Philip Zepter

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Philip Zepter
Image dans Infobox.
Philip Zepter en 2015.
Biographie
Naissance
Nom de naissance
Milan JankovićVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Domicile
Formation
Activité
Conjoint
Madlena Zepter (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Domaine

Philip Zepter, né le à Veliko Gradište (Serbie-Yougoslavie), est le président du groupe Zepter International. En 2016, selon Forbes, ses actifs évalués à plusieurs milliards de dollars[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Origine et formation[modifier | modifier le code]

Philip Zepter est le fils de Milisav Jankovic et Nada Reljan[réf. nécessaire]. De leur union naît outre Philip, Gojko, fils cadet.

Il effectue ses études secondaires au lycée de la ville de Bosanska Dubica (Bosnie-Herzégovine), puis étudie à l’Université de Belgrade où il obtient une maîtrise en sciences économiques.  Il parle couramment le serbe, l’allemand et l’anglais.[réf. nécessaire]

Vie privée[modifier | modifier le code]

Le 21 février 1976, il épouse Madlena Horvat, professeur de littérature[2],[3]. Ils ont une fille Emma, née en 2000.

Vie professionnelle[modifier | modifier le code]

Sa vie professionnelle débute à Belgrade en 1976, auprès d’une société internationale de transport, la « Transkop International ». Il y reste deux ans en tant que directeur commercial.

En 1986, il crée à Linz (Autriche) la société « Zepter International » [4],[5] qui produit et commercialise des ustensiles de cuisine en alliage d'acier inoxydable[6],[7]. La société réalise aujourd'hui un chiffre d’affaires annuel d’un milliard d’euros environ, possède des filiales dans une quarantaine de pays[8],[9]. Le groupe a étendu son champ d’activité au monde médical et cosmétique ainsi qu’à d’autres domaines : assurance, banque, immobilier et hôtellerie[10],[11].

En 1990, la famille Zepter s’installe à Monaco[12].

Contentieux avec l'International Crisis Group[modifier | modifier le code]

En , l'un des rapports de l'International Crisis Group attribue la décélération de la réforme serbe aux « structures financières de l'ère Milošević » devenues « une nouvelle oligarchie » finançant divers partis et pesant, de facto, sur les décisions gouvernementales. Y est cité le nom de Philip Zepter qui figurerait parmi ceux ayant bénéficié « de monopoles informels spéciaux » en échange de leur soutien au régime de Milošević. Une action en diffamation est intentée devant la justice américaine[13]. Le , le D.C. Circuit déboute le requérant[14]. Selon la juge Rogers (en), Philip Zepter était bien un conseiller et soutien financier du Premier Ministre Zoran Đinđić. Les preuves démontrent qu'il s'était impliqué « volontairement » dans un processus de réforme de la Serbie. Au surplus, le demandeur ne nie pas avoir versé plus de 100 000 dollars à un lobbyiste pour aider le gouvernement de Đinđić à améliorer ses relations avec les Etats-Unis, « efforts qui ont conduit (...) à annuler les deux tiers de la dette extérieure de la Serbie ». Les allégations de tentative d'extorsion de fonds de la part de l'auteur de l'écrit sont également rejetées[13].

Biens[modifier | modifier le code]

Principales résidences[modifier | modifier le code]

Villa Trianon, Cap Martin (France)[modifier | modifier le code]

Anciennement Villa Aréthuse, la Villa Trianon[15],[16] a été édifiée en 1893 à la demande de Lord George Montgomery par l’architecte danois, Hans-Georg Tersling[17].

Villa Madeleine, Paris (France)[modifier | modifier le code]

Située dans le 16e arrondissement, la villa Madeleine a été batie par l’architecte français Marcel Maurey. Elle a été la résidence parisienne de la famille royale de Serbie, les Karadjordjevic.[source secondaire nécessaire]Le Prince Paul de Serbie y a habité jusqu’en 1976 et la Princesse Olga de Serbie jusqu’en 1990.[réf. nécessaire]

Les Zepter l'ont acheté puis l'ont fait restaurer par l’architecte Dusan Tesic.

Villa Emma, Belgrade (Serbie)[modifier | modifier le code]

Les Zepter se portent acquéreur en 1995 de ce bien dans le quartier du Palais Blanc à Belgrade et la nomme Emma du nom de leur fille.

Cet hôtel particulier construit en 1933 par l’architecte Franjo Urban est, à son achat, en fort mauvais état et nécessite une reconstruction intégrale. Les recherches et travaux durent 7 ans et sont menés par l’architecte de renom Zoran Simic. À la fin de ceux-ci, la bâtisse a été entièrement revisitée, un salon de 200 m2 a été rajoutée, une véritable œuvre d’art fruit du travail des artistes Zvonko Novakovic et Dusan Petrovic fait office main courante d’escalier, des mosaïques exceptionnelles de l’académicien Mladen Srbinovic décorent les lieux, de magnifiques marbres sont positionnés alors que le parc de plus de 4 hectares se targue des essences les plus rares.

L’intérieur de la Villa Emma accueille des meubles rares achetés au gré de voyages ou de ventes aux enchères, alors que ses murs sont décorés de tableaux de peintres serbes.

Mécénat[modifier | modifier le code]

Le Groupe Zepter est engagé depuis plusieurs décennies dans un mécénat englobant les domaines sportifs, cultures et caritatifs[18]. Au rang de ceux-ci, le championnat mondial de Formule 1, le championnat d’offshore[19], de nombreux rallyes automobiles, les mondiaux de hockey sur glace, de nombreux tournois de tennis ATP, le festival de Cannes, la construction et la gestion du seul opéra privé d’Europe[20] – Le Madlenianum de Belgrade, la fondation Madeleine Zepter, qui octroie des bourses et soutient divers projets, le Musée Zepter (Belgrade) qui constitue un fond d’œuvres de 1950 à nos jours[21],[22], le prix littéraire Madeleine Zepter[23],[24],[25],[26], le Zepter International Design Award, la maison d’édition Zepter Book World[27], la première maison de ventes aux enchères à Belgrade (MadlArt), le Prix du Jeune Chef [28],[29],[30],[31],[32]...

S.A.S. Albert II de Monaco, recevant des mains de M. Philip Zepter, la coupe Zepter. Stade Louis II, Monaco.

À Monaco : un partenariat avec le Grand-Prix de Monaco de Formule 1, le Golden League Athletic Meeting Zepter Herculis, le Monte Carlo Open de tennis, le rallye de Monte Carlo des énergies nouvelles[33], le Zepter Monte-Carlo pro celebrities golf tournament, le Master class IAF de Monte-Carlo, le Yacht Show[34], le World Music awards de Monte Carlo[35].

Décorations[modifier | modifier le code]

Philip Zepter a été nommé en 1997 Chevalier dans l’Ordre du Mérite du travail de la république Italienne pour sa contribution exceptionnelle au développement de l’industrie de ce pays.[réf. nécessaire]

En 2011, Philip Zepter a été décoré de la Ellis Island Medal of Honor (États-Unis d’Amérique) pour ses actions philanthropiques en faveur de la santé et de l’amélioration de la condition humaine[36].

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Philip Zepter richest Serbian citizen with USD 5 billion – Forbes ranks wealthiest people in the region », sur www.ekapija.com (consulté le 10 février 2021)
  2. « Remise des insignes de chevalier des Arts et des Lettres à Mme Madlena Zepter », sur La France à Monaco (consulté le 6 janvier 2021)
  3. Anne-Sophie Fontanet, « Madlena Zepter faites chevalier des Arts et des Lettres », sur Monaco Hebdo, (consulté le 6 janvier 2021)
  4. « Madeleine Zepter L’art dans la peau », sur l'Observateur de Monaco (consulté le 5 janvier 2021)
  5. (it) Mariana Mill, « Zepter International: trent'anni di successi », Piaceri d'Italia,‎ agosto 2017 (lire en ligne)
  6. « Zepter : Cuisiner sain dans un ustensile sain ! | A La Une | Luxe Magazine », sur www.luxe-magazine.com (consulté le 5 janvier 2021)
  7. (en) « Milano 24orenews dicembre 2013 », sur Issuu (consulté le 5 janvier 2021)
  8. (it) Alessandro, « ZEPTER E L’ITALIA, UN AMORE LUNGO TRENT’ANNI », sur 24 Ore News, (consulté le 5 janvier 2021)
  9. (it) Antonio Bozzo, « L'inaugurazione del negozio di pentole extralusso firmate Zepter », sur ilGiornale.it, (consulté le 5 janvier 2021)
  10. (en) « Zepter International in Serbia, nuova frontiera del turismo », sur The Way Magazine, (consulté le 5 janvier 2021)
  11. (it) Alessandro, « Zepter debutta nel mondo dell’hotellerie », sur 24 Ore News, (consulté le 5 janvier 2021)
  12. Interview : « Biznis i glamour Philipa Zeptera – Nacional.hr », sur arhiva.nacional.hr (consulté le 5 janvier 2021)
  13. a et b (en-US) Jack Bouboushian, « Serbian Oligarch Loses Defamation Lawsuit », sur Courthouse News Service, (consulté le 15 février 2021)
  14. (en)Milan Jankovic v. International Crisis Group, No. 14-7171 (D.C. Cir. 2016) [lire en ligne (page consultée le 15 février 2021)]
  15. (en) Mariana Mill, « Midsummer Cocktail », Milano Excellence,‎
  16. « Madeleine Zepter Chevalier des arts et des lettres | Vidéos | TELE Côte d'Azur », sur www.telecotedazur.tv (consulté le 6 janvier 2021)
  17. « The Cap Ferrat property market », sur www.alexandra-lloyd.com (consulté le 10 février 2021)
  18. « Madlena Zepter faites chevalier des Arts et des Lettres », sur Monaco Hebdo, (consulté le 5 janvier 2021)
  19. « Weltmeisterboot im Museum des Fürsten | Riviera Zeit », sur riviera-press.fr (consulté le 6 janvier 2021)
  20. (en-US) « Madlena Zepter: Art & Beauty Are My Only Ideologies », sur CorD Magazine, (consulté le 6 janvier 2021)
  21. (en) « Zepter Museum Belgrade Attractions », sur Apartmani u Beogradu (consulté le 6 janvier 2021)
  22. (en) « Zepter Museum », sur museums.eu (consulté le 6 janvier 2021)
  23. TELE Côte d'Azur, « Madeleine Zepter: "Une activité de mécène incroyable" dixit Denis Tillinac », sur TELE Côte d'Azur (consulté le 6 janvier 2021)
  24. Milena Radoman, « Le Prix Zepter au « Merlin grec » », sur Monaco Hebdo, (consulté le 6 janvier 2021)
  25. « Simonetta Greggio reçoit le Prix littéraire européen Madeleine Zepter pour Dolce Vita », sur Viabooks, (consulté le 6 janvier 2021)
  26. « Prix », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 6 janvier 2021)
  27. « Madeleine Zepter L’art dans la peau », sur l'Observateur de Monaco (consulté le 6 janvier 2021)
  28. Liliane Tiberi, « Prix: Un de plus, mais pas seulement, et ce prix-là sera forcément très médiatisé », Tribune Bulletin: Côte d'Azur,‎ n° 715 du 8 novembre 2013, p. 23 (ISSN 1625-2489)
  29. « Le Zepter, nouveau prix gastronomique », sur LEFIGARO (consulté le 6 janvier 2021)
  30. Inconnu, « Prix Zepter International du Jeune Chef », Côte Magazine,‎ décembre 2013- janvier 2014, p. 92 (ISSN 1152-6351)
  31. (de) Unknown, « Preisregen bei Zepter International », Society 2,‎
  32. « Le 1er Prix Zepter International du Jeune Chef parrainé par Stéphanie Le Quellec », sur Le Chef, (consulté le 6 janvier 2021)
  33. (it) « Montecarlo Engineering Racing Team e Alfa Campioni del Mondo », sur Motori360.it, (consulté le 6 janvier 2021)
  34. (en-US) « THE RECORD BOAT AT MONACO MUSEUM – Guido Cappellini » (consulté le 6 janvier 2021)
  35. « French Knight of the Order of Arts and Letters | Opera & Theatre Madlenianum », sur operatheatremadlenianum.com (consulté le 6 janvier 2021)
  36. « Philip Zepter Joins the Ranks of Only Five Non-U.S.Citizens in History Who Have Been Awarded the Prestigious Ellis Island Medal of Honor 2011 », sur PRWeb (consulté le 6 janvier 2021)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Neda Todorovic et Radmila Stankovic, Exceptional Couples of Serbia. Belgrade, Zepter book World. 2017.   (ISBN 978-86-7494-144-7)

Dr. Dragan Bozovic, Bajan Kovatchevic et Dr. Yelena Zivancevic. Zepter Buildings and Spaces. Belgrade, Zepter Book World. 2018 (ISBN 8674941516)

Patrick Besson. Slavni u Zepter svetu. Zepter Book World. 2019. (ISBN 8674941591)

Ivana Simeonovic Celic. Zepter Muzeum. Zepter Book World. 2010.   (ISBN 978-86-85151-02-6)

Luciano Regolo. Zepter and Italian friends. Zepter Book World. 2017. (ISBN 978-8894269901)

Nicolas Pegn, Miodrag Ilic et Gordana Crajacic. Madlenianum Opera and Theater (trilogy) – 20 years. Zepter Book World. 2017.   (ISBN 978-86-7494-139-3)