un cerveau en forme, Le Cherche midi, coll. « Agir pour guérir », , 316 p. (ISBN 978-2-7491-5583-8)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Fiche IdRef : Amouyel, Philippe (1959-....) », sur Idref (consulté le 30 juillet 2018)
  2. a b c et d « Philippe Amouyel / Histoire de l'Inserm », sur Histoire de L'inserm (consulté le 18 octobre 2018)
  3. a b c d e et f « Curriculum Vitae du Directeur d'Unité, Professeur P. Amouyel », sur Institut Pasteur de Lille (consulté le 30 juillet 2018)
  4. « Alzheimer - La Fondation - Organisation », sur Fondation Plan Alzheimer (consulté le 30 juillet 2018)
  5. a b c et d « Rencontre avec le professeur Philippe Amouyel », sur Actu.fr, (consulté le 30 juillet 2018)
  6. « Philippe Amouyel, Coopération d'oncogènes dans les neurorétines », sur theses.fr (consulté le 18 octobre 2018)
  7. (en) European Alzheimer's Disease Initiative (EADI), Genetic and Environmental Risk in Alzheimer's Disease (GERAD), Alzheimer's Disease Genetic Consortium (ADGC) et Cohorts for Heart and Aging Research in Genomic Epidemiology (CHARGE), « Meta-analysis of 74,046 individuals identifies 11 new susceptibility loci for Alzheimer's disease », Nature Genetics, vol. 45, no 12,‎ , p. 1452–1458 (ISSN 1061-4036 et 1546-1718, DOI 10.1038/ng.2802, lire en ligne, consulté le 7 novembre 2020)
  8. « Les lauréats des prix de 2000 à 2005 », sur Histoire de L'inserm (consulté le 30 juillet 2018)
  9. « Fondation Alzheimer : fondation française sur la recherche sur la maladie d’Alzheimer », sur Fondation Alzheimer (consulté le 7 novembre 2020)
  10. (en-GB) Steph Hazlegreaves, « JPND: The largest global collaborative initiative for neurodegenerative disease research », sur Open Access Government, (consulté le 7 novembre 2020)
  11. (en) « Home | World Dementia Council », sur www.worlddementiacouncil.org (consulté le 7 novembre 2020)
  12. Le JDD, « Un collectif de médecins : "Des mesures radicales dès ce week-end pour des vacances de la Toussaint sereines" », sur lejdd.fr (consulté le 7 novembre 2020)
  13. Le JDD, « TRIBUNE. Covid-19 : "Pour un confinement écocompatible dès lundi" », sur lejdd.fr (consulté le 7 novembre 2020)
  14. « "Confiner les relations dans le privé en essayant de maintenir l'économie" : des professeurs de santé publique réclament un "confinement écocompatible" », sur France Info (consulté le 26 octobre 2020)

Voir aussi[modifier | modifier le code]