Philipp Franz Lesage de Richée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Philipp Franz
Lesage de Richée

Activité principale Compositeur, luthiste
Style musique baroque
Lieux d'activité Drapeau du Saint-Empire Saint-Empire
Années d'activité 1695
Maîtres Charles Mouton

Œuvres principales

Kabinett der Lauten (1695)

Philipp Franz Lesage de Richée (ou Le Sage de Richée) est un compositeur et luthiste baroque allemand de la deuxième moitié du XVIIe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

On connaît très peu de choses de la vie de Philipp Franz Lesage de Richée.

Il est probablement issu d'une famille française[1] immigrée en Allemagne, peut-être des réfugiés religieux[2].

Selon certaines sources, Lesage de Richée a été l'élève du luthiste français Charles Mouton[3],[1],[2],[4]. Il se dit en outre élève de François Dufaut et Gaultier[5] et cite Dufaut dans certaines de ses pièces[2].

En 1695, il travaille probablement pour le baron von Neidhart à Breslau[1].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Lesage de Richée publie en 1695 (à Breslau ?) un recueil de musique pour luth intitulé Kabinett der Lauten (ou Cabinet der lauten[5], le Cabinet de luth[6]) et composé de 98 études classées en 12 suites[3],[1]. Cet ouvrage est composé d'allemandes, de courantes, de préludes, etc[7].

Alors que l'influence des compositeurs de luth allemands allait prendre le dessus sur le style brisé français à partir du début du XVIIIe siècle, l'influence française est encore évidente dans le recueil de Lesage de Richée[2], qui constitue un des meilleurs exemples de répertoire de luth allemand influencé par le style français[3].

Sur le frontispice de ce volume imprimé apparaissent quatre livres empilés avec, sur les reliures, les noms de trois grands luthistes français (Mouton, Dufaut et Gaultier) et celui de Losy, célèbre luthiste de Bohême[2].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d (en) Hannu Annala, Heiki Mätlik, Handbook of Guitar and Lute Composers, Mel Bay Publications, 2010, p. 35.
  2. a, b, c, d et e Jean-Marie Poirier, Le répertoire français pour deux luths baroques au 17e siècle, Academia, 2015, p. 4.
  3. a, b et c Hugo Riemann, Musik-Lexikon, Berlin, 1916, réédité en 2015 par Salzwasser Verlag, p. 632.
  4. V. Belgodère-Johannès, Histoire de la musique de l'antiquité à nos jours, Renouard, 1947, p. 125.
  5. a et b Lionel de La Laurencie, Les Luthistes, Libr. Renouard, 1928, p. 85.
  6. Paul Pittion, La musique et son histoire: les musiciens, les œuvres, les formes, les époques, Volume 1, Éditions ouvrières, 1960, p. 171.
  7. Alexandre Choron, François Joseph Marie Fayolle, Dictionnaire historique des musiciens, Valade, Paris, 1810, p. 217.